Ma vie de chanteuse d’histoire, de conteuse de notes…

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été le bout de chou aux mèches blondes debout sur une table lors des repas de famille à chanter pendant que les grands finissent de trinquer, la fillette qui crée un « pestacle » chaque après-midi avec ses copines ou encore l’enfant qui passe des heures dans sa cachette (!) sous son lit à hauteur à lire des histoires à ses peluches!

Et visez-moi ce joli parterre de peluches!

Depuis, j’ai bien mangé ma soupe et pris des centimètres, mais je suis toujours aujourd’hui partagée entre ces deux passions : la musique et la littérature pour la jeunesse. Un petit tour en Licence de Musicologie, puis par le Master I et II Pro de Littérature pour la Jeunesse de l’Université du Mans (LE FAMEUX! où le sujet de mes mémoires de recherche était… les contes musicaux!), par des expériences en BCD (bibliothèques centre documentaires dans les écoles, pour les non-initiés) et en librairie (dont A Pleine Pages à Lyon), ainsi que mes études musicales à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne où j’ai été diplômée de chant/chanson, m’ont amenée à être aujourd’hui moitié-bibliothécaire pour enfants (mais on dit adjointe au patrimoine) dans les médiathèques de Villeurbanne, moitié-auteure/compositrice/interprète/narratrice dans divers projets.

Premier point à éclaircir : non, je ne suis pas intermittente du spectacle puisque je cotise au régime général en travaillant à mi-temps dans un domaine extérieur à la musique. J’ai complètement fini mes études en juin 2014, et depuis je tricote entre les différentes cordes de mon arc : la médiathèque, des articles/piges sur la littérature jeunesse publiés, des chansons avec notamment mon projet LiSAVRiL ou encore le spectacle dont je vais vous parler dans quelques instants.

Avant cela, je ne vous cache pas que parfois l’alternance de mes deux vies professionnelles m’épuise, que je suis obligée de poser des jours de congés à la médiathèque pour aller charger du matériel, jouer, répéter je-ne-sais-où et que lorsque vient l’heure de prendre des vacances et bien… je me retrouve bien embêtée, fatiguée et peu bronzée!! Puis, vous devez bien savoir que lorsqu’on fait un métier-passion, il est très difficile de s’accorder des pauses, de penser à autre chose… on se laisse facilement déborder par ce qui nous plait! Il y a aussi ces choses qui prennent du temps parce qu’on ne les apprécie pas dans le travail comme de nous vendre, d’appeler des lieux pour se produire, de devoir négocier le point de vue financier…  le spectacle en fait c’est aussi et surtout un produit, culturel certes, mais un produit. Et qu’en plus, souvent quand on débute, on se retrouve à tout faire soi-même ou avec les copains, histoire de rester dans nos frais… mais bon, est-ce qu’être au four et moulin, c’est la meilleure des choses à faire? je n’en suis pas certaine…mais passons.

Quand s’invitent les jours où je vois la vie à moitié-vide, je me dis quand même que j’ai sacrément de la chance de pouvoir faire de ma vie ce dont je rêvais quand j’étais gamine! Pis en fait,  du haut de mes 26 ans: je suis encore un peu une gamine, non?!

Je suis donc un peu moitié-moitié. J’ai les fesses posées entre ces deux milieux professionnels que j’essaye de rapprocher, je suis heureuse de pouvoir ranger-cataloguer-conseiller-lire des livres à des petits lecteurs curieux mais aussi frustrée de ne pas pouvoir être présente sur toutes les fronts à la médiathèque. Je suis rongée par l’inspiration qui ne vient jamais quand on est toute à sa disposition mais aussi surexcitée par l’adrénaline et l’énergie qui m’accompagnent jusqu’au premier pas sous les projecteurs!

Heureusement, caché là dans le fouillis des cordes accrochées à mon arc, se trouve un petit bijoux dont je voudrais vous parler ici. Il s’agit d’un projet qui me tient énormément à cœur du fait qu’il mélange parfaitement mes deux penchants, les histoires pour les enfants et la musique :

Le conte musical d’inspiration klezmer « Halb, l’autre moitié ».

