Très vieux Monsieur

J’ai retenu pour ce billet l’album jeunesse intitulé Très vieux monsieur, d’Adeline Ysac, illustré par Eva Offredo et publié aux éditions Rouergue en 2009 dans la collection Varia.

Je l’avais déjà survolé et apprécié, au point de le porter sur la commande effectuée pour la section jeunesse de la bibliothèque dans laquelle je travaille ; mais je l’ai véritablement découvert à sa réception.

Pour différentes raisons,  j’aurais voulu pouvoir le lire il y a quatre ans….

Très Vieux Monsieur, marié à Très Vieille Dame est le grand-père de Toute Petite Fille. Il est à la retraite, aime voyager, raconter des histoires, faire du vélo… et plaire. Tous l’apprécient. Mais un jour il perd la tête, et avec le fil de sa vie. Son entourage s’inquiète, mais l’accompagne dans l’évolution de sa maladie.

Les personnages principaux sont donc Très Vieux Monsieur, Très Vieille Dame et Toute Petite Fille, accompagnés de la famille, des voisins et amis.
Le texte a d’abord été réalisé par Adeline Yzac. Son illustration a ensuite été confiée à Eva Offredo par l’éditeur Rouergue, dont le catalogue jeunesse « propose des albums s’adressant aux enfants d’aujourd’hui et participant au développement de la lecture de l’image, à travers une expression graphique originale. Les textes sont forts, et le rapport texte-image est exploré avec une volonté novatrice ».

Les deux narratrices Adeline Yzac et Eva Offredo participent conjointement à la construction du sens. Il y a donc une double narration – écrite et iconographique – où interviennent l’explicite, ce qui est réellement dit, et qui se voit, la désorientation et  la perte des repères, et l’implicite, ce qui est fortement suggéré mais non précisé : la maladie d’Alzheimer, jamais citée, mais toujours présente. Couverture, page de titre et quatrième de couverture fournissent donc des informations iconographiques importantes pour la compréhension. Ainsi, les trous dans le chapeau sur la couverture et la page précédant celle de titre expriment la mémoire du Très Vieux Monsieur qui s’enfuie hors de lui, et s’effrite jusqu’à s’éparpiller.Après deux années de travail pour une combinaison heureuse de leur choix plastiques, textuels et iconographiques, Adeline Yzac et Eva Offredo ont fait de cet album une réussite pour décrire la vieillesse et les étapes de la progression de la maladie, avec toutes les répercussions engendrées, notamment l’accompagnement du malade par ses proches. Les relations entre les générations ne sont pas non plus oubliées.
Cela explique qu’il ait été sélectionné, dans la catégorie CE1-CE2, pour le Prix Chronos 2009, qui récompense des ouvrages ayant pour thème les relations intergénérationnelles, le parcours de vie, la vieillesse et la mort.

Advertisements

4 réflexions sur “Très vieux Monsieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s