Les voyages de Théodore de Susan Shade et Jon Buller

Têtue je suis et têtue je resterai….je pense que l’on doit prendre du temps en classe pour lire (lecture-plaisir).

Entre les cours de piano, les séances de judo ou de danse, la vogue du village, le championnat d’Europe de Foot ou l’apéritif chez les voisins….. la lecture? pff! on n’a pas le temps Maîtresse!

Soit.

Je viens de terminer « Les voyages de Théodore » de Susan Shade et Jon Buller sur les conseils de Fabienne, spécialiste de la poule dans la littérature jeunesse (si!si!).

Théodore Chipmunk est  un jeune écureuil qui vit dans la Forêt Sauvage. Lors d’un gros orage, il est emporté par une inondation jusque dans la Cité des Ruines, une grande ville où ont vécu jadis des humains aujourd’hui disparus suite à une catastrophe qu’ils auraient provoquée…. Théodore va croiser la route de nombreux animaux plus ou moins sympathiques et rencontrer Ferdinand, un porc-épic gardien de la précieuse librairie ainsi qu’ Olive, une ourse qui lui proposera ses services pour rentrer chez lui …en avion! Mais le Mont des Brumes, protégé par une brume toxique reste l’ultime obstacle pour retrouver les siens…….

Je propose donc ce roman graphique et son succès est immédiat ; mes jeunes élèves  accrochent rapidement, même ceux « qui n’aiment pas lire » (personnellement je ne crois pas que des enfants n’aiment pas lire mais plutôt qu’ils n’aiment pas la lecture mais ceci est un autre débat…)  et qui ont des difficultés conséquentes de lecture (décodage/compréhension)..

Quelle est donc la recette de cet ouvrage qui circule de mains en mains, qui hypnotise mes élèves au point de refuser de jouer au foot pendant la récréation en plein championnat d’Europe???

Le roman graphique  serait-il  THE solution ?

J’y crois. Pourquoi?

=>De nombreux dialogues et de nombreux phylactères facilitent la compréhension et rendent le texte plus vivant pour le jeune lecteur.

=> Les illustrations permettent de dédramatiser cet acte de lecture, « ça ne doit pas être difficile puisque c’est comme la BD… »(propos entendus à leur insu ^^)

Je savoure ma victoire (petite mais quand même)…..

=> Le récit est un récit d’aventures, mais il pose de vraies questions et propose une réflexion sur la société, les conséquences de nos actes, l’importance des livres….

=> Mes élèves ont aimé cette histoire et  m’ont réclamé la suite!

=> En classe un mois seulement en fin d’année, il a été lu par 11 élèves su 20 !

=> Mes élèves ont lu un texte  conséquent (248 pages), en ce2 ce n’est pas rien! Ils ont osé s’intéresser à un « gros livre ».

Le roman graphique semble une excellente transition entre la bande dessinée vers laquelle l’enfant qui n’aime pas lire va se tourner d’emblée et le roman plus ou moins dense qui l’effraie. Le côté graphique est son atout  et permet  de jouer les entremetteurs entre les lecteurs les moins performants et qui ne se dirigeront pas facilement vers les livres et la lecture qui a tant de belles choses à nous apporter.

Cricri

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Les voyages de Théodore de Susan Shade et Jon Buller

  1. Gaëlle dit :

    Mes fils viennent de les terminer et ils ont adoré. Entre le tome 2 et le tome 3 le plus jeune me disait qu’il passait la nuit à inventer la suite. En plus ce sont vraiment de très beaux livres ce qui ne gache rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s