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/91jWSqMlbqL.jpg

Livre-disque idéal à mettre sous les sapins! 18.30€

Halb l’autre moitié, est né en 2009 de la collaboration entre Alexis Ciesla, compositeur et professeur de clarinette au Conservatoire de St-Priest (69) et Sigrid Baffert, auteure de littérature jeunesse -dont nous avons déjà parlée sur le blog ici. En 2009 donc, lui voulait un conte à mettre en musique par sa classe d’élèves et le voilà qu’il demande à elle d’en inventer un sur mesure. C’est en s’imprégnant des compositions d’Alexis mêlant jazz, musiques traditionnelles d’Europe orientale et klezmer que Sigrid a donné forme à l’histoire: une histoire de transmission au coeur des Balkans. Joué par les élèves d’Alexis et tant d’autres en France sous forme de spectacle vivant il est depuis 2014, devenu un livre-disque publié aux Editions des Braques dans la collection « Un livre, un CD ». Sublimé par le trait chaud et stylisé de Barroux, et raconté par Elsa Zylberstein, il a reçu le prix jeunesse LIRE DANS LE NOIR / Radio France ainsi  que le Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros en 2014!

https://i0.wp.com/www.leseditionsdesbraques.com/images/halb-lautre-moitie/page03.jpg

« Dans un vieil immeuble des Balkans vivent Tallinn, sa grand-mère Baka, et leur petit chien Frageh. En yiddish, Frageh signifie « question ». Sentant qu’elle est en train de perdre la mémoire, Baka décide d’offrir son seul bien à sa petite-fille : sa clarinette. Elle souhaite lui apprendre une mélodie klezmer qui se transmet de générations en générations. Seulement Baka en a oublié la seconde moitié… Tallinn entraîne alors sa grand-mère à travers le pays, dans un voyage initiatique à la recherche de l’autre moitié… »

******

Depuis début 2014, je fais partie du Collectif de l’Autre Moitié avec lequel nous avons créé notre version du conte musical pour une conteuse-chanteuse (c’est moi!) et six instrumentistes (2 clarinettes, saxophones, vibraphone, contrebasse et batterie). Nous nous sommes tous un peu rencontré à l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne (69) et dans notre équipe on trouve un intermittent en devenir, un étudiant en composition à l’image, des étudiants au Centre de formations des enseignants (CEFEDEM) et tous sont professeurs de leur instrument. On est une sacrément belle équipe de collègues-copains qui oscillent entre travail efficace et blagues à rallonge!

https://alexisciesla.files.wordpress.com/2013/11/le-collectif-s-et-a-au-moulin-de-brainans-2.jpg?w=522&h=375

Notre famille au complet avec Alexis et Sigrid!

Avant que j’intègre le Collectif, le spectacle avait déjà connu ses balbutiements mais 2014 a vraiment marqué le début de notre travail de création pour l’amener à sa forme actuelle. Ainsi, nous avons fait des résidences, enfermés tous ensemble dans un lieu parfois sans chauffage pendant quelques jours pour faire mijoter nos idées! Ce qui est génial avec ce genre projet, c’est que finalement chaque répétition permet une évolution, un approfondissement…c’est du work in progress en continu et comme on est 7 membres d’équipage je peux vous dire que ce n’est pas une mince affaire!

Outre le travail purement musical de déchiffrage des partitions, de faire sonner avec subtilité les notes et l’apprentissage par cœur de la musique et des chansons, il a fallu adapter le texte au racontage : éliminer les didascalies, les répétitions des noms inutiles à la compréhension, adapter les dialogues au discours direct et surtout se répartir quelques répliques pour inclure tous les musiciens à la narration!

Notre volonté était vraiment de sortir de l’alternance texte-musique pour proposer un spectacle complet où tout le monde sur scène prend part au récit! Pour ce faire, nous nous sommes prêtés au jeu de la comédie sous l’œil avisé de Nicole Rivier qui nous a aidés à perfectionner la scénographie : attitudes, déplacements, tons des voix et scènes emblématiques comme la file indienne qui part à Ruzìce ou les scènes du boucher et du bus!

https://i2.wp.com/www.lesevenements.fr/eventi/images/france/WE/1424447282.jpg

Aperçu à l’arrière de nos anciens décors de type « maisons bancales ».

