Avec toi

Aujourd’hui, c’est le temps d’une lecture, avec toi, Pauline Delabroy-Allard, l’autrice d’un premier album pour la jeunesse et quelques mois avant d’un premier roman pour adultes, ça raconte Sarah, dont le titre à la façon d’une paronomase ne m’avait pas frappé mais qui me poursuit depuis ma lecture comme un bruit familier et rassurant. Parce qu’ici on met en avant la littérature de jeunesse et parce que tant de lecteurs ont déjà écrit sur ce livre, je n’en dirai pas davantage si ce n’est que je vous invite à mon tour à le lire 😀

Avec toi, Pauline Delabroy-Allard, Hifumiyo, Thierry Magnier, 2019

ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard, Editions de minuit, 2018

Avec toi, ça commence par deux pages aux couleurs parentes, un bleu céladon et un bleu canard, nuances qu’on retrouvera pour colorer les onomatopées qui ouvrent chaque page et ce tout au long des deux récits entremêlés. Des tons moelleudoux qui enveloppent autant que les mots.

Avec toi, c’est trouver les mots justes pour décrire de petits moments quotidiens que les parents traversent tous en suivant la journée ordinaire d’une mère et de sa fille qui s’égrène à travers leurs cinq sens. C’est une liste de sensations tantôt maternelles tantôt enfantines: bruits, goûts, odeurs, images et touchers.

Avec toi, c’est un peu comme un album photo universel avec ces illustrations à la fois rétros et modernes et ce texte placé en bas de page dont la typographie manuscrite suggère un carnet intime, le leur, un peu le nôtre aussi en fait. On aime l’alternance des cadrages, subtile, entre le point de vue extérieur du parent, censé avoir du recul, et l’autre, à hauteur d’enfant, complètement happé par la situation. Quelle découverte que celle des travaux d’Hifumiyo dont vous pouvez voir + d’illustrations ici.

Un superbe exemple de récit en alternance qu’on imagine déjà présenter à une classe pour évoquer différents schémas narratifs!

Publicités

Comme un million de papillons noirs

Les coïncidences se sont multipliées pour parler de cet album. D’abord, il y a eu cette émission où j’étais estomaquée de constater que même si c’était bref et aurait mérité d’être davantage creusé, un espace a été fait à la littérature jeunesse un dimanche midi à la télé dans Clique dimanche sur Canal +, c’était le 11 novembre dernier…

Et puis, il y a eu le salon du livre jeunesse de Montreuil 2018 où je voulais feuilleter cet ouvrage si attirant et où il fut victime de son succès grandissant. On en est à combien de tirage là?! Enfin, il a eu ce podcast qui m’a rappelé au bon souvenir d’Adé mais on en reparlera en fin de post…

Alors, cet album…

Comme un million de papillons noirs, Laura Nsafou, Barbara Brun, Cambourakis, 2018

 

Her clothes were white, her hair like a million black butterflies asleep on her head. 

Ses habits étaient blancs et ses cheveux, semblables à un million de papillons noirs endormis sur sa tête.

Délivrances, Toni Morrison, Ed. Christian Bourgois, 2015

C’est cette phrase de Toni Morrison qui a inspiré l’histoire d’Adé, petite fille noire aux cheveux crépus, à Laura Nsafou nourrie par des souvenirs d’enfance:

Adé adore les éclairs au chocolat, les papillons et poser des questions. Elle a aussi de magnifiques cheveux mais ses camarades d’école s’en moquent, simplement parce qu’ils sont différents. En compagnie de sa mère et ses tantes, elle va heureusement découvrir en douceur la beauté des papillons endormis sur sa tête, jusqu’à leur envol final.

Cet album soigné – de la typographie du titre aux pages de garde en passant par les détails subtiles et foisonnants -ouvre la discussion sur la représentation des personnages noirs dans la littérature de jeunesse, sur l’héritage et la diversité culturels mais aussi plus largement sur le harcèlement scolaire et la construction de l’estime de soi grâce au texte mais aussi aux illustrations réalistes et poétiques de Barbara Brun qui sublime ici la culture noire.

