Imagier des saisons de F. Pittau et B. Gervais

L’imagier des saisons de F. Pittau et B. Gervais est un petit bijou : une oeuvre riche finement ciselée.

Sur chaque page un animal ou un végétal est représenté en grand format, un volet judicieusement placé permet de découvrir l’objet en coupe ou dans son évolution. La noix s’ouvre, la chenille devient papillon et la pomme de terre apparaît sous terre alors qu’on n’en apercevait que les tiges.

Un très bel inventaire de ce que connaissent les petits – dès 2 ans – (marron, pomme, feuille et vache), mais qui ouvre l’horizon jusqu’au nid du pic vert et aux oeufs de la grenouille. Le livre monté sur gros anneaux est d’ailleurs tout à fait maniable par les petites mains.

Les illustrations réalisées au pochoir (ce qui paraît incroyable vu la finesse du trait) sont aussi réalistes qu’esthétiques. J’ignore quelle technique utilise Bernadette Gervais – applique-t-elle une trame avant la peinture – afin de donner du relief à ses illustrations. L’effet de relief est pourtant réussi, on a envie de toucher et sentir les fruits et les bêtes. Et l’album qui s’ouvre par un vers de Paul Verlaine (Green), nous fait ressentir la sensualité de la nature.

Je ne suis pas toujours emballée par les livres du couple belge, mais je dois dire que les AXINAMU et les OXISEAU m’ont autant captivée que les enfants à qui je les faisais découvrir. Gageons que cet imagier saura lui aussi intéresser toutes les générations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s