Dans le ventre du loup…

Three Little Pigs est un conte anonyme du folkore anglo-saxon dont les premières traces remonteraient au XVIIIème siècle, bien que le conte soit sans doute plus ancien… Depuis, Les Trois Petits Cochons a  donné lieu à de nombreuses versions illustrées ainsi qu’à des adaptations cinématographiques dont l’une des plus connues (en tout cas pour moi!) reste le court-métrage sous la houlette de Walt Disney en 1933 avec son refrain: « Qui a peur du Grand Méchant Loup ? C’est pas nous, c’est pas nous ! » fredonné malicieusement par Nif Nif, Naf Naf et Nouf Nouf…
Mais aujourd’hui, ce sont quelques interprétations contemporaines que l’on souhaite mettre en avant…Côté scène d’abord, avec Dans le ventre du loup, une histoire dansée des 3 petits cochons. En janvier 2012, la chorégraphe Marion Lévy crée avec la compagnie Didascalie le spectacle au Théâtre National de Chaillot d’après un texte de Marion Aubert; il poursuit maintenant sa tournée!

dans-le-ventre-du-loup 51XBznbymDL

Dans le ventre du loup : une histoire dansée des trois petits cochons, Marion Aubert, Riikka Sormunen (ill.), coll. « Heyoka jeunesse », Actes sud-Papiers, 2012, 8,70 €

Côté papier, deux artistes belges ont revisité ce conte pour les tout-petits. Dominique Descamps d’une part, a reçu une bourse de création pour Par un beau jour, offert en 2012 aux 21 000 nouveau-nés du Val de Marne en cadeau de naissance. Au départ, c’était un livre d’artiste au très grand format que Dominique Descamps a mis presque deux années à réaliser grâce à la technique de la linogravure (= gravure sur linoleum). Ce bel album sans texte présente trois cochons insouciants partis pique-niquer. On les suit à travers les bois, les champs, les parterres de fleurs et les buissons aussi grâce aux judicieuses découpes dans la page mais au bout du chemin, c’est le loup qui les guette!Auront-ils la peau du loup?

par un beau jour dominique descamps 

Par un beau jour, Dominique Descamps, Ed. des Grandes Personnes, 2012, 17,50 €

D’autre part, Sabine de Greef, elle, offre son histoire sous la forme d’un livre à rabats, qui ravira les plus petits.

une maison pour trois cochons sabine de greef

Une maison pour trois cochons, Sabine de Greef, Pastel, 2006, 11,20€

Toc, toc, toc, y a quelqu’un ? Pas de réponse… Nos trois petits cochons poussent la porte et s’aventurent dans la maison à l’image du Petit chaperon rouge. Mais à qui appartiennent ces bottes de sept lieues ? Et cet énorme manteau ? Et ce pantalon si long ? Et ces gants de géant ? Devinez-vous qui se cache sous la couette ? Le loup pardi! Pour lui échapper, l’astucieuse trouvaille de l’auteur: refermer la porte de l’antre matérialisée par la quatrième de couverture!

1 2 3 qui est là sabine de greef

1, 2, 3 Qui est là? Sabine de Greef, Pastel, 2003, 11,20€

Là, c’est une version bretonne des trois petits cochons où la fratrie est remplacée par des poulettes! On doit ce livre-CD au duo Fabienne Morel et Debora Di Giglio aussi connu sous le nom d’Huile d’olive et beurre salé, le tout illustré par Nathalie Choux. Voyez plutôt!

poulette et les trois maisonnettes

La poulette et les trois maisonnettes, texte écrit et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Giglio, Nathalie Choux (ill.), Syros, 2013, 18,90 €

Et dans le genre version décalée, ne pas oublier Les trois petites culottes de Sylvie Chausse et Anne Letuffe éditée à l’Atelier du Poisson Soluble.

trois petites culottes sylvie chausse anne letuffe

Mais aussi… Il était une fois trois très petits cochons, Jambon, Rillette et Lardon, qui, lassés de ranger leur chambre constamment, décidèrent de quitter leur maman pour construire leur propre maison. L’un la fit avec des pailles, l’autre la fit de pain grillé, le troisième la fit en morceaux de sucre…

très petits cochons martine camillieri angélique villeneuve

Les Très petits cochons, Angélique Villeneuve, Martine Camillieri (photographies), Seuil Jeunesse, 2013, 13,90 €

La cochonaille est incarnée ici par des jouets des plus kitchs côtoyant divers aliments appréciés des enfants dans des mises en scène colorées photographiées par Martine Camillieri. On se prend alors à réfléchir à notre mode de consommation ainsi qu’au recyclage…Un régal pour les yeux!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s