Lectures d’enfance chez Sophie

Pour inaugurer notre nouvelle rubrique mensuelle baptisée « Lectures d’enfance », partons à la rencontre de Sophie, une fidèle lectrice de l’Ouvre-livres…

SAMSUNG CAMERA PICTURES Sophie, 39 ans, maman de 3 enfants

Raphaël, 14 ans, Benoît, 12 ans et Eloïse, 6 ans

Mon rapport à la littérature jeunesse?

J’ai découvert la littérature jeunesse sur le tard, grâce à mes enfants. Et puis, j’ai été plongée dedans à travers mon boulot, puisque j’ai travaillé en bibliothèque un temps. Ça n’était donc pas un hasard si j’ai été dirigé vers le secteur jeunesse… Maintenant, si je ne travaille plus dans ce domaine, je m’intéresse encore à la littérature jeunesse; j’ai toujours un regard pour ces livres lorsque je vais en librairie! J’ai un goût tout particulier pour les romans ados. Que sert-on aux adolescents? J’en suis très curieuse! J’apprécie encore plus la SF, on voyage dans différents univers originaux, et ça, ça fait du bien!

Mon premier livre?

Je ne me rappelle pas de mes parents lisant à la maison, pourtant mon premier souvenir lié au livre correspond à la lecture que me faisait ma mère le soir. C’était toujours le même livre:

anonyme_raconte-moi Raconte-moi une histoire par jour, édition des deux coqs d’or, 1971

Il existe de nombreuses versions chez divers éditeurs de ce type de recueils de brèves histoires illustrées pour chaque soir de l’année. Ils sont très appréciés des parents qui peuvent aisément l’exploiter en guise de lecture rituelle avant l’heure du coucher pour faciliter l’endormissement.

Je m’aperçois aujourd’hui qu’il s’agissait de courtes histoires, que je n’en réclamais pas de supplémentaire et on ne débordait pas sur le récit du jour suivant. Ça m’amuse quand je vois ma fille à qui je propose chaque soir un livre et qui m’en ramène trois! Je lui demande alors lequel elle choisit mais pour Eloïse, c’est toujours le premier d’une série! C’est ce moment de partage que j’ai envie de prolonger avec Elo…

Un souvenir fort?

Quand j’ai su lire, j’ai eu droit aux albums de Sarah Kay. Je les ai eu un par un. Je les choisissais au bureau de tabac avec Maman. Je me disais qu’ils étaient vraiment beaux à regarder. C’était pour moi de petites histoires toutes douces, qui riment si je me rappelle bien, parlant d’enfants aux pieds nus dans la nature. La Ferme, ce titre-là me faisait bien rire! Il y a cette envie de chanter qui nous prend lorsqu’on lit certains titres, avec leur texte proche de la récitation. J’ai surtout eu envie de les dessiner ces belles petites filles. Ça m’amusait beaucoup de les reproduire! Je revois encore ce dessin au format A4 que j’avais fait, même s’il doit avoir disparu depuis belle lurette. C’était la couverture de Et si on jouait.

SAMSUNG CAMERA PICTURES  SAMSUNG CAMERA PICTURES

collection « Rêves d’enfants », Sarah Kay, Hemma:

Jolis jouets, Les Vacances, Si on jouait, La ferme, 1978

Les quatre jeudis, Mes petits chéris, Brins d’amitiés, 1980

Dans le grenier, 1982

Figurez-vous que ces livres sont toujours en ma possession. Quand je suis partie de chez mes parents, ils sont allés dans un carton, et sont peut-être restés à la cave plusieurs années. Mais ils ont demeurés dans un petit coin de ma tête, en attendant, gentiment. Ce ne sont que des livres mais ils m’apparaissent comme des objets précieux! Même s’ils ont peu de valeur (achetés 9,50 Francs chacun à Prisunic!), ils gardent une forte valeur sentimentale à mes yeux. Pour moi, cette série renvoie à quelque chose d’intime…

Comme ces livres me tenaient vraiment à cœur, j’avais envie de les transmettre. C’est pour ça que j’en avais fait cadeau à ma filleule lorsqu’elle a eu 6, 7 ans. Quand je suis devenue maman à mon tour, mon amie m’a redonné le petit paquet pour la naissance d’Eloïse. J’étais vraiment super contente que ça nous revienne! Ce qui est drôle c’est que ma filleule s’appelle Sarah!

« Les jolies bulles de savon, jusqu’au pays des fées voleront. Elles leur raconteront que la petite Sophie est bien sage, qu’elle mérite des images, des jouets et des bonbons ». 

extrait de Les quatre jeudis

Sarah Kay est une auteure-illustratrice australienne. On prête souvent à son œuvre des traits naïfs et romantiques. On raconte qu’elle puise son inspiration dans ses souvenirs de petite fille lorsqu’elle allait à la ferme de ses grands-parents…C’est pendant les années 80 qu’elle rencontre un grand succès, engendrant de nombreux produits dérivés à la suite de la publication de ses albums: cartes de vœux, calendriers, autocollants, vaisselle, linge de maison etc. On retrouve des motifs très bucoliques dans ses illustrations, ceux là qui auront certainement initiés le goût pour les matières et les tissus chez Sophie, couturière de métier, qui nous emmènera dans son atelier dans quelques temps pour la confection d’un livre en tissu unique!!

Un rituel de lecture?

Et bien avec Elo on partage entre filles la salle de bains du bas à la maison; du coup, l’heure du bain devient le prétexte à la découverte de livres-lus et autres albums pour enfants grâce au petit poste. Sinon, chez nous la lecture du soir se fait allongée, dans le lit de Maman. Comme un rituel, chaque soir, mon aîné me demande s’il peut venir écouter les histoires. Raph se met à ma droite, Elo à ma gauche. Parfois, mon fils prend le relais et c’est lui qui raconte! On lit vraiment de tout, mais en ce moment Elo réclame les adaptations des dessins animés Disney.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s