Seuls dans la ville entre 9h et 10h30 d’Yves Grevet

Les profs de français ont parfois de drôles d’idées… Celle dont il est question demande à ses élèves de réaliser un devoir de rédaction en se postant pendant 1h30 dans un endroit de la ville. Sauf qu’au même moment, le notaire est assassiné. Erwan est persuadé qu’il peut retrouver le meurtrier en lisant les copies de ses camarades. Va-t-il réussir? tataaaammm vous le saurez en lisant Seuls dans la ville entre 9h et 10h30.

On reconnait la patte de l’auteur, architecte de formation, dont les descriptions urbaines/architecturales sont très réussies mais après avoir adoré Méto, une trilogie géniale, je reste un peu sur ma faim… Le rythme y est moins et les événements sont assez prévisibles.

A lire entre 9h et 10h30 (on peut même avoir finit à 10h15 si on lit vite) et à partir de 10 ans.

Syros, 2011. 217 p. 13,90€

Publicités

Une réflexion sur “Seuls dans la ville entre 9h et 10h30 d’Yves Grevet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s