Je vous invite dès à présent à parcourir le blog de Mrs Roots alias Laura Nsafou, blogueuse littéraire afroféministe!

Et pour finir et prolonger la discussion entre adultes…

Noire n’est pas mon métier, collectif (Nadège Beausson-Diagne, Mata Gabin, Maïmouna Gueye, Eye Haïdara, Rachel Khan, Aïssa Maïga, Sara Martins, Marie-Philomène NGA, Sabine Pakora, Firmine Richard, Sonia Rolland, Magaajyia Silberfeld, Shirley Souagnon, Assa Sylla, Karidja Touré, France Zobda), Seuil, 2018, 17€

Ce livre est un appel à une représentation plus juste de la société française au cinéma, au théâtre, à la télévision et dans le domaine culturel en général qui m’a paru faire un bel écho à l’album et à la démarche de Laura Nsafou. Aïssa Maïga, à l’initiative de ce manifeste, où la quinzaine d’actrices témoigne du racisme et du sexisme qu’elles subissent en tant que femmes et Noires, parle de ce projet dans ce petit bijou de podcast nommé La poudre.

Un grand Merci à Gaëlle pour la découverte de ce podcast féministe où la journaliste Lauren Bastide reçoit dans une chambre d’hôtel une femme inspirante, artiste, activiste, politique pour une conversation intime et profonde.

Maison(s)

Réfugions-nous dans quelques maisons de papier pour cette dernière racontée de l’année spéciale « Je lis, tu dessines ». L’après-midi sera consacrée à la fabrication de maisons diverses et variées à partir d’enveloppes telle que le blog de Maman Nougatine nous l’avait inspiré ici.

La racontée en détails:

Rien du tout, Julien Billaudeau, Grains de sel, 2016

Au début, il n’y avait rien. Rien du tout. Bien sûr, ici ou là, il y avait quelques arbres. Mais ce n’était presque rien… Jusqu’à l’arrivée de Monsieur C. …

 

La clé sous la porte, Julia Chausson, A pas de loups, 2018

C’est armée de mon trousseau de clés merveilleux que nous ouvrons ce livre-jeu pour une enquête au royaume des contes de fées. L’idée de Julia Chausson a été de mêler de mystérieuses petites annonces à ses gravures enchanteresses. Mais à qui peuvent bien appartenir ces étranges clés d’un temps passé?

 

Voici notre maison, Fiep Westendorp, Albin Michel Jeunesse, 2016

Pour cet album aux phrases minimalistes, nous vous proposons une lecture bruitée dont les sons ont été piochés sur le site de la sonothèque. L’héroïne chemine de page en pièce et un son particulier l’accompagne en complétant le récit textuel lors de la visite de sa maison. Voici les liens vers notre sélection sonore:

Porte d’entrée qui grince

Cuisine

Cheminée du salon

Verre cassé

Oiseaux

Chasse d’eau

Ronflements

Miaulements

Train électrique

Horloge

RDV sur notre compte Instagram pour découvrir une vidéo de cette lecture bruitée 😉

 

Les voisins, Einat Tsarfati, Cambourakis, 2017

L’artiste dévoile les vies inventées des familles de voisins de l’immeuble habité par une petite fille à l’imagination débordante. Chaque page ouvre ainsi la porte d’un appartement différent, dévoilant les vies cachées des divers étages de l’immeuble. Titillant la curiosité de chacun, cette histoire cultive l’imaginaire tout en rappelant joyeusement la nécessité d’une bienveillance et d’une tolérance face aux mœurs des uns et des autres.

