Le jour où le grand chêne est tombé

20180216_125257

En ce début printanier, c’est un magnifique album de Marie Caudry et Gauthier David que je vous propose.

« C’est arrivé un jour de tempête au sommet de la colline qui domine tout. Le vent a déraciné le grand chêne. »

 

Conte multicolore des temps modernes, fable écologique où l’intelligence collective et l’entraide permettent au monde de se relever d’une tempête. Humains, animaux  domestiques, sauvages, proies et prédateurs, à plumes et à poils, toute la communauté se rassemble autour du drame du grand chêne.

 

 

« Nous sommes devenus les pieds, les jambes, les mains, les épaules, la tête, les yeux d’un géant. Nous étions réunis. »

 

La poésie des mots universels et intemporels nés de la plume de Gauthier David sont, à mon sens, magnifiquement mis en couleurs et en formes par le crayon onirique de Marie Caudry.

Les illustrations ont la part belle dans cet album- elles occupent des pages entières, elles captivent le regard et donnent envie au lecteur de plonger dans ce monde très détaillé et fourmillant de nature. Le travail de couleurs est remarquable,  toutes en dégradées, elles présentent un univers aux tonalités imaginaires chaleureuses et personnages délurés, féeriques.

*Coup de cœur pour les pages au camaïeu vert-bleu épatant*

Plonger dans cet album c’est chausser ces lunettes magiques qui font voir le monde de manière fabuleuse, incompréhensiblement doux, réconfortant, où tous les êtres vivants – de l’homme au brin d’herbe et passant par l’animal – sont connectés autour d’un même destin, une même famille, une racine, un vieux chêne.

« Chacun est devenu un mot, une racine de l’histoire de l’arbre. Une histoire que chacun raconte à présent à sa façon. »

 

 

Peut-être est-ce mon oeil d’adulte d’utopiste idéaliste qui extrapole d’entre les lignes un message politisé… mais est-ce un mal? Je ne crois pas.

— A lire à toutes les oreilles et à proposer à tous les regards dès 5 ans —

« Une histoire subtile sur la place et le rôle de la nature, teintée de réalisme magique. »

Marie Caudry et Gauthier David — Editions Thierry Magnier, 15€, 2017

 

20180216_125407

 

 

 

Hasard du calendrier, Marie Caudry sera ce weekend l’invitée d’honneur de la

 

Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne!

Du vendredi 23 au dimanche 25 mars – Maison du Livre et du Son, 

http://www.fetedulivre.villeurbanne.fr/

Villeurbanne (69100)

Publicités

La Passe-miroir – série *COUP DE COEUR*

                        

C’est grâce à la parution du tome 3 « La mémoire de Babel » chez Gallimard en juin 2017 ainsi qu’à l’enthousiasme d’une ouvre-livreuse lors d’une conversation que j’ai plongé dans l’univers de la saga

LA PASSE-MIROIR de Christelle Dabos.

***COUP DE COEUR***

 

 

« Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. » tome 1

Je vous invite à mettre cette série dans toutes les mains de vos ados! Et vous aussi adultes,  laissez trainer votre curiosité. La Passe-Miroir est un savant mélange d’aventure, de lutte de pouvoirs, mondes imaginaires flottants, histoires d’amour, amitiés  et énigmes à tiroirs…!

L’Univers fantasy à l’imaginaire singulier, mélange de Belle Epoque et mythologie, me rappelle avec délice les mondes dessinés par Jean-Claude Mourlevat, Myazaki ou Yves Grevet.

En plus de l’intrigue originale, complexe et au rythme enlevé c’est la singularité de la plume de Christelle Dabos qui m’a interpellée.

La psychologie des personnages -même secondaires- est développée avec finesse, les mondes et les familles des personnages sont décrits avec une précision cinématographique et même les objets sont introduits avec des anecdotes détaillés…  Au fil des pages, on voyage dans un univers imaginaire déboussolant où les secrets mènent une aventure palpitante. Au fil des pages, on rencontre également des personnages attachants, sensibles, un peu cassés, réservés, maladroits: des anti-héros réalistes.

Pour moi, c’est la recette idéale pour tomber accro.

Je suis ravie que cette série soit née d’une auteure française, cela change dans ce genre littéraire – et cela nous permet d’apprécier la subtilité et l’authenticité des mots choisis (pas comme certaines malheureuses traductions…). Christelle Dabos nous offre avec La Passe-Miroir son 1er roman (!!), un ouvrage brodé de motifs conséquents puisqu’il est déjà riche de 3 x 500 pages. Pas étonnant qu’avec cela, Christelle Dabos ait été lauréate du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard jeunesse, RTL et Télérama en 2014!

