L’architecture vue par les pigeons, par Basile Plumagile

Respect aux éditions Phaïdon pour cet ouvrage singulier sur l’architecture

basile

Quand j’ai terminé la lecture de ce livre, j’ai eu la sensation d’avoir fait la découverte du siècle. C’est typiquement le livre qui risque de passer inaperçu et pour lequel je sors les griffes (et le bec)

Ce documentaire est narré à la manière de courtes histoires par notre guide Basile Plumagile. Pigeon de son état (oui, vous avez bien lu), il se montre fort peu rancunier envers nous humains bien qu’il sache que d’une manière générale nous les portons peu dans notre cœur lui et ses congénères. C’est donc avec un grand fair play et un immense talent de conteur que Basile nous fait visiter quelques uns des plus beaux bâtiments du monde. Un grand tour du monde en compagnie d’un pigeon en passant par Paris, Brasilia, Rome, Venise, Los Angeles et j’en oublie.

Basile aime les beaux bâtiments et partage avec le lecteur l’histoire et de drôle d’anecdotes à leur propos. Et il ne se gêne pas pour donner son avis. Par exemple il trouve qu’au Taj Mahal il aurait mieux valu s’abstenir de mettre la tombe de Shah Jahan à côté de celle de Mumtaz Mahal, sa femme adorée. Certes, on comprend qu’il ait désiré reposer à ses côtés après avoir construit tout ça pour elle. Mais je suis de l’avis de Basile : cette sépulture jure et rompt complètement la symétrie de la pièce. C’est un exemple.

Parfois Basile dérape. Pas dans le livre, n’est-ce pas ? Mais sur les toits des bâtiments de Frank Gehry qui sont trop lisses, sur ceux de Tadao Ando dont le béton est trop doux pour ses petites pattes. Quand à l’atterrissage sur l’Opéra de Sydney… dur dur.

Les illustrations et collages de Natsko Seki donnent à cet album un ton décalé qui colle parfaitement au texte.  J’ai pensé à Faizant, à Sasek. Des bonshommes longilignes avec des têtes en photos découpées.

Basile Plumagile est un guide à qui on a envie de donner un gros pourboire à la fin de la visite. Mais j’ai une meilleure idée : achetons le livre ! Parce que je veux une suite, moi !

Un documentaire qui se lit comme une histoire, surtout pas que pour les fans d’architecture.

19,95 €

Publicités

Une réflexion sur “L’architecture vue par les pigeons, par Basile Plumagile

  1. caron dit :

    Moi aussi j’ai adoré ce livre, je l’ai acheté à ma fille et nous l’avons lu ensemble, nous attendons la suite, avec plein d’autres pays et de superbes et surprenants édifices.
    Basile prends ton envol….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s