Du livre à la scène

Nous avions parlé ici du premier livre pour la jeunesse de Maxence Fermine (depuis, l’auteur a récidivé et nous offre la suite des aventures de Malo dans La poupée de porcelaine et La fée des glaces) et anticipé les possibilités de mise en scène de ce roman. J’avais recommandé cette lecture à une enseignante de maternelle, qui apprécie son œuvre en adulte. L’effet « boule de neige » a fonctionné et après l’avoir fait lire à sa collègue, les deux classes de maternelle ont donc décidé pour le spectacle de fin d’année lors de la kermesse de l’école, de mettre des images sur les mots de la petite marchande de rêves.

Quelques scènes du livre ont donc été théâtralisées, et notamment les rencontres de Malo avec l’arbre qui parle, avec le chat de l’auberge, qui ont fait tous deux l’objet de décors en papier mâché.

maloUn beau moment aussi lorsque les enfants font s’envoler les bulles de rêves que Lili essaie de capturer. Les scènes étaient entrecoupées de moments dansés en collectif, sur la musique de Yann Tiersen pour Good bye Lenine, le tout était clôturé par la chanson « Rêves » de Samir Kacel (écouter un extrait ici), interprétée en chœur par les enfants. Un sacré défi de faire de l’univers de ce roman destiné à des élèves de la fin de l’élémentaire un spectacle avec des élèves de maternelle, relevé avec brio.

La petite marchande de rêves, de Maxence Fermine, Michel Lafon, 2012, 9,95€

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s