Ensuite,  nous avons cherché des costumes et un décor qui devaient évoquer tout aussi subtilement que le texte (« non on a dit non, pas le châle à fleurs de Baba Yaga! »)  la ville fictive de Dulpan, perdue au fond des Balkans. Depuis peu, pour sublimer tout ça, nous avons ajouter des techniciens à notre équipe pour créer des ambiances lumineuses! Ainsi, nos décors faits maisons ont laissé place à des guirlandes d’abats-jour ou un nuage de fumée éclairé de lumière blanche pour emporter mieux encore le public dans notre voyage dynamique de Dulpan à Ruzìce.  Mais bon… ça fait encore sacrément de bazar à transporter sur les routes, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-contre. On ne dira d’ailleurs jamais assez merci aux écoles de musique et divers lieux qui nous soutiennent et nous prêtent gratuitement certains instruments et éléments techniques!

Joli bazar dans la remorque, hein?!

Sur scène avec mes six acolytes, nous vivons les péripéties de Tallinn, sa grand-mère Baka et leur chien Frageh à la recherche de cette mélodie-leitmotiv oubliée. Ainsi, la mélodie de Baka est jouée en solo par la clarinette puis est réexposée sans cesse au fil des rencontres de l’aventure, et se « colore »  de jazz, d’un peu de classique, de tango, ou de tambours militaires ! L’histoire prend vie grâce à la conteuse et aux musiciens puisque, tour à tour, nous devenons la grand-mère perdant la mémoire, la jeune Tallinn essayant de la distraire, des militaires taillés comme des arbres et même une bande de gamins des rues. Incarné par nous tous, Frageh, le petit chien jaune, fin, subtil est surtout la métaphore de la question infinie « du pourquoi et du comment de la vie ». Finalement, la mémoire et la transmission sont au cœur de cette aventure touchante.

Pour faire une idée par vous-même, je vous invite à jeter un oeil à notre TEASER VIDEO! Parce que ça aussi ça fait partie de notre travail de faire de belles vidéos, photos, captations, un joli site ou interface sur les réseaux sociaux pour être bien visibles et donner envie au public, amateur ou professionnel, de nous voir sur scène!

Aussi, je me permets d’abuser encore un peu de votre attention pour faire un peu de publicité,

parce qu’avec Le Collectif de l’Autre Moitié on vous donne rendez-vous à Paris dans quelques jours :

-Dimanche 29 novembre 15h00
au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (Métro Rambuteau) -dans le cadre de la journée autour du conte « Il était une fois » avec l »Institut du Monde Arabe
8-6-4€ info réservations ici
-Lundi 30 novembre 17h30
Showcase et dédicaces du livre-CD à la Librairie « Le renard et l’entonnoir » (Métro Jourdain)
Entrée libre
-Mercredi 2 décembre 15h45
Scène vocale du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil (Métro Robespierre)
4€ infos ici

Venez donc, nous, me faire un coucou!

Ce spectacle est diffusé par Victorie Music dans la collection « Les Petits Classiques de Victorie », ce qui veut dire qu’on a une maison d’édition/maison de disque qui nous suit et se charge de nous aider à trouver des dates, des lieux et de négocier les tarifs. Pour nous, jeune collectif,  c’est vraiment une chance et un soutien motivant dans notre travail de création.

Contact/Programmation:
Marija Schouman
Tel. 09 50 79 78 71 / 06 63 17 19 83
marija.schouman@gmail.com
Devis, dossier pédagogique et fiche technique sur demande.

Les artistes: Lisa Favre : narration, chant ; Quentin Degeorges : clarinette et arrangements ; Joakim Ciesla : saxophones alto et baryton, chant ; Adrien Philippon : clarinette, clarinette basse, chant ; Anaïs Poingt : vibraphone ; Xavier Nunez Lizama : contrebasse ; Romain Montiel : batterie; Jérémy Ravoux : création lumière et régie générale ; Alizé Barnoud : régie son et lumière.

https://i1.wp.com/www.mahj.org/photos/archives/zoom/Halb.jpg

Vous pouvez trouver toutes les informations de l’aventure « HALB »

  ici

et suivre les actualités du Collectif de l’Autre Moitié

sur notre page Facebook!

A tout de suite pour vous glisser à l’oreille quelques mots et quelques notes et pas qu’à moitié!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s