Des enfants et Christian Voltz

Créations artistiques des élèves inspirées des illustrations de Christian Voltz

Inviter les enfants à « ouvrir » les livres dans un blog de littérature POUR la jeunesse, semble évident, non ?  (La question n’en est  pas une!)  Oui c’est logique, évident, indiscutable, irréfutable, incontestable et surtout co-hé-rent!

Nous sommes, pour la plupart d’entre nous, des mamans de bébés, de minettes, de minots et d’ados. Un bon panel de lecteurs modèles.  Et certaines cumulent les mandats, en étant également enseignantes. Alors partager notre passion avec de jeunes lecteurs était plutôt très… tentant. Et pour nos enfants ou élèves, être lus sur la toile est plutôt très… motivant. Je revois les yeux tout étoilés de certains à l’idée  que quelques auteurs viendraient peut-être lire leurs articles sur le blog. ( Oui, oui certains auteurs viennent faire quelques passages sur ce blog!)

Être lu est un cadeau pour les enfants. Être lu par l’auteur lui-même c’est le Saint Graal! À noter que nous ne faisons pas de fausses promesses mais que nous avons juste envie de leur ouvrir l’appétit…

Afin donc  d’inaugurer cette nouvelle rubrique, une classe de CP/ CE1 s’est lancée dans l’écriture de « chroniques ».   Ces enfants vivent dans le département du Tarn, ils vont à l’école dans un magnifique village du nom d’Ambialet. Ils sont de très jeunes lecteurs mais cela ne les a pas empêchés de s’attaquer aux oeuvres de Monsieur Christian Voltz.

Le projet est né d’un spectacle auquel ils ont eu la chance d’assister:  l’adaptation de Vous voulez rire ?  par la compagnie des frères Duchoc :  http://www.duchoc.com/FR/vvrspectacle.php

Tout l’univers de l’album  y a pris vie (en fer et en os) en nous sortant le grand jeu : musiques, chansons, chorégraphies et humour.

Les élèves de CE1 ont, à la suite de ce spectacle,  travaillé  sur l’album et voici quelques unes de leurs chroniques. (Il s’agit d’un travail individuel.)

« Ce qui est drôle dans ce livre c’est que chaque personnage a un problème avec sa vie : l’asticot, la mouche, l’aigle, le chien, le lièvre, le loup, la baleine, la sardine et l’homme.
J’ai beaucoup aimé le vocabulaire. » ANTONIN , 7 ANS

 » C’est l’histoire d’un asticot qui aimerait être une mouche parce qu’il veut voler. Mais elle, la mouche n’aime pas qu’on l’appelle « mouche amère », elle aimerait tant devenir un aigle !

J’ai bien aimé ce livre parce que chaque personnage a des problèmes. J’ai aimé aussi la fin parce que cela explique qu’il faut être joyeux » PIERRE-LOU , 7 ANS

« J’ai aimé cet album car aucun personnage n’aime sa vie. Ils n’ont pas confiance en eux. Par contre, je n’ai pas aimé le personnage de la mort. La mort, ce n’est pas beau. » MATHIAS, 7 ANS.

Les CP, à leur tour,  ont interprété l’histoire (cette fois, de manière collective) :

Le titre les a interpellés: « Quand va t’on rire? » « Comment va t’on rire? ».
L’illustration de la couverture leur a donné un indice (erroné): « Peut-être que les personnages sont des clowns? »

Après la lecture de l’album, en voici leur résumé :

« Chaque personnage a un problème. Ils veulent tous devenir quelqu’un d’autre. L’asticot rêve de voler et veut devenir une mouche. La mouche déteste sa vie et aimerait être un aigle. Lui est seul, il veut des guilis et des caresses. Il aimerait être heureux comme un chien. Mais le chien est triste car il est toujours en laisse. Il n’a pas la liberté du lapin. Le lapin, lui, a peur de tout et surtout du loup. Pourtant il veut devenir un loup car c’est une star. Mais le loup non plus n’est pas heureux parce qu’il fait fuir tout le monde. il préfèrerait être tranquille, solitaire comme la baleine. La baleine se trouve trop grosse. Elle veut devenir une sardine. La sardine va finir dans une boite: ce n’est pas drôle pour elle. Le seul qui a la belle vie, c’est l’homme…Mais l’histoire ne s’arrête pas là! »

Le spectacle et l’album ont fait l’unanimité :

« Le livre et le spectacle nous ont plus. On a aimé  les personnages en fil de fer. On a vraiment ri. Les personnages sont tristes mais ils nous font rire avec leurs  mots drôles.  

En fait, à la fin, Christian Voltz a voulu dire qu’on peut être heureux quand on le veut. »

Vous voulez rire, Christian Voltz, Rouergue, 2006
Publicités

6 réflexions sur “Des enfants et Christian Voltz

  1. Sylvie CR dit :

    Du travail d’artiste et des réflexions presque … philosophiques !
    Difficile à croire que ça peut venir de si petits bouts de choux (les cerveaux ont du se mettre en ébullition ce jour là).
    Tellement simple mais tellement logique et vrai peut être…

  2. mariemnd dit :

    Un super article ! Ca me donne très envie de lire cet album ! Haaa, les spectacles pour enfants, comme c’était chouette aussi !

  3. PUECH-ARND. Nathalie & Patrick dit :

    C’est super mignon, et intéressant. De plus cela fait la fierté de notre fils !!

  4. Maoway dit :

    Très mignon de voir les œuvres de nos enfants .mon fils est content de m expliquer comment il a réalisé son oeuvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s