En fermant la dernière page du 3ème tome, j’ai eu le même pincement au cœur qu’en quittant l’univers d’Harry Potter… et depuis ce jour, je ne fais que trépigner d’impatience en attendant que le tome 4 se dessine sous la plume de l’auteure… Je ne crois pas être la seule dans ce cas, puisque sur les réseaux sociaux et Internet, on peut trouver des communautés de Liseurs, Liseuses (en référence au don d’Ophélie) qui s’amusent à enrichir l’univers littéraire de dessins, anecdotes, foire aux questions (FAQ).

 

La-Passe-miroir_gj_news_home

D’autres ouvre-livreuses ont avant moi succombé aux charmes de la série de Christelle Dabos notamment Emilit qui nous parlait déjà avec passion du Tome 1 dans cet article d’il y a déjà 4 ans! Je vous invite à poursuivre votre immersion dans cet univers avec le travail graphique de l’illustrateur des couvertures, Laurent Gapaillard et également sur le site de la passe-miroir où Christelle Dabos accueille les réflexions/questions des Liseurs, liseuses et glissera -jespère- des indices quant à ses inspiration du dernier tome à paraître.

 

J’espère vous avoir donné envie de plonger dans la série.

Je vous promets de belles heures de lecture et d’évasion.

 

La Passe-Miroir

« Les fiancées de l’hiver », « Les disparus de Clairdelune », « La mémoire de Babel » 

Christelle Dabos /// Gallimard Jeunesse,  18 € – Tome1 et Tome 2  disponible en poche jeunesse et Folio

 

 

 

Nouvelle année, nouveau projet : 7 lieues et 1 livres

Chères lectrices et lecteurs,

Toute l’équipe de l’Ouvre-livres vous souhaite une année 2018 en pleine forme, inspirante et littéraire, remplie de jolis mots et d’aventures aussi mémorables que Bastien, Fifi, Calpurnia, Vango, Tomek ou Ophélie… (vous voyez de qui on cause?)!

Pour ouvrir notre nouvelle saison d’article, on laisse la plume à une lectrice et son projet 2018 étonnant : 7 lieues et un livre, entre littérature jeunesse et tourisme éditorial

Visuel1

7lieues+livre.jpg

Coucou ! Je m’appelle Noémie, je suis une ancienne étudiante du master édition de Saint-Cloud et future éditrice jeunesse. Depuis le 2 janvier, j’ai embarqué dans un grand voyage: un tour du monde qui me conduira dans 7 lieux différents mais surtout un périple autour des albums jeunesse.

 > 7 lieues et un livre, qu’est-ce que c’est ?

7 lieues et un livre est un projet fou sur lequel je travaille depuis un an maintenant. Ca a commencé sous la forme d’une idée un peu abstraite, celle de conjuguer mon besoin de voyager avec ma passion pour la littérature jeunesse. Et puis, petit à petit, ma « lubie », comme elle est affectueusement décrite par mes proches, a pris forme et est devenue un tour du monde à la rencontre de 7 éditeurs jeunesse sous la forme de mini-stages d’un mois dans chaque pays. Bien sûr, cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts. Il m’a fallu contacter des éditeurs à travers le monde (voire en rencontrer certains au salon du livre jeunesse de Bologne en Italie), trouver des partenaires pour financer le projet et le soutenir, communiquer autour de ce dernier… Pas mal d’implication mais le départ approche.

> Quels sont les pays retenus et pourquoi ?

Dans l’ordre chronologique, je vais me rendre au Maroc, au Portugal, au Rwanda, en Inde, en Nouvelle-Zélande, au Chili et enfin au Canada. Au départ, je n’ai pas choisi des pays mais plutôt des éditeurs. Je voulais partir à la rencontre d’éditeurs jeunesse publiant des albums pour enfants d’une certaine qualité. Je me suis très vite arrêtée, un peu arbitrairement, sur le chiffre 7. Europe, Afrique, Monde arabe, Asie, Océanie, Amérique latine et Amérique du Nord, ça collait aussi géographiquement. Pour certaine zone géographique, ce ne sont pas les éditeurs jeunesse qui manquent, comme en Europe. Là j’ai été un peu plus exigeante sur le choix du pays et de la maison d’édition. Pour d’autres régions du monde, comme en Afrique, le choix était plus limité et, par conséquent, plus évident.

map

> Concrètement qu’est-ce que tu vas faire dans ces pays ?

