Le Tout-petit prix Pitchou 2014

Le prix Pitchou a été décerné lors de la 30 ème Fête du livre jeunesse de Saint Paul Trois Châteaux, qui s’est déroulée du 29 janvier au 2 février 2014. Le titre lauréat, Le Tout-petit, a été édité à l’Atelier du poisson soluble en octobre 2013. C’est un imagier composé à partir de photographies et de dessins à la plume réalisés par Anne Letuffe. Il rapproche l’environnement naturel ou urbain et le corps de l’enfant grâce à un jeu de découpes dans la page.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Tout-petit, prix Pitchou 2014, c’est une évidence à double titre… D’abord, pour le joli jeu de mot car le pitchou, c’est le petit enfant dans le patois du sud; en occitan, on l’appelle pitchoun(e) et même pitchounet(te). Mais surtout, c’est un bien bel album abordant avec subtilité le schéma corporel. Le projet a pris forme après la naissance de la fille de l’artiste. Elle s’exprime à ce sujet sur son (très beau) site:

 » J’ai découvert alors l’envie d’ouvrir le nourrisson au monde, et de le mettre en confiance devant la diversité et la complexité de notre planète. Les échanges avec ma petite fille ont suscité le projet d’album Le tout-petit. J’ai en effet été naturellement amenée, pour lui faire appréhender son corps, à le comparer à des lieux connus (jardin, maison), et inversement, pour lui faire comprendre les éléments de la nature (rivière, soleil), de les faire correspondre à des parties de son corps. C’est un travail très personnel, voire intime, qui est lié à mon goût pour la nature et pour la photographie ».

On est ravi d’apprendre que ce travail va connaître une suite à travers la série intitulée « On dirait »; qu’on espère voir publiée bientôt. Elle explore toujours la relation qu’entretient l’enfant avec son environnement grâce au même principe de découpe dans la page que dans Le Tout Petit. Là, c’est la forme de la lettre qui constitue une fenêtre ouvrant sur un mot lié à l’environnement. Il faut associer le sens du mot et la forme de la lettre initiale. Par exemple  V comme vallée et vol. Plus d’images et de détails ici…

Cette récompense donne également l’opportunité de mettre en avant le jeu dérivé de l’album, Le Tout Petit Jeu, lui aussi conçu par Anne Letuffe. Initialement créé pour la Médiathèque Départementale du Cantal, qui a acquis le premier exemplaire en mai 2012, ce jeu est réalisé à l’échelle de l’enfant et comporte :

– deux livres géants : jeu d’observation, de fenêtre, d’association de formes et de matières. Ici, l’enfant tourne la page centrale, et observe.
deux tunnels : l’enfant peut jouer à cache-cache, rentrer dans le tunnel, s’y allonger, observer à travers les fenêtres. Les parois parallèles permettent une superposition des dessins et des photographies, à l’instar des pages de l’album.
un livre puzzle : jeu d’association où l’enfant reforme l’ensemble de pages, en les plaçant dans les matrices. Il peut aussi s’amuser à créer d’autres ensembles, et à observer les nouvelles associations.
un jeu de 26 cartes : jeu de superposition où l’enfant reforme les duos de cartes.

montage

Il est proposé à la vente comme à la location, est facilement démontable et transportable et permet de nombreux prolongements et approfondissements au gré des envies des médiateurs!Très investie dans son projet, Anne Letuffe soumet elle-même des pistes de médiation aux institutions intéressées par le Tout Petit Jeu, et ce autour de trois thèmes: le livre (sélection de titres partageant le même thème, présentant le même style graphique ou la même technique ou jouant avec les mêmes expressions langagières), le corps (suggestions de jeux autour des 5 sens et des parties du corps) et l’environnement (propositions de jeux autour des 4 éléments et de la différence ville/nature).

Une résidence effectuée dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèches, Relais d’Assistantes Maternelles, bibliothèques) de l’Aveyron dans le cadre du projet  » Des livres et des bébés  » a permis à Anne Letuffe d’apprécier la réception de son album et de son jeu auprès des enfants et des professionnels. Elle relate son expérience dans son journal d’atelier, .Cette immersion a donné lieu à de nouvelles pistes de travail. Saisie par l’écart d’âges entre les enfants (du nourrisson à l’enfant prêt à aller à l’école), la jeune femme a eu envie de créer un module qui reflète cette évolution. Elle a ainsi crée une structure en bois qui permette au tout-petit de constater les transformations de son corps : sa taille, sa motricité, le regard qu’il porte sur lui-même et sur les autres, le féminin, et le masculin…Elle a au final imaginé deux paravents qui se répondent et créent un lieu. La structure permet à l’enfant de se déplacer comme dans un labyrinthe, debout, à 4 pattes, de se mesurer (différentes tailles de mains, pieds, silhouettes), de se reconnaître (miroir), de se cacher (suite au constat que les enfants adorent se cacher dans les tunnels du Tout Petit Jeu). Et on imagine parfaitement cet ingénieux duo de paravents venir compléter le Tout Petit Jeu…

Bref, on vous invite à découvrir toute l’œuvre d’Anne Letuffe et notamment la série de contes revisités avec Sylvie Chausse:   

cochons3 petites culottes (Les trois petits cochons)

princessepetitpoisLe prince au petit pois (La princesse au petit pois)

hanseletgretelLa masure aux confitures (Hansel et Gretel)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s