Face à l’horreur, les auteurs jeunesse s’expriment

article11

Voilà plusieurs jours que nous n’avons rien publié sur l’OL… coupées dans notre élan d’expression au lendemain de terribles faits. La vive émotion causée par l’assassinat de 12 personnes dans les locaux du journal satyrique Charlie Hebdo est encore bien présente. Alors, nous en avons parlé, nous avons échangé, nous avons essayé de trouver la meilleure façon de l’aborder. Pour nous, pas question de rester muettes. Nous en serions bien incapables de toute façon… Pour nous, pas question non plus de s’exempter. Ça aussi, nous en sommes bien incapables. Pour nous, il est en fait question de nous associer à une peine devenue nationale, voire internationale. Pour nous, il est temps de partager. Pour nous, il est devenu indispensable de nous exprimer pour continuer à ouvrir, éduquer, sensibiliser.

Alors nous vous montrons ce qu’il est possible de faire autour de la presse jeunesse, pour expliquer, décrypter, amener à comprendre. Et puis parce que la littérature jeunesse nous anime plus que tout, et en son coeur les dessins qui nous font souvent rêver, voyager… nous vous donnons à voir aujourd’hui autre chose. Des dessins d’illustrateurs jeunesse qui « piquent », remuent, émeuvent et font réfléchir. Des dessins à la place des discours, à la place des mots. De « simples » dessins. Enfin, nous vous présenterons quelques collections qui permettent de dénoncer, de développer les prises de conscience, d’encourager l’esprit critique… pour connaître, pour savoir, s’exprimer et se respecter. Liste non exhaustive… à compléter bien volontiers.

L’OL est Charlie !

L’OL parle ! L’OL écrit !

L’OL est libre de s’exprimer !

Revue de presse jeunesse

DSCN2312

 

DSCN2309

Le groupe Play Bac Presse a rendu hommage aux victimes des terribles attentats de janvier, et vous aide à en parler avec vos enfants. Téléchargez gratuitement les numéros qui y sont consacrés afin de trouver les mots justes.

A partir de 6 ans : Le Petit Quotidien

Le Petit Quotidien – édition du 9 janvier 2015 et Le Petit Quotidien – édition du 10 janvier 2015

À partir de 10 ans : Mon Quotidien
Mon quotidien – édition du 9 janvier 2015 et Mon quotidien – édition du 10 janvier 2015

À partir de 13 ans : L’Actu
L’Actu – édition du 9 janvier 2015 et L’Actu – édition du 10 janvier 2015

À partir de 14 ans : L’Eco
L’Eco- édition du 10 janvier 2015

spirouhorssérie

Le Journal de Spirou hors-série réalisé en hommage à Charlie Hebdo

150 auteurs s’unissent pour défendre la liberté d’expression suite aux événements tragiques qui ont touché Charlie Hebdo et la France. Tous les bénéfices de ce hors-série feront partie du mouvement de solidarité créé par les éditeurs et les auteurs de BD, en faveur de Charlie Hebdo et des familles.

Florilège d’hommages dessinés signés par des illustrateurs jeunesse

Qu’ils s’expriment par le crayon, le pinceau, le feutre, la palette graphique, la photographie, la gravure… de nombreux artistes ont tenu à (se) manifester que ce soit sur la toile (réseaux sociaux, blogs et sites personnels) et/ou en contribuant à des numéros spéciaux de journaux.

TomiUngerer

Tomi Ungerer

albertine

Albertine

oliverjeffers

Oliver Jeffers

uderzo

Uderzo

joannsfar

Joann Sfar

charlottegastaut

Charlotte Gastaut

stephanieblake

Stephanie Blake

regislejonc

Régis Lejonc

éléonorethuillier

Eléonore Thuillier

benjaminlacombe

Benjamin Lacombe

solennlarnicolSolenn Larnicol

pefalainserres

Pef et Alain Serres

benjaminchaud

Benjamin Chaud

aurorepetit

Aurore Petit

gillesbachelet

Gilles Bachelet

rémisaillard

Rémi Saillard

beatricealemagna

Beatrice Alemagna

1461388_400200743476765_2111755918483652331_n

Gragrou

delphinedurand

Delphine Durand

sergeblochSerge Bloch

sempé

Sempé

davidmerveille

David Merveille

annetteboisnard

Annette Boisnard

joelle-jolivet

Joëlle Jolivet

charlieweb

Mayana Itoïz

Focus sur quelques collections…

« J’accuse », Syros

Dès 12 ans. Une collection qui milite pour la défense des droits de l’homme. Chaque titre propose un ou plusieurs témoignages, ainsi qu’un dossier complet pour explorer le sujet. Des partenariats avec Amnesty International, la Cimade , le GAMS La collection aborde des questions aussi diverses que le sida, les bidonvilles, les sans papiers, les enfants au travail, l’homophobie, la famine, le trafic de drogue, l’enlèvement des enfants, la peine de mort…

