Mon été mortel, Jack Gantos (dès 12 ans)

A91090Mon été mortel est un livre « mortel » ! Pardonnez moi cette expression démodée mais elle est venue subitement déclenchée par l’enthousiasme que m’inspire ce roman. Jack Gantos narre l’histoire de … Jack Gantos, 12 ans en 1962. Vivant tout comme lui lorsqu’il était enfant dans la ville de Norvelt en Pennsylvanie. L’histoire ne nous dit pas si l’auteur, tout comme son personnage, a passé l’été 1962 puni pour avoir rasé sur les ordres de son père les maïs de sa mère. Pendant qu’elle fait pousser du maïs pour les démunis, son père veut récupérer le terrain pour y construire une piste d’atterrissage. On imagine l’ambiance à la maison.

Et quand on est puni pendant 2 mois, on cherche n’importe quel moyen de s’enfuir de chez soi… Pour Jack, tous les espoirs reposent sur la vieille Mlle Volker dont les mains usées ne peuvent plus écrire les notices nécrologiques de la ville. Jack devient son scribe et un peu plus encore au fil des pages.

Mlle Volker est férue d’histoire et accompagne toujours sa nécrologie d’un évènement en lien avec la vie de la personne décédée. Jack apprend beaucoup de l’histoire de l’Amérique et de sa ville auprès d’elle. Il découvre aussi que les personnes âgées ne sont pas ennuyeuses et qu’il se trame de drôles d’évènement dans cette ville pourtant peu connue pour être un lieu animé.

Tous les Norveltiens d’origine tombent les uns après les autres et Mlle Volker compte bien les enterrer tous.
Mais pourquoi ? Quelle malédiction s’abat sur cette petite ville ? Vous le saurez en lisant cet excellent roman dans lequel on trouve aussi une biche, des Hells Angels, des chocolats empoisonnés et de la cire chaude pour tremper les mains de Mlle Volker afin de les dégourdir 5 minutes.

Attention cet ouvrage ne paraît que le 23 août.

Mon été mortel, Jack Gantos, Les grandes personnes, 368 p. 17 €.

Publicités

3 réflexions sur “Mon été mortel, Jack Gantos (dès 12 ans)

  1. sandrinemz dit :

    Fini hier ! De bonnes tranches de rigolade et des personnages « haut en couleur », un peu déjantés qui vous font voir la vie autrement. L’histoire des rubriques nécro est originale. Par contre, la fin est un peu expédiée, mais c’est juste mon avis. Ça reste un très bon roman pour ados qui enseigne l’attention portée aux autres et le respect. Très chouette !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s