Jusqu’en haut

C’est un élégant format vertical qui appelle, branche après branche, la grimpée de cet arbre amazonien. Le trait épuré mais réaliste d’Emilie Vast se prête à merveille à ce conte randonnée par accumulation qui nous emmène dans cet écosystème spécifique qu’est la canopée. Les noms des animaux sonnent ainsi comme des personnages tant ils nous sont pas peu connus…

« Coati, Ocelot, Ibis, Tamandua, Toucan, Paresseux, Singe hurleur et Ara bleu finissent alors leur ascension jusqu’en haut de l’arbre, pour atteindre petit Singe-Ecureuil ».

Jusqu’en haut, Emilie Vast, coll. « Tout-petits MeMômes », MeMo, 2019

D’ailleurs, une double page descriptive nous est offerte en fin d’ouvrage pour enfin en savoir plus sur ces protagonistes exotiques. MeMo propose de les compter, nommer et de les chercher-trouver des racines jusqu’à la cime, tantôt dans les pages où l’arbre trône dans son entier tantôt dans des gros plans en alternance. La chute finale ramène le tout-petit dans son quotidien avec bienveillance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.