C’est encore la grande interrogation de ce voyage. J’ai mes points de chute mais je ne sais pas vraiment ce que je vais faire dans chacune de ces maisons d’édition. Et c’est normal. Et c’est tant mieux. Le principe est vraiment de mettre en lumière le travail des différents éditeurs. En quoi il diffère, ou non, de chez nous, en France ? Quels sont les enjeux de la littérature jeunesse dans chaque pays ? Mais pour bien comprendre ce qui se joue avec le livre pour enfants, il faut aussi s’intéresser à l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre et saisir les opportunités d’interagir avec eux. Dans le cas des pays francophones, je suis par exemple déjà en contact avec les Alliances françaises et les Instituts français de certains pays. Visiter des imprimeries, participer à des animations en librairies, rencontrer des auteurs ou des illustrateurs, les possibilités sont infinies.

> Et après ce voyage ?

Pour moi, ce tour du monde, c’est l’occasion de donner de la visibilité à l’album jeunesse. C’est pourquoi j’essaye d’en parler autour de moi, sur le blog du projet et sur les réseaux sociaux. Expliquer toutes les réflexions qu’il y a derrière la conception et la réalisation de ces livres avec une visée quasi pédagogique. C’est mon but premier en tout cas. Et j’espère beaucoup pouvoir conclure ce voyage dans la même veine, avec une exposition et des interventions en guise de retours d’expérience. Mais ça, on verra bien…

Pour suivre Noémie dans ses aventures littéraires autour du monde, rendez-vous sur son site et réseaux sociaux
https://7lieues1livre.wixsite.com/blog

https://www.facebook.com/7lieues1livre/

https://www.instagram.com/7lieues1livre/ 

 

Sauveur & fils – saisons 1 à 3

❤ ATTENTION Coup de coeur VIRAL ❤

Nous sommes nombreuses à l’Ouvre-Livres à avoir succombé aux charmes du psychologue Sauveur Saint-Yves et de son fils Lazare, 8ans. Certes, ce n’est pas la trilogie la plus légère -question volume physique- à emporter dans son sac de plage 2017 mais les chroniques pyscho-sociales et familiales des trois saisons de « Sauveur & fils » écrites par Marie-Aude Murail passionneront pour sûr vos ados et vous également, les adultes ! 

                                                                                

 

Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Et quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…  Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien : Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ? L’irruption de secrets familiaux martiniquais dans la vie privée de Saint-Yves, le pousse à emmener son fils sur sa terre natale dès le 1er tome. Grâce aux confidences avec accent créole de son père, grâce aux maux et jargon médical qu’il espionne et  grâce à son meilleur ami, Lazare construit le véritable puzzle de sa vie qui aurait, d’après lui,  bien besoin d’être sauvée.

 

Chaque chapitre est le récit d’une semaine de consultations de Sauveur Saint-Yves et ses patients avec un double point de vue : celui du psychologue mais également celui de Lazare, le fils bien curieux qui écoute aux portes toutes ses consultations sans comprendre tout du jargon médical!  Chacun des chapitres nous tient en haleine par les maux divers et variés et plutôt chargés en émotions des protagonistes (autodestruction, quête d’identité, folie, filiation, racisme, suicide…), mais ceux-ci sont relatés avec tellement d’humanité et d’humour qu’ils en deviennent acceptables. Là est la grande force et la qualité d’écriture de Marie-Aude Murail – je ne vous apprends rien de nouveau hein- puisqu’elle arrive comme jadis dans »Oh boy » à briser les tabous et parler de tout avec bienveillance et sensibilité. 

Il est à noté également qu’il y a un peu deux histoires en une puisqu’en plus de suivre les méandres des patients, nous assistons également à la relation entre Lazare et son père, remplie d’organisation chaotique d’emplois du temps et de  secrets de filiation . Finalement, être fils de psy ne dispense pas de son lot de problèmes! Véritable miroir de la société lié à des évènements marquants de notre actualité contemporaine, on suit pendant 3 saisons soit 3 ans l’évolution de ce duo père/fils attachant, véritable et humaniste.

 

Pour vous donner envie de plonger dans ce triptyque, qui de mieux placer que son auteur même qui en lit quelques passages?

« Sauveur & Fils » Saison 1 à 3 de Marie-Aude MURAIL

Ecole des Loisirs, coll. MEDIUM

Avril 2016 -17 €

Romans à mettre en toutes les mains dès 13 ans!!!!