 

La maison des bisous, Claudia Bielinsky, Casterman, 2017

Voici un petit ours en quête de bisous. Tu veux l’aider à chercher qui voudra bien l’embrasser ? Pour cela ouvre la porte, soulève les couettes et les tapis, écarte les rideaux, regarde dans les placards… et fais plein de rencontres surprenantes et rigolotes. Bienvenue dans la maison des bisous ! Des flaps à soulever pour entamer une chouette collection de bisous : bisou prout de mammouth, bisou de crapaud vilain pas beau, bisous de fourmis guilis guilis…

Qui fonctionne aussi bien avec les tout-petits qu’avec des plus grands 😛

 

Belle maison, Anaïs Brunet, Sarbacane, 2017

L’été est là. La narratrice, somnolante, est soudain réveillée par le bruit d’une clé fourrageant dans sa serrure : ses chers enfants sont revenus ! Comme on le découvre aussitôt, cet être sensible, impatient des jeux qui s’annoncent, est une maison de famille au charme suranné, édifiée au bord de la mer. Douée de raison et de la force d’aimer, elle vibre et s’émerveille…

 

Une maison pour quatre, Gilles Bizouerne, Elodie Balandras, Syros, 2015

Tigre, Eléphant, Serpent et Hibou se rencontrent un jour et ont une drôle d’idée : « Et si on construisait une maison ? » En utilisant les capacités de chacun, les quatre animaux construisent une pièce avec les moyens du bord. Mais la nuit leur réserve bien des surprises…

 

On déménage, Alice Brière-Haquet, Barroux, Little Urban, 2016

À vendre petite maison qui renferme les heureux moments partagés avec Papa, Maman, mon grand frère et moi… Un texte génial d’Alice Brière-Haquet conçu comme une petite annonce immobilière mêlé au graphisme tendre et coloré de Barroux pour appréhender un déménagement en douceur.

 

Grandimage « Chez Mémé », Cécile Gambini, La maison est en carton, 2011

Carnaval des animaux, Camille Saint-Saëns, Pépito Matéo, Vanessa Hié, Didier Jeunesse, 2011

Lire le texte de Cécile Gambini sur le paravent puis écouter le « Final » tiré du Carnaval des animaux pour illustrer en musique la recherche des détails de la Grandimage préalablement distribués aux enfants.

Nous avons clos le projet 2018-2019 par un goûter où les parents furent conviés à la bibliothèque afin de découvrir l’exposition de toutes les productions ainsi que les sélections de livres thématiques.

Les livres à colorier de Surya Sajnani

Si le zéro déchet est actuellement tendance – la preuve, il devient prétexte à la vente – il est aussi l’affaire de personnes pleinement convaincues et l’éducation à la consommation durable et responsable se fait dès le plus jeune âge. Mais où vais-je donc ainsi? Les livres de bain de Surya Sajnani édités chez Casterman peuvent être l’un des supports à un usage raisonné du coloriage chez les tout-petits. L’éditeur a préféré conserver les secrets de fabrication de ces ouvrages magiques mais rien n’empêche de vous en dire quelques mots de présentation…tout en sachant qu’on ne peut détailler la composition exacte de ces produits.

Petite grenouille et ses amis, Surya Sajnani, Casterman, 2018

Petit toucan et ses amis, Surya Sajnani, Casterman, 2019

Si vous connaissiez déjà le travail de cette illustratrice dont on avait déjà parlé ici, vous ne pouviez que vous arrêter sur les livres de bain de Surya Sajnani. Les pages intérieures sont une fois encore illustrées en noir et blanc mais au contact de l’eau, le livre se colorie tout seul ! Il suffit à l’enfant de mouiller les pages dans le bain ou tout simplement les zones qu’il souhaite avec un pinceau ou les doigts voire les deux pour voir apparaître les différentes couleurs. Le petit découvre avec beaucoup de plaisir ces changements. Une fois sèches, les pages redeviennent blanches. Le livre se colorie et se recolore à l’infini.

