La Cité, La Lumière blanche

L’idéal serait de pouvoir lire ce roman d’une traite, pour pouvoir plonger en même temps que Thomas, l’ado héros de ce premier tome, dans la Cité.

À l’évocation de « La Cité », vous, lecteurs familiers des cycles  présentant des mondes secondaires merveilleux (tels que Harry Potter, Le Seigneur des anneaux, À la croisée des mondes…), vous aurez  affaire ici  à un univers virtuel, celui d’un jeu en ligne révolutionnaire baptisé « La Cité ». C’est un jeu bien mystérieux, à la fois dans la lente mise en scène de sa sortie mondiale,  dans sa conception dissimulée aux joueurs curieux, dans son accès  car seuls les 10 premiers millions inscrits pourront y prendre part et dans ses règles et son but même que devront découvrir par eux-mêmes les participants…

 Son concept intéresse, captive et capture en mêlant différents sites internet et jeux bien connus des ados et jeunes adultes qu’on  surnomme parfois les « digital natives », cette génération qui a toujours connu les nouvelles technologies…  Du réseau social Facebook au jeu en réseau Les Sim’s en passant par d’autres jeux vidéos, l’auteur exploite habilement ces petits clins d’œil aux pratiques actuelles. On doit créer un avatar pour intégrer la Cité, s’y faire des amis, découvrir les pouvoirs que l’on est censé détenir etc. La Cité, c’est donc un jeu qui se révèle au fil des connexions : mécanismes, géographie, mythologie et vocabulaire propres au jeu émergent peu à peu. Mais attention ! Là-bas, ne parlez jamais de votre véritable vie sinon la lumière blanche vous accablera !

 Ce qui nous a particulièrement plu :

–          Une histoire dynamique grâce notamment aux ouvertures de chapitre d’abord énigmatiques puis inquiétantes alimentant la tension tout au long du roman

–          Le pseudo ancrage dans le quotidien avec les inserts de posts de forums et de réseaux sociaux, venant compléter le point de vue de Thomas

–          La thématique de la magie et de l’illusion, la grande passion de Thomas, servant habilement la construction de l’histoire

–          De nombreuses références artistiques et littéraires glissées dans le récit apportant une perspective nouvelle et jouant même un rôle dans l’histoire, à l’image de la poésie

–          Un roman envoûtant amenant à se questionner sur l’addiction dans notre société aujourd’hui

Le cycle La Cité a été prévu en 5 volumes. Le tome 2 paru en mai s’intitule « La Bataille des confins ». La narration est prise en charge par Polly alias Liza au sein de la Cité…Il figure déjà sur notre Pile À Lire !

La Cité,  « La Lumière blanche » (tome 1), Karim Ressouni-Demigneux, Rue du monde, 2011

Advertisements

5 réflexions sur “La Cité, La Lumière blanche

  1. Je suis tombée sur le tome 2 en librairie et le concept m’a bien plu… Mais depuis, impossible de trouver le tome 1. Enfin, cet article confirme que ce bouquin vaut le détour donc je vais tâcher d’activer mes recherches 😉

  2. sandrinemz dit :

    Je viens de finir le tome 2. C’est toujours aussi captivant et intrigant. Karim Ressouni-Demigneux nous transporte et nous fait croire très habilement à cette Cité. Comme Thomas, comme Polly, on finit même par être inquiet de ce qui se passe, dans cette virtualité. Quelques frissons ! Les descriptions, les voix des protagonistes identifiées nous permettent de ne pas nous égarer. A quand le troisième tome ?

    • Emi lit dit :

      Eh bien le tome 3 intitulé « Le Pacte des confins » devrait vraisemblablement paraître courant novembre!La narration serait prise en charge par JC…

  3. sandrinemz dit :

    Décidément le « jeu vidéo envahissant le monde des ados » est un sujet tout de même porteur en ce moment. Sort ce mois-ci chez Bayard, « Sous haute dépendance ». Pas encore lu mais un résumé qui me rappelle quelque chose… un goût de déjà vu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s