Tous à poil ! de Claire Franek et Marc Daniau

Ce que le titre dit, la couverture ne le laisse pas supposer : un chien et sa ba-balle. On s’attend donc à une histoire de bêtes à poils… Or ce petit album fait mettre à nu (au sens propre) tous les âges du genre humain, exhortant tous les personnages à se déshabiller avant de courir pour un bain de mer.

Pour être honnête, je dois avouer que mon premier réflexe professionnel, fut de m’interroger sur les intentions des auteurs. Nous sommes tellement habitués à voir des corps mis à nus pour nous vendre des voitures ou des chaussures, que mon esprit déformé par la publicité s’est demandé : mais quel est le message sous-jacent ? Avant d’admettre que la nudité était juste illustrée pour elle-même.

Mon second réflexe, fut d’être un peu choquée (pudibonderie ?), « mais qu’est-ce que tous ces gens nus, en plus ils ne sont pas vraiment « beaux » ??? », là aussi je me dois de constater mon aliénation à la publicité. Quand et où peut-on voir représentés des corps ne répondant pas aux critères des canons de la mode ? Dans la rue sur les affiches, tous les corps sont calibrés : jambes, fesses, poitrines répondent à des normes photoshopées et les peaux sont lisses, et les attitudes sont étudiées…

La nudité montrée par Claire Franek et Marc Daniau se libère joyeusement de tout cela, les poses sont naturelles, les corps aussi divers que réalistes : petits, grands, gros, jeunes ou vieux, tous se dévêtent à leur façon, en toute simplicité. Sans être vulgaire, le livre montre l’intime de façon humoristique.

Je dois à cet album une réflexion enrichissante, et en conclusion j’ai acquis le livre pour ma bibliothèque. Quel sera l’accueil du public (enfants, parents, enseignants…) ? Je l’ignore, mais dans le doute je cogite mon argumentaire pour ceux qui viendront réagir à cet album qui ne laissera certainement pas indifférent.

Publicités

7 réflexions sur “Tous à poil ! de Claire Franek et Marc Daniau

  1. Hélène M dit :

    Finalement on pourrait rapprocher cet album de « 7 milliards de visages »: même philosophie non? …7 milliards de tout-nu!

  2. Gaëlle dit :

    et bien Marion on peut dire que tu as devancé Mr Copé !!! Notre blog va exploser grâce à cette polémique qui arrive drôlement au « bon » moment. « Djendeure » quand tu nous tiens !

  3. Philippe B. dit :

    A l’auteur de cet article, votre première réaction fut donc tout à fait saine. Ce genre de livre n’est qu’une pièce d’un puzzle dont le but est d’encourager le nudisme dans nos rues. Cela parait incroyable et pourtant les articles dans mes précédents commentaires en témoignent.

    Les auteurs de ce livre d’en ont peut être pas conscience cela dit, cela indiquerait qu’ils sont eux même manipulés pour sortir ce genre de torchon, manipulé par des instances qui nous dépassent, et qui tentent d’imposer une idéologie qui est avant tout d’ordre spirituel et dont le but est de subvertir la société, en attaquant la famille, cellule de base de nos sociétés civilisées, la dignité de l’homme et de la femme et pervertir nos enfants.

    • Marion dit :

      Bonjour Philippe B.
      Je publie deux de vos commentaires et vous réponds, car ce blog se veut un lieu de débat. Je vous remercie de qualifier ma première réaction de « saine » et estime que ma seconde réaction l’est également, voire même davantage, car ce n’est pas qu’une réaction, mais une opinion issue d’une réflexion.

      En second lieu, vous faites part ici de votre désapprobation envers toutes les formes de vision publique du corps nu : nudisme, utilisation du corps nu à des fins publicitaires, utilisation du corps comme moyen de manifestation… Ces démarches n’ont rien à voir à mon avis avec celles du livre sus-mentionné.

      Vous qualifiez de « torchon » un livre qui montre des corps nus. Et que je sache, nous avons tous un corps (tête, bras, jambes et sexe, oui, oui) et cela n’a rien de mauvais de le connaître et de le voir tel qu’il est. Vous voyez de la perversion, là où je ne vois qu’éducation. Je pense que vous confondez- nudisme et pornographie.

      L’ouvre-livre ouvre ses lignes à celles et ceux qui souhaitent critiquer, donner un avis ou une information sur la littérature pour la jeunesse. Il nous importe donc que les commentaires soient étayés et argumentés de façon sérieuse. Les grands mots comme « idéologie » et « ordre spirituel » ne valent rien s’ils ne nomment pas clairement ce à quoi ils se réfèrent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s