A propos d’une vieille dame facétieuse nommée Astrid Lindgren, de Fifi Brindacier sa fille farfelue et de quelques autres fieffés farceurs…

LindgrenL’Elan publie cet automne une biographie d’Astrid Lindgren. Ce texte pourrait être vraiment bienvenu, tant les écrits en français sur la vie de l’écrivaine suédoise sont rares, mais il se révèle finalement décevant. Thierry Maricourt signe cette biographie, l’auteur de Frérot frangin s’empare de la vie d’Astrid Lindgren, ou plutôt de sa plume pour nous livrer le récit d’une vie à la première personne.

Dans cette biographie, T. Maricourt retrace brièvement les événements de la vie de A. Lindgren, se focalisant davantage sur les héroïnes et héros de ses œuvres : Fifi Brindacier, Emil (ou Zozo, selon les traductions), Ronya, etc.

Un récit à la première personne… Ce choix étonne, on s’attend alors à un récit intimiste or, il n’en est rien. Le ton de T. Maricourt est léger même quand il aborde les événements les plus graves de la vie d’A. Lindgren. Est-ce dû au choix de l’auteur ou à un manque de sources sur la vie de l’écrivaine suédoise ? Au fil des pages, la figure d’A. Lindgren tend à s’effacer devant celles de ses héroïnes et héros. Astrid Lindgren était une femme de plume et une femme de convictions, elle a mené de nombreux combats notamment pour les droits des enfants, des animaux, etc., malgré cela la voix de Fifi se fait ici plus forte que la sienne.

Au final on en sait peu sur cette femme devenue mère (célibataire) très tôt, forcée de confier son enfant à une famille d’accueil car elle ne peut subvenir à ses besoins – comment vécut-elle cela ? – car le récit de T. Maricourt ne mentionne ces faits qu’en passant, comme s’il voulait que cette biographie soit d’un ton aussi léger que celui des récits de Fifi. Et que dire de ce thème sans cesse ressassé du refus de grandir, était-ce vraiment la plus grande préoccupation de l’écrivaine (ou est-ce l’amalgame de la posture de ses personnages) ? On aurait aimé connaître les liens plus intimes entre sa vie et son œuvre…

Astrid_portratt_JacobForsell_0

Astrid Portrait #2 © JacobForsell

A propos de son œuvre… La biographie nous présente tour à tour les principaux personnages des romans d’A. Lindgren, offrant donc un panorama commenté des soi-disant intentions de l’auteur. On aurait aimé y apprendre des faits plus marquants, comme par exemple que la version originale de Fifi – précédent la première édition – était beaucoup plus caustique et que les allusions au nazisme y étaient beaucoup plus explicites.

Le problème de cette biographie est peut-être une question de distance. A force de donner un ton léger et humoristique à son récit, T. Maricourt lui ôte toute profondeur, et à son style faussement autobiographique on peine à éprouver de l’empathie pour l’écrivaine. Peut-être tout est-il déjà dit dans le titre « A propos d’une vieille dame facétieuse » alors qu’on aurait voulu entendre parler d’une « grande » dame – fut-elle facétieuse – dont l’empreinte a tant marqué la littérature pour la jeunesse. Astrid Lindgren méritait mieux.

Publicités

2 réflexions sur “A propos d’une vieille dame facétieuse nommée Astrid Lindgren, de Fifi Brindacier sa fille farfelue et de quelques autres fieffés farceurs…

  1. helene dit :

    Avons -nous lu le même livre?

    Ce qui m’a plu dans ce livre c’est la construction fondée sur un leitmotiv (comme dans certains  contes philosophiques) autour de « ne pas grandir » (un Peter Pan sans la récupération) qui rythme le texte, crée avec légèreté le fil rouge. Il traduit la vision de l’auteur  et la  leçon de son œuvre. TM montre A.Lindgren anti-conformiste, féministe, pacifiste, hostile à toutes les injustices, et  sous les récits apparemment fantaisistes, déjantés, d’une littérature pour les jeunes, elle exprime le rêve utopiste d’un autre monde. 
    Le ton vif, enjoué, parfois ironique, est un parti-pris pour coller le plus possible à l’ oeuvre et au tempérament d’ A.Lindgren . Et le fait  d’adopter  le point de vue en gros de Fifi telle  que la voit l’auteur, fait que, pour moi,  c’est à la  limite de la biographie et du roman, même  si c’est bien documenté. Aucune biographie n’est objective évidemment, mais on peut essayer d’enlever le plus possible  de filtres en citant des points de vue différents. Mais ce parti-pris est revendiqué très vite  et on lit le texte clairement comme tel.
    On dit souvent que  le biographe  se révèle plus que celui dont il raconte la vie, Pour avoir lu d’autres ouvrages de Thierry Maricourt, il semble que ce soit encore le cas ici.
    Bilan: çà se lit  bien, j’ai beaucoup appris avec plaisir, je pense que  c’est plus  ciblé  sur  les  jeunes, que sur  les  « spécialistes  de la  chose littéraire », à cause  du ton  et du choix du point de  vue  que j’évoque  plus haut, même si  c’est une création littéraire. Mais ce n’est que mon avis.

    • Marion dit :

      Bonjour Hélène,
      Je vous remercie pour ce commentaire très intéressant, et je suis bien contente que l’on puisse avoir un autre regard sur cette biographie. Je comprends bien l’intention de son auteur qui s’adresse à un jeune public, mais je ne suis pas convaincue par le ton.
      Et comme je le disais, ce leitmotiv « ne pas grandir », n’est pas vraiment celui de la femme de lettre, mais il sous-tend en effet son oeuvre.
      Finalement, même si je me montre critique (et c’est bien ma position assumée sur ce blog), je ne remets pas en doute les qualités d’écriture de T. Maricourt. D’ailleurs, c’est bien si ce livre peut contribuer à faire mieux connaître A. Lindgren.
      Merci à vous de lire notre blog et d’entrer dans le débat !
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s