Arthur Ténor au pays des Grogrogneux !

Dans le cadre du salon du livre d’Albi, Arthur Ténor viendra dans notre école le vendredi 5 avril 2013. Pour l’accueillir bien armés (non d’harpons ou autres bifaces !), nous organisons des comités de lecture autour de ses livres. Nous nous sommes intéressés aussi à sa vie et à l’une de ses séries phare : Les Duracuire.

Sa biographie :

bio ténor

bio ténor2

Arthur Ténor est né en 1959 en Auvergne. C’est un ancien instituteur. Il est écrivain pour la jeunesse depuis 1998. Il a écrit 90 livres. Il affectionne les récits historiques et fantastiques.

Il aime l’aventure, les missions dangereuses et… la peinture. Cela ne lui ferait pas peur de peindre des ours dans les grottes !

Quand il était enfant, Arthur rêvait d’être grand. Aujourd’hui qu’il est grand, il rêve de redevenir enfant. Il collectionne les fées Clochette et les souliers de lutin. Il aime les contes de fées.

Notre carnet de lecture sur La grotte des Montagnagriffes de la série des Duracuire

duracuire

Cartes des personnages

IMG_1076

Kikwibi par Aurélien

Kikwibi est la fille de la bande des Duracuire. Elle met des os dans ses cheveux oranges. Elle est moqueuse quand elle dit aux garçons : « cervelle d’asticot ». La jeune fille est exigeante quand elle demande aux garçons de la porter. Elle fait sa chef avec Mempapeur et Bibiscotto. Elle est vilaine parfois. Kikwibi fait souvent des commentaires amusants mais quelque fois elle est boudeuse.

Mèmpapeur par Pierre-Lou

Mèmpapeur par Pierre-Lou

Mèmpapeur est sûrement le plus courageux de la bande. Il a 8 pommes et habite dans la tribu des Grogrogneux. Nous aimons bien ce personnage car il n’a peur de rien. Si on avait son courage, nous n’aurions pas peur du noir.

Bibiscotto par Jérémy

Bibiscotto par Jérémy

Bibiscotto a les cheveux bruns. Il est costaud. C’est le plus fort de la bande des Duracuire. Le jeune garçon a 8 ans (ou plutôt 8 pommes !) Il fait partie de la tribu des Grogrogneux. On aime bien ce personnage parce qu’il peint sur les parois des cavernes. En fait c’est lui, le plus courageux. Il est drôle aussi.

Les phrases et les mots amusants

Le cri-qui-tue

Vos cervelles d’asticot

Mettre les mains dans le plus gros caca de mammouth

 Critiques

Nous aimons ce livre car il est amusant. Dès le début, nous avons beaucoup apprécié cette histoire et ses illustrations bien choisies. En plus, le vocabulaire est intéressant : nous avons appris des nouveaux mots. Les personnages sont drôles et font des blagues, nous nous sommes vite attachés à eux. En plus, nous adorons leurs prénoms qui sont très originaux. C’est un livre où il y a beaucoup d’actions et plein d’humour. Nous aimons beaucoup quand Kikwibi se moque des garçons.

Nous avons remarqué qu’Arthur Ténor faisait souvent des bandes avec une fille et deux garçons (la bande des Duracuire, la bande des Aventuriers du mystère, la bande des Chevaliers en herbe) et à chaque fois, la fille est plus maligne que les garçons. Et ça, ça nous plait (même les garçons de la classe sont d’accord!)!

Les illustrations sont humoristiques et elles reflètent bien l’histoire.

Habileté de l’auteur

L’auteur réussit à nous faire découvrir la Préhistoire. Il réussit à nous intéresser à la vie des hommes préhistoriques. On apprend comment ils peignaient sur les parois des grottes par exemple. Avec ce livre, on a l’impression de voyager dans la Préhistoire.

grotte

empreintes

grotte2

empreinte2

Depuis que nous avons lu ce livre, nous aimons bien dessiner des silhouettes d’animaux préhistoriques ou faire des empreintes de nos mains. Nous n’utilisons pas de  la boue rouge mais plus simplement notre peinture ! Parce que nous ne sommes quand même pas des hommes préhistoriques (et en plus, nous n’avons pas de tige de roseau!).

Et si nous avions été l’auteur de ce roman…

Si nous avions été l’auteur, nous aurions changé le prénom de Bibiscotto. C’est lui qui aurait du s’appeler Mèmpapeur parce que dans l’histoire c’est celui qui s’aventure le plus.

Nous aurions aussi fait la bande des Duracuire avec 2 filles et 2 garçons parce qu’il est dommage qu’il n’y ait qu’une fille avec de bonnes idées. Avec deux filles, il y aurait plus d’idées intelligentes !

Les CP/CE1 d’AMBIALET

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s