P’tit bout s’est adonné à l’exercice vers 17 mois…

De nombreux atouts à faire ce type d’activité: outre les comptines, chansons et histoires à associer au livre de coloriage, c’est l’occasion d’exercer la motricité fine des petits doigts, d’initier à l’usage du pinceau, de ne pas passer un long moment à nettoyer au terme de l’activité, hormis de l’eau un peu partout, de proposer un temps de jeu dedans/dehors et même en déplacement, de s’occuper de façon évolutive et progressive au fil des apprentissages de l’enfant qui se perfectionne et devient de plus en plus précis par exemple. Le comble chez nous? Jamais utilisé dans le bain…

Ces imagiers de bain magiques feraient une idée cadeau très originale pour une naissance!

Des livres phosphorescents

Chose promise, chose dûe, voilà notre petite sélection lumineuse, comprenez de livres phosphorescents, qui brillent dans le noir; l’enfant ne verra pas les mêmes illustrations en plein jour et dans l’obscurité. La sélection est listée par ordre d’âge croissant.

 

La nuit, Hector Dexet, Amaterra, 2015

Un grand livre accordéon sur les animaux nocturnes avec au recto une histoire et au verso un imagier.

Mes rêves, Xavier Deneux, Tourbillon, 2014

Un premier imagier cartonné avec des impressions phosphorescentes et argentées.

 

Des titres de la série « Regarde » dans la collection Petit Nathan comme par exemple l’emblématique:

Regarde dans la nuit, Emiri Hayashi, Nathan, 2016

Un album à compter avec une couleur fluo et un chat en relief à suivre de page en page.

Jeu dans le noir, Hervé Tullet, Phaïdon, 2012

Sur la thématique de l’espace…

 

De quoi rêves-tu? Hector Dexet, Amaterra (épuisé)

C’est le rêve de chaque animal qui apparaît dans le noir après avoir été exposé à la lumière.

Nocturno Petite fabrique à rêves, Isol, éditions Syros, 2016

Isol conseille un rêve par nuit à choisir parmi les suivants:

Le rêve de la porte qu’il est interdit d’ouvrir.
Le rêve du pêcheur distrait.
Le rêve du livre sur lequel on s’est endormi.
Le rêve de partir très loin.
Le rêve où l’on se tient chaud.
Le rêve d’être un autre.
Le rêve du chat qui a senti une bonne odeur à travers la fenêtre.
Le rêve de l’artiste qui n’est plus là.
Le rêve de grandir.
Le rêve sous-marin.
Le rêve d’avoir un copain secret.

2 titres édités à l’Apprimerie:

Dans la nuit, il y a…Katerina Bazantova, L’Apprimerie, 2017

Le bal de minuit, Kei Lam, L’Apprimerie, 2018

 

Petits animaux de la nuit, Anne Jankéliowitch, Delphine Chedru, De la Martinière Jeunesse, 2016

Un documentaire pour apprendre à repérer les espèces animales qui vivent la nuit. De brèves questions ludiques égrènent les pages.

De biens beaux titres qui nous inspirent une racontée onirique idéale pour une soirée pyjama! Voilà une thématique à creuser pour l’édition de cet été!

Que d’émotions

Au programme de cette racontine, des émotions à la pelle, pour évoquer avec les tout-petits ce qui traverse leur corps et leur cœur…

Pour ça, on a utilisé certaines doubles pages de ce grand classique pas toujours aisé à proposer aux plus jeunes:

La couleur des émotions, Anna Llenas, Editions Quatre fleuves, 2014

On a sélectionné quelques émotions phare puis raconté et/ou chanté en suivant :

JOIE : Chanson « si tu … »

Si tu as d’la joie au cœur, Frappe dans tes mains x2

Si tu as d’la joie au cœur x3

Frappe dans tes mains

+ lecture : Un câlin, Malika Doray, MeMo, 2014

On a intercalé des couplets adaptés d' »Une chanson douce » tirée de ce recueil:

100 activités pour signer et communiquer avec bébé, Flavie Augereau, Nathanaëlle Bouhier-Charles, Nathan, 2016

on se sépare:

une chanson douce que me chantait ma maman,

en suçant mon pouce, j’écoutais en m’endormant…

on se retrouve:

des chatouilles très drôles que me faisait mon tonton,

des pieds à la tête, ensemble nous rigolions…

on a un chagrin:

un câlin tout doux, que me faisait mon papa,

là tout contre lui, j’aimais être dans ses bras…

on s’est fait mal:

les bisous partout que me faisait ma grande sœur,

partout dans mon cou, ça faisait battre mon cœur…

on est énervé:

les belles histoires que me lisait mon papi,

blotti contre lui, c’était bien les jours de pluie…

on est fatigué:

une chanson douce que me chantait ma maman,

en suçant mon pouce, j’écoutais en m’endormant…

TRISTESSE : Chanson « si tu … »

Si tu es vraiment très triste, Frotte tes yeux x2

Si tu es vraiment très triste x3

Frotte tes yeux

+ chanson : « Mon petit lapin a bien du chagrin »

Avec une peluche lapin aux oreilles tombantes, demander en parallèle aux enfants de se frotter les yeux avec leurs poings.

Mon petit lapin a bien du chagrin
Il ne saute plus dans son petit jardin X2

Saute, saute, saute mon petit lapin
Danse, danse, danse dans ton petit jardin
Saute, saute, saute mon petit lapin
Et dépêche-toi d’embrasser quelqu’un

Mon petit lapin a bien du chagrin,
Il ne mange plus au fond du jardin. X2

Saute, saute, saute, mon petit lapin.
Danse, danse, danse, dans ton p’tit jardin.
Saute, saute, saute, mon petit lapin.
Tu auras des pommes, tu auras du pain.

Saute, saute, saute, mon petit lapin.
Danse, danse, danse, dans ton p’tit jardin. X2

 

COLERE : Chanson « si tu … »

Si tu es très en colère, Tape du pied x2

Si tu es très en colère x3

Tape du pied

+ lecture : Max et lapin, la tarte à la colère, Astrid Desbordes, Pauline Martin, Nathan, 2017

 

PEUR : Chanson « si tu … »

Si tu as vraiment très peur, Prends ton doudou x2

Si tu as vraiment très peur x3

Prends ton doudou

+ lecture : Va t’en grand monstre vert, Ed Emberley, Kaléidoscope, 1996

Avec la boîte à tonnerre à mi-récit.

 

DOULEUR : Jeu de doigt tirée de Sur le dos d’une souris, Cécile Bergame, Cécile Hudrisier, Didier Jeunesse, 2004

Allo ? docteur ? (mimer un appel téléphonique avec la main)

Aujourd’hui, ma main est malade,

Elle a mal au ventre. (caresser en petits cercles la paume de l’autre main)

Qu’est-ce qu’il faut lui donner ?

Le premier docteur dit :

« Il faut lui faire un gros câlin ! »

  • Oooh, c’est bien ! (mimer le bercement, un bras sur l’autre)

Le deuxième docteur dit :

« Il faut lui donner un médicament ! »

  • Un médicament ? Pft ! Berk ! (faire la grimace)

Le troisième docteur dit :

« Il faut lui donner du sirop ! »

  • Mmm ! miam miam ! (se passer la main sur le ventre)

Le quatrième docteur dit :

«  Il faut lui mettre un suppositoire dans les fesses ! »

  • Aïe ! ouille ! (puis sur les fesses)

Et le cinquième ; le plus petit,

Celui qui s’appelle Petit dur, il dit :

« Il faut lui faire une piqûre ! »

  • Et pic, pic, pic, pic, pic la main est guérie ! (piquer la paume)

 

DEGOUT : Chanson « si tu … »

Si tu es très dégoûté, Bouche ton nez x2

Si tu es très dégoûté x3

Bouche ton nez

+ lecture finale en montrant la dernière page du pop-up:

Dans mon petit cœur, Jo Witek, Christine Roussey, Albin Michel Jeunesse, 2013

 

Mers, océans & pirates

Partage du jour d’une racontine proposée lors d’un accueil de classe de Grande Section de Maternelle. L’enseignante souhaitait introduire la période scolaire portant sur les mers, océans & pirates.

