Big easy, de Ruta Sepetys. Gallimard Jeunesse (dès 13 ans)

20131001-212621.jpg

Big easy, big coup de coeur pour ce roman bigrement prenant.

Vous allez penser que je le fais exprès mais ce roman se déroule lui aussi à la Nouvelle Orléans… Dans les années 50 soit environ 10 ans après les incroyables aventures du roman de Shaïne Cassim dont je parlais il y a quelques jours, Une saison avec Jane-Esther.

C’est dans la réputée collection Scripto que paraîtra le 17 octobre cette incroyable histoire, celle de la vie bien mal partie de Josie Moraine.

« Ma mère est prostituée. Bon, il y a prostituée et prostituée. Disons que ce n’est pas le genre à faire le trottoir ; elle n’a rien d’une vulgaire fille des rues. Au contraire, elle est très jolie, porte de ravissants vêtements et s’exprime assez correctement. Mais elle couche avec des hommes contre de l’argent ou des cadeaux, ce qui, selon le dictionnaire, fait d’elle une prostituée.« 

Ça commence bien pour la petite Josie qui porte le prénom d’une célèbre tenancière de bordel à qui sa mère voulait rendre hommage. Lourd héritage pour la jeune fille qui ne rêve que d’entrer à la prestigieuse université de Smith. Mais avec un tel bagage héréditaire comment s’en sortir ?

Avec la « niaque » évidemment. Mais aussi avec la providence qui met sur son chemin la jeune Charlotte qui étudie à Smith et s’entiche de Josie dès leur rencontre. Mais où ça ? À la librairie pardi ! Car Josie ne se contente pas de faire le ménage à la maison close, elle est aussi libraire chez le vieux Mr Charlie qui est en pleine décrépitude. Josie et Patrick, le fils de Charlie, sont un peu comme frères et sœurs et font tourner ensemble la boutique. L’un des deux aimerait que cette relation prenne une autre tournure…

Josie a néanmoins besoin de beaucoup d’argent pour étudier et les solutions pour s’en procurer sont peu nombreuses même quand on est dégourdie. Vu sa célèbre maman, certains hommes aimeraient bien qu’elle prenne le même chemin. Mais pas tous car ce ne sont pas tous des goujats non plus.

Autour de Josie, une charmante galerie de personnages me conforte dans l’idée que ce roman est particulièrement bon. Tous sont tellement réussis et présents dans l’histoire que les qualifier de secondaires me paraît être une insulte à leur égard. Il y a l’incontournable Willie, tenancière de la maison close, toujours aux petits soins pour ses filles et surtout pour Josie qu’elle couve comme un poussin. On y croise Cokie son chauffeur, tout aussi dévoué à la petite qu’à sa patronne. Et puis le personnage de la mère et des malfrats avec lesquels elle s’acoquine sans vergogne. Et Jesse, le beau gars qui fait craquer toutes les filles.

C’est un gros gros coup de cœur que j’ai éprouvé pour ce roman à l’atmosphère singulière. Malgré le thème je l’ai trouvé tout à fait facile à lire et sans vulgarité. Je le recommande chaudement aux ados dès 13 ans.

Trahison et loyauté, ambiance policière et romance vont sans cesse se croiser dans ce superbe roman d’époque où les malfrats rodent à chaque coin de rue. Pas de longueurs, pas de blabla dans ce livre de pourtant plus de 440 pages.

Après Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, Ruta Sepetys enfonce le clou en nous proposant cet incroyable Big easy !

Publicités

3 réflexions sur “Big easy, de Ruta Sepetys. Gallimard Jeunesse (dès 13 ans)

  1. Bonjour!
    Acheté sur vos conseils, ce roman m’a laissée perplexe au départ, et puis, au fil de ma lecture, m’a complètement emportée et j’ai eu du mal à le lâcher! Je viens de passer cinq jours entiers aux côtés de Josie et du beau Jesse, le personnage de Cokie est tellement attachant… c’était top!
    Merci pour vos précieux et avisés conseils! Le seul problème : je suis sur ma faim, maintenant que je l’ai terminé! Et je n’ose pas commencé « Jane-Esther » tout de suite de peur de le finir trop vite!!! Alors, vous me conseillez quoi, pour restez dans cette veine de bouquins aux accents d’été? (parce que moi, en été, j’aime bien lire des histoires qui parlent de chaleur, de soleil,… la même saison que la mienne quoi!)

    Bonne après-midi! A bientôt!

    Sophie (une maîtresse d’école venue dans votre librairie se réapprovisionner en affiches, un samedi aprem…)

    • Gaëlle dit :

      Bonjour Sophie ! Je suis super contente de vous lire ici ! Je me souviens très bien de vous et du super moment passé toutes les deux. Je réfléchis à cette histoire de livres qui se déroulent pendant l’été mais vu que je suis en vacances depuis 1h et que j’ai le cerveau ramolli par la chaleur, ça peut prendre quelques jours !
      Bon week-end.
      Gaëlle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s