Du Lejonc et de l’Orient.

Parfois, les dates de parution nous offrent de beaux enchaînements.

Depuis quelques semaines je me sens en Orient à la librairie et ça ne fait pas de mal de se promener un peu.

Le jardin du dedans-dehors de Régis Lejonc, évoque l’Iran et se combine joliment avec plein d’autres ouvrages  évoquant l’Orient. Cet album est écrit par une italienne qui a vécu en Iran dans les années 1980, Chiara Mezzalama. Il est édité par les Éditions des Éléphants. Voici la couverture :

 

Dedans, c’est la maison douillette, les rires de la fratrie, la chaleur de la famille réunie dans cet oasis de verdure et de fontaines, d’arbres majestueux. Mais ce dedans est aussi un dehors, les enfants sont toujours à l’extérieur pour jouer dans cet univers fabuleux de folle végétation et d’oiseaux colorés. Le vrai dehors, c’est la révolution, les cris, les armes, les larmes, la peur. Ils n’y vont jamais.

Un jour, un enfant du dehors pénètre dans le dedans et vient bousculer les habitudes de la fratrie. Pas farouche, la petite fille fait connaissance en lui offrant son tee-shirt en guise d’amitié. Plus tard, à son tour, il lui fera un cadeau qu’elle gardera pour toujours au fond d’une poche.

Moi ça m’a donné envie de revoir le film de Jean Renoir, Le fleuve. Certes, c’est en Inde, mais il y a aussi dedans des enfants qui jouent dans un jardin fabuleux, et pendant la lecture de cet album je n’ai cessé de penser à ce film.

Galerie Photo - Le Fleuve de Jean Renoir - DVDClassik

Le jardin du dedans-dehors, est un livre rare sur une situation politique rarement abordée pour les enfants, le petit frère de Persépolis dont la magnifique réédition en intégrale vient de pointer le bout de son nez (et hop un enchaînement, ni vu ni connu !)

Je rappelle au passage que Persépolis est à mettre entre toutes les mains et qu’il n’est pas interdit de regarder le film en plus. L’Association propose ici une intégrale reliée qui approche de la beauté de l’édition américaine, mais qui selon moi manque de dorures et d’arabesques… Mon côté bling bling, peut-être ?

En parlant d’arabesques : la reine des poils qui se tortillent, des tapis qui ondulent et des papiers-peints qui ondoient : Zeina Abirached illustre chez Marabout le livre Manger libanais, de Kamal Mouzawak (et re-hop encore un lien tiré par les cheveux…). On peut aussi en profiter pour lire cet article sur la cuisine en BD…

J’ai été servie en plumes, roues qui tournent, décors qui jaillissent et tout le tralala dans le sublime pop-up La légende du Roi serpent Zahhar. Un incroyable ouvrage ouvragé par Hamid Rahmanian et Simon Arizpe d’après le Livre des Rois écrit par Ferdowsi (je recopie la couverture, là). Je vais faire comme si j’étais au courant que ce livre a été écrit en Perse au XIe siècle.

 

Ce livre tout bonnement stupéfiant est publié par Les Rêveurs. Et encore attendez de voir l’intérieur, et là encore mes piètres photos font pâle figure face à la magnificence de la chose…

Quelques images de l’intérieur qui se déploie sous mes mains ébahies.

Un livre pour des mains minutieuses mais qu’on peut montrer aux plus jeunes pour les émerveiller.

La parution de La légende du Roi serpent Zahhak, n’est pas sans rappeler qu’un nouveau Lamia Ziadé Ma très grande mélancolie arabe, n’est pas de refus non plus…

Et oui, je triche ! Je cache des livres pour adultes dans cet article… Mais veuillez me pardonner car j’avais tant aimé son précédent livre Ô nuit, ô mes yeux !, que je ne peux m’empêcher d’en parler à tout le monde. Des romans graphiques qui se lisent comme des soap opéras ! Pour tout savoir des potins de stars, de la société et de la politique au Proche-Orient. Magnifiquement illustré et envoûtant. (Bien qu’honnêtement, le sujet au départ ne me passionnait pas des masses).

A point nommé, le voilà, c’est le coffret des 3 volumes  L’Arabe du futur ! Tout le monde connaît, presque tout le monde l’aime, il nous fait marrer même quand il joue au foot avec un chien en guise de ballon ou qu’il va à l’école avec un sac plastique à la place d’un cartable. A la librairie une fois on m’a demandé si j’avais les BD écrites par « le gentil arabe »!!! Shocking.

Sinon, bonne chance pour trouver quelqu’un qui n’a aucun des 3 à qui vous pourrez l’offrir… Sinon abattez-vous sur le tome 3 des Cahiers d’Esther qui est savoureux ! L’entrée au collège lui a donné un bel élan.

Et puis, tiens, j’y pense… Il y a quelques mois nous avions voyagé en Irak avec Lewis Trondheim et son épouse Brigitte Findakly, le temps d’un Coquelicots d’Irak.

Brigitte y raconte son enfance paisible dans un Irak bien différent de celui de 2017 puis son arrivée en France. Une beau récit pour ados et adultes.

De quoi faire une belle balade orientale en BD en cette mi-automne, n’est-ce pas ?

Pour finir la boucle, je termine sur Régis Lejonc qui a deux albums qui paraissent coup sur coup. Décidément c’est ma fête !

L’album Tu seras ma princesse, écrit par Marcus Malte et illustré par Régis Lejonc est publié chez Sarbacane. Un de ces albums dont on se dit : Mais quel merveilleux cadeau de naissance pour une fille !.  Alors oui, c’est pas de son âge mais qu’importe, elle l’aura pour plus tard. Ce livre c’est de la poésie pour les yeux et les oreilles, jugez-en par vous même avec ces quelques images :

 

Et franchement mes photos ne rendent pas du tout hommage à la beauté de l’ouvrage… En conclusion ce livre est une magnifique déclaration d’amour d’un papa à sa fille, à vous fiche la larme à l’oeil.

Chacune des pages d’illustration pourrait donner lieu à une affiche ! Tiens, d’ailleurs, connaissez-vous celle éditée par La Maison est en carton sur le thème d’Alice au pays des merveilles ? Je vous suggère un petit clic sur le lien…

Bonnes lectures !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s