Mamie passe le bac

Un coup de coeur et un coup de gueule en même temps, ce n’est pas courant…

« Mamie passe le bac« , c’est d’abord un coup de coeur pour une illustration de 1ère de couverture. Voyez plutôt !

Numériser

ill. de Béatrice Sautereau

 

Comment ne pas avoir envie de découvrir la vie de cette mamie, pensive, déjà bien sympathique et sûrement aussi dynamique que les couleurs qui l’agrémentent, alors qu’elle vous interpelle par ce « mamie passe le bac : ça vous pose un problème ? »

Cette « petite » mamie, c’est Mady et elle a donc décidé de passer les épreuves du bac de français, en candidat libre. Le hic – oui il y en a un – c’est qu’elle a une petite fille, Maëlys, 16 ans, qui prépare aussi ces fameuses épreuves. Et cette dernière n’apprécie pas du tout, mais alors pas du tout, ce qu’elle considére comme un délire, un caprice, une blague de mauvais goût. Maëlys vit avec sa maman, Magalie, divorcée qui elle, approuve tout à fait cette décision et admire, du coup, sa mère. Trois voix, trois femmes, trois générations, pas toujours les mêmes préoccupations et pourtant plus de points communs qu’elles n’en ont conscience elles-mêmes. Chacune se confie soit à son journal intime, soit à son blog. Chacune échange, fait part de sa mauvaise humeur (l’ado), de ses doutes (la maman), de ses nombreux efforts (la mamie). Chacune utilise les moyens de communication qui lui sont propres. Au début en tout cas… et puis Gwladys Constant bouleverse tout. L’ « ordre normal » des choses n’a plus lieu d’être. Une mamie qui passe le bac et qui s’inscrit sur facebook, une petite-fille qui l’aide et qui l’accepte comme « amie », une maman qui vit une histoire d’amour adolescente… Est-ce qu’on doit rester à sa place ? Mais où est sa place ? Et comment trouver sa « vraie » place ?

C’est un récit dynamique, pas d’ennui et une alternance des voix qui s’imprègne tout à fait de cette diversité de la communication d’aujourd’hui : sms, résaux sociaux, lettre, post-it, blog… C’est un récit frais et enjoué. J’y trouverai des similitudes avec les périples de Maxime, de « Comment (bien) rater ses vacances ». On rit beaucoup, on trouve certaines situations absurdes et pourtant pourquoi pas ? Chacun finit par trouver sa place, et surtout ne rien regretter, vivre et profiter. Bon certes, l’inévitable happy-end peut contrarier mais quand tout se passe bien dans la vie, que chacun finit par se trouver, ça peut exister ! Quand il y a de l’optimisme, ne le cachons pas !!

 

Mamie_Bac

1ère de couverture

 

Alors le coup de gueule, me direz-vous ? Ah je vois que vous suivez… Il est davantage du côté de la sélection du prix Chronos 2015, que vous pourrez trouver par ici : http://www.prix-chronos.org/selections/

En effet, quel dommage que « notre » mamie n’ait pas été retenue pour cette sélection alors que la thématique de l’inter-générationnel est bien plus qu’explicite dans ce roman. Chaque année, je guette et je lis avec impatience les titres de la sélection Chronos (6ème-5ème et 4ème-3ème, correspondant davantage avec mon public professionnel) et Oskar m’avait habitué à mieux, je dois le dire. Dans les autres romans de la sélection, chez cet éditeur (je précise), je n’ai pas autant ressenti que dans ce récit bien mené de Gwladys Constant, une vraie question de société sur la transmission des savoirs, l’échange grands-parents / petits-enfants et le problème du vieillissement. Des récits sympathiques certes, mais moins emballants. Alors attendons le mois de mai pour connaître les prix 2015 et croisons les doigts pour une sélection 2016 au top, comme c’est souvent l’habitude !

Quant à Gwladys Constant, je ne serai pas surprise de la revoir un de ces jours sur l’OL… Et je vous conseillerai déjà du même auteur « L’oncle Mika », toujours chez Oskar dans la collection « Court-Métrage », un petit récit sur l’homophobie.

Ou verra-t-on peut-être un jour Mady revenir et passer le Bac général, la licence, le Master… ?? Une autre occasion de dé-lire… r ! Ben quoi ? Ça vous posera, de nouveau, un problème ?

Gwladys CONSTANT, Mamie passe le bac, Oskar.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s