Introduction

Je trouve une caisse – cric, crac

Dans cette caisse,

Je trouve une boîte

Et dans la boîte – cric, crac

Je trouve une valise

Et dans la valise – cric, crac

Je trouve une nouvelle boîte

J’ouvre la nouvelle boîte – cric, crac

Je trouve un sac

Et dans ce sac,

Qu’est-ce que je trouve

Quand je l’ouvre ? – cric, crac…

Un coffre à trésor…

Croyez-vous qu’il contienne quelque chose ? Quelque chose de précieux ?

MEDUSE : « La mer est calme » d’après Je chante avec mon bébé, Agnès Chaumié, Enfance et musique, 2014

La mer est calme X3 (tambour océan doucement)

Oh ! un petit nuage

La mer s’agite X3 (tambour océan s’accélère)

Il est parti…

 

La mer est calme X3 (tambour océan doucement)

Oh ! un gros nuage

Un énorme nuage, tout noir…

La mer s’agite X3 (tambour océan s’accélère)

C’est la tempête, le vent, les éclairs, le tonnerre, (souffle du vent + boîte à tonnerre)

Il est parti…

La mer est calme X3 (tambour océan doucement)

 

COQUILLAGE : Voyage en mer, Agnès Chaumié, Eva Offredo, Didier Jeunesse, 2017

 

BATEAU : Il était un petit navire, Tonidruan, Didier Jeunesse, 2006

Les enfants peuvent accompagner la lecture chantée de cet album ou reprendre le refrain.

 

REQUIN : « C’est le requin, qui tourne qui vire » adapté du jeu de doigt « c’est la baleine qui tourne qui vire »

 

POISSON : « Les poissons » tiré de Le jardin des sons, des histoires à mettre en musique avec les tout-petits, Agnès Matthys, Editions Vandevelde, 2011

Des petits poissons s’amusent dans l’eau (jouer librement sur toutes les lames sonores)

Un poisson jaune, un poisson rouge, un poisson orange (écouter le son de chaque lame sonore)

Ils font la ronde, jouent à cache-cache (toutes les lames sonores)

Quand soudain un énorme crocodile surgit (guiro)

 

Zou ! sous le sable les poissons (silence)

Immobiles, nos amis les poissons attendent…

Le crocodile continue son voyage tranquillement et…

 

Des petits poissons s’amusent dans l’eau (jouer librement sur toutes les lames sonores)

Un poisson bleu, un poisson vert, un poisson violet (écouter le son de chaque lame sonore)

Ils font la ronde, jouent à cache-cache (toutes les lames sonores)

Quand soudain un énorme crocodile surgit (guiro)

 

Zou ! sous le sable les poissons (silence)

Immobiles, nos amis les poissons attendent…

Le crocodile continue son voyage tranquillement mais gare à sa grande gueule…

 

CRABE : Des vagues, Isabelle Simler, Editions Courtes et longues, 2014

 

SABRE : Pas rigolo, Jean Leroy, Bérangère Delaporte, Frimousse, 2010

 

PERROQUET : La comptine des perroquets, Edouard Manceau, Albin Michel Jeunesse, 2016

Les enfants sont invités à répéter chaque phrase énoncée comme de petits perroquets! Gare à ce que le jeu ne se prolonge pas à l’issue de la racontée 😛

 

PIRATE : Rikiki, terrible pirate des mers, Marianne Barcilon, Kaléidoscope, 2014

 

PIECE DE MONNAIE : Un trésor pour les pirates, Marie Fordacq, Patrick Morize, Tourbillon, 2014

Conclure en écoutant une chanson tirée d’ Au fil des flots, 29 chansons de la mer, Didier Jeunesse, 2006 comme par exemple « Tri Martolod »