des albums culottés

Il y a des thèmes dont les enfants sont particulièrement friands et dont on sait à coup sûr qu’ils déclencheront des éclats de rire à la lecture! Parmi ceux-là, on peut compter sur les traditionnelles histoires scatologiques… Idem en évoquant la question du sous-vêtement, qu’on parle du slip, du caleçon ou bien de la culotte, sujet central de nos 3 albums sélectionnés aujourd’hui.

Le premier album culotté est signé Anne Crahay. C’est une forme d’hommage à la chanson populaire Le Bon roi Dagobert :

Le bon roi Dagobert
A mis sa culotte à l’envers ;
Le grand saint Éloi
Lui dit : Ô mon roi !
Votre Majesté
Est mal culottée.
C’est vrai, lui dit le roi,
Je vais la remettre à l’endroit.

Le récit en randonnée ajoute à l’humour déjà présent par le sujet même, la culotte, le tout accentué par le choix des rimes et du vocabulaire. Les pages qui se déploient achèvent de nous tordre de rire…

5103kiV-dDL._SX385_

A qui sont ces culottes? Anne Crahay, Alice Jeunesse, 2009, 13 €

Dans le même registre, La culotte du loup offre une bonne partie de rigolade. Cette fois, c’est la comptine « Loup y est-tu ? M’entends-tu ? Que fais-tu ? » qui marque le point de départ du récit. Et comme dans la comptine, le loup entreprend de s’habiller, mais s’aperçoit que sa culotte est toute trouée. Les répétitions entêtantes de la part du loup d’expressions telles que « bande de saucissons, ça va barder pour vous ! » ou « par les poils de ma barbichette, c’est celle-là que je veux ! » associées aux illustrations pleine de malice de Laetitia Le Saux provoqueront à coup sûr les rires des enfants. Le petit plus: l’album égratigne notre société de consommation avec drôlerie!

51w5afdKgpL._SX385_

La culotte du loup, Stéphane Servant, Laetitia Le Saux (ill.), Didier Jeunesse, 2011, 12,50 €

Dans cette autre version destinée aux plus petits, c’est Ours blanc qui est stupéfait : il a perdu sa culotte ! Il ne se rappelle même plus à quoi elle ressemble… Aidé par son ami Souris, il se lance à sa recherche. Les deux compères croisent au cours de leur quête une multitude de culottes : hélas, ce n’est jamais la bonne. Mais la culotte d’Ours blanc est peut-être moins loin qu’il ne le pense… Là encore, le thème très fréquent  de la quête de l’objet perdu amuse toujours autant. On aime tout particulièrement le regard du duo japonais Tupera Tupera sans oublier le clin d’œil de la culotte rouge en papier à (re)mettre sur le livre!

91JFw+G2zVL._SL1500_

Ours blanc a perdu sa culotte, Tupera Tupera, Albin Michel Jeunesse, 2014, 13,50 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s