Le principe de la collection, dont le nom fait référence à l’affaire Dreyfus et à l’article rédigé par Emile Zola en 1898 en défense du capitaine injustement accusé de haute trahison, est celui du militantisme en faveur des droits de l’homme : « Pour dénoncer une réalité, il faut d’abord l’expliciter, en donner tous les aspects ». Oscillant entre le style journalistique de la partie documentaire et la dimension humaine apportée par les témoignages directs, chacun des titres explore une question d’actualité et de politique en France et à l’étranger, axée de préférence sur des sujets qui concernent directement les jeunes.

« Ceux qui ont dit non », Actes sud Junior

Dès 12 ans. Une collection de romans historiques destinée à éveiller l’esprit de résistance en offrant des récits de vie de figures fortes qui ont eu un jour le courage de se révolter pour faire triompher la liberté ou la justice. Chaque roman est complété par un dossier documentaire et un dossier photos.

Ceux-qui-ont-dit-non

Depuis toujours, il y a dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire non. Ces figures fortes, engagées dans des combats au service des valeurs de la démocratie et de l’humanisme, ont un point commun : elles ont eu le courage de se révolter, faisant ainsi triompher la liberté, la justice ou simplement un pan d’humanité.
Les livres de cette collection s’attachent à raconter ces personnages sous forme totalement romanesque. Le roman est suivi d’un petit dossier qui montre que d’autres ont aussi dit non. Et qu’il y a encore aujourd’hui bien des raisons de s’engager dans le même combat.
Rappeler que les problématiques d’aujourd’hui ne sont pas sans passé et, à l’inverse, que les combats d’autrefois résonnent toujours aujourd’hui permet de comprendre que nous nous inscrivons dans une évolution et que nous avons donc voix au chapitre. Le choix du roman, plutôt que du documentaire, a pour but de permettre aux lecteurs de se projeter dans les personnages et d’accompagner l’esprit de révolte et d’indignation propre à leur âge. Les auteurs sont tous des passionnés de leur personnage et nous font revivre leur engagement de l’intérieur.

Parmi les personnalités mises en avant dans la collection, permettez-nous de citer entre autres : Rosa Parks, Simone Veil, Olympe de Gouges, Gandhi, Janusz Korczak,  Jean Jaurès, Victor Hugo…

Pour terminer cet article, il nous a semblé évident de vous proposer une « petite » lecture…

« Quelques temps après, c’est moi qui avais appris à Charlie que le Quotidien de la ville ne paraîtrait plus. Il en était resté sur le cul : le journal qu’il ouvrait tous les matins en prenant son café crème !

– Ils ont coulé ? Des grèves, une faillite ?

– Non, non, c’est à la suite de l’affaire des chiens.

– Des bruns ?

– Oui, toujours. Pas un jour sans s’attaquer à cette mesure nationale. Ils allaient jusqu’à remettre en cause les résultats des scientifiques. Les lecteurs ne savaient plus ce qu’il fallait penser, certains même commençaient à cacher leur clebard !

– A trop jouer avec le feu…

– Comme tu dis, le journal a fini par se faire interdire.

– Mince alors, et pour le tiercé ?

– Ben mon vieux, faudra chercher tes tuyaux dans les Nouvelles Brunes, il n’y a plus que celui-là. Il paraît que côté courses et sports, il tient la route.

Puisque les autres avaient passé les bornes, il fallait bien qu’il reste un canard dans la ville, on ne pouvait pas se passer d’informations tout de même.

J’avais repris ce jour-là un café avec Charlie, mais ça me tracassait de devenir un lecteur des Nouvelles Brunes. Pourtant, autour de moi les clients du bistrot continuaient leur vie comme avant : j’avais sûrement tort de m’inquiéter. »

matinbrunfranckpavloff

Matin brun, de Franck Pavloff, chez Cheyne éditeur, 2002

De quoi, on l’espère, insuffler le goût de l’engagement politique aux plus jeunes !

Publicités

3 réflexions sur “Face à l’horreur, les auteurs jeunesse s’expriment

  1. sandrinemz dit :

    Il semblerait que le Spirou spécial soit en réédition. Il est possible de le réserver auprès de sa maison de presse de proximité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s