Métiers imaginaires

Un rituel du soir en chasse un autre à la maison. La nouvelle lubie du môme depuis quelques semaines: annoncer à tour de rôle les rêves qui vont peupler notre nuit. On est très vite partis sur des idées farfelues et oniriques; un exercice ludique pour développer l’imagination des petits comme des grands. Malgré tout, Papa Maman pour nourrir et renouveler leur inspiration se sont emparés du recueil des Métiers imaginaires initialement auto édité par Anne Montel via une campagne de crowdfunding sur kickstarter.

A gauche Les métiers imaginaires, Anne Montel, auto édition, 2017
A droite Abécédaire des métiers imaginaires, Anne Montel, éditions Little Urban, 2020

A l’occasion du rendez-vous de février du challenge littéraire #challengeliredetout sur Instagram invitant à mettre en lumière un ouvrage autoédité, Anne Montel a accepté de dévoiler les coulisses de la création de ses Métiers imaginaires, un album au fort potentiel poétique, texte et images confondus.

  • Comment est née l’idée de ce projet d’auto-édition? 

Depuis mon premier projet d’auto-édition « La Grande Machinerie du petit N’importe quoi », j’avais envie de recommencer l’expérience. Ce livre regroupait mes dessins réalisés dans le cadre du challenge « Inktober » 2016, un événement annuel ouvert aux illustrateurs amateurs ou professionnels, qui consiste à réaliser 1 dessin par jour en octobre. Lorsque j’ai de nouveau participé en 2017, j’ai naturellement eu envie de réitérer l’expérience. Par contre, je ne sais pas si je recommencerai un financement participatif ; c’est à la fois très excitant et cela permet d’être soi-même aux commandes de décisions qu’on ne maîtrise pas dans le schéma classique d’édition, mais c’est surtout énormément de travail comptable, de manutention et autres tâches pas hyper épanouissantes.

  • Album auto-édité/abécédaire édité. Peux-tu revenir sur le travail éditorial effectué avec Little Urban? Est-ce la maison d’édition avec qui tu collabores régulièrement qui t’a approchée ou une volonté de ta part d’étoffer ton recueil?

Lors de son impression en auto-édition, le recueil de métiers imaginaires n’était pas sous la forme d’un abécédaire. C’est une idée de mon éditrice chez Little Urban. Loïc Clément (mon auteur préféré) m’a de son côté poussé à décliner de courtes histoires pour chaque lettre. Ce travail mené en collaboration avec ma maison d’édition a permis d’apporter une vraie plus-value à cette nouvelle exploitation. C’est moi qui les ai sollicités pour donner une nouvelle vie à l’ouvrage. Nous avons une très belle relation et j’étais ravie qu’ils accueillent mon projet à bras ouverts pour lui donner une seconde vie. Nous en sommes déjà à la seconde impression, et j’espère que cet album pourra vivre encore longtemps malgré sa sortie juste avant le premier confinement.

Un répertoire de 31 aquarelles au fil d’octobre
devenu 26 illustrations au fil de l’alphabet et toujours des métiers enchanteurs
  • Tu as confié récemment sur les réseaux et dans la presse travailler à une œuvre très personnelle où tu signerais texte & illustrations. Est-ce que cette première expérience d’autrice-illustratrice avec tes métiers imaginaires t’a enrichie, t’a aguerrie peut-être ?

J’ai en effet un projet de BD autobiographique en tant qu’ « autrice complète ». C’est un immense pas, scénariste étant un métier à part entière dont je ne maîtrise pas entièrement les codes. Heureusement, j’ai un auteur talentueux à la maison pour pouvoir me guider, sinon je serais un peu paumée ! J’ai aussi un projet d’album jeunesse qui attend sagement d’être contractualisé, en tant qu’autrice seulement. Je prends confiance petit à petit. C’est surtout le besoin d’exprimer et partager des choses au-delà du visuel qui m’anime. Dans cette période de multi-confinements, je ressens plus que jamais l’urgence de dire des choses à une assemblée plus large qu’au sein de mon foyer.

Pour en savoir plus sur l’univers d’Anne Montel, retrouvez la discussion en 3 parties avec son binôme préféré Loïc Clément et notre Gaëlle ici, et mais aussi une interview gourmande sur le blog La boîte à bonbecs des collègues bibliothécaires jeunesse de Chambéry ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.