Les oreilles de Gaëtan Dorémus

oreilles

Deux amis, l’un tout vert, l’un tout orange, l’un aux oreilles rondes et petites,  l’un aux oreilles pointues et allongées surprennent dans le ciel l’envol de Dumbo -oui l’éléphant aux grandes oreilles de Disney- et les voilà tous deux jalousant, s’imaginant des oreilles nouvelles… parfois émouvantes, parfois drôles, parfois profondes!DSC01462

  DSC01465

DSC01466DSC01467

Cet album pour petits et grands m’a beaucoup touchée car les dialogues de ses personnages loufoques révèlent une imagination fantasque,  des vies secrètes et des angoisses intimes. J’adore l’ouverture qu’offre la littérature jeunesse à inventer des explications poétiques aux choses…

Rondes, vallonnées, pendantes, asymétriques, percées un peu, percées beaucoup, sensibles, chatouilleuses, sourdes, à l’affût, curieuses, décollées, petites, bouchées, ou poilues…

Mais c’est vrai ça, à quoi elles pourraient bien nous servir nos oreilles?

 « Mère Grand, que tu as de grandes oreilles….-C’est pour mieux t’écouter mon enfant… »

DSC01468

Les oreilles, Gaëtan DOREMUS, Albin Michel Jeunesse, 2016 – 14.90€ – Dès 3 ans

fdj2017v2_2068

Gaëtan Dorémus et ses oreilles seront d’ailleurs les invités d’honneur de la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne. Elle se tiendra le weekend des 7, 8 et 9 avril prochain et aura pour thème  « On va se faire entendre! ». Alors, en plus de ses oreilles,  il faudra aussi ouvrir sa bouche pour s’exprimer!

Pour cette édition, Gaëtan a dessiné Trompette,  petit oiseau mais  grande gueule ! Totalement décomplexé, sans filtre, il dit ce qu’il a à dire. Ce personnage et ses pérégrinations dans Villeurbanne seront l’objet d’une exposition du 20 mars au 22 avril à la Maison du livre, de l’image et du son avec des projections, des créations en volume, des dessins à la craie, des planches originales d’albums et des tirages numériques.

18 décembre…

Pour les petits curieux et les scientifiques en herbe :

comment-fabriquer-son-grand-frere

A la parfaite croisée des chemins entre un album délirant sur la fratrie et un documentaire sérieux sur le corps humain, on vous propose pour ce 18 décembre l’ovni grand format, dernier né d’Anaïs Vaugelade. :

« Comment fabriquer son grand frère? »

Un livre d’anatomie et de bricolage par Anaïs Vaugelade

Zouza l’héroïne, que vous avez peut-être déjà rencontrée dans d’autres pages, s’essaye avec son crocodile apprivoisé et les doudous de sa chambre à décortiquer pas après pas l’anatomie telle une grande scientifique afin de fabriquer… son frère ! Os, peau, muscles, cellules, tout est minutieusement expliqué –Anaïs Vaugelade a été secondée par un spécialiste pendant toute la rédaction- et tout est pensé pour bricoler son frère à la maison: des gants pour la peau, une éponge pour la langue, des entonnoirs pour les oreilles et des papiers tissés pour les muscles… Alors qui est prêt à la maison à se lancer dans la conception du frère 2.0.17?

commentfabriquergrandfrere2

Nous sommes persuadées ici que cet album ravira tous les curieuses et curieux dès 7 ans qui aiment poser de fameuses questions !

Mais reste une question en suspend pour Zouza et les scientifiques en herbe: quand ce grand frère sera prêt…  à quoi pourra-t-il servir ?

Ecole des Loisirs – A partir de 7 ans – 19.80€

Visite entre les pages ici sur youtube

❤ ATTENTION COUP DE COEUR ❤

17 décembre, embrassons-nous…

 

a60399-2

D’abord il y a la couverture en noir où des amoureux s’enlacent dans un champ blanc aux adorables fleurs à la pointe dorée, et ce titre si douillet : « Embrasse-moi ! ». Puis on ouvre les pages et là… c’est une avalanche d’amour qui nous enrobe.

img_20161206_173553img_20161206_173603

 

 

Les  jolis mots de Jacques Prévert  sont croqués de manière humoristique et délicate par la plume talentueuse de Ronan Badel, le papa d’Emile.

 

Ensuite, on lit, on relit, encore et encore, avant de fermer les pages de ce bel ouvrage et de glisser à toutes les petites et grandes oreilles qui nous entourent :  « Embrasse-moi ! »

« J’aime mieux tes lèvres que tes livres »

Embrassez-vous, allez-y ! C’est noël, c’est permis !

Prévert/Badel – Gallimard – La poésie a-t-elle un âge ? – 14.90€