Ecologie, quand tu nous tiens !

Parce que c’est un sujet d’actualité, la littérature jeunesse s’intéresse aussi à l’écologie, à la nature. Loin d’une bibliographie exhaustive, quelques titres qui nous ont accrochés ces derniers temps.

En album : La souris qui sauva toute une montagne de Alain Serres et Aurélia Fronty, aux éditions Rue du monde. D’après un conte sarde transmis par Antonio Gramsci.

Une souris a bu le lait de Toni. Elle veut se faire pardonner et lui trouver du lait. Mais par la faute de l’homme, la nature a été détruite, et les chèvres ne donnent plus de lait. Il va alors falloir que tous y mettent du leur pour retrouver le cycle normal de la vie.

Une réflexion sur ce que nous transmettons aux générations futures.

téléchargementDéjoue les pièges de la nature : un livre-jeu éducatif chez Gulf stream éditeur.

Chaque double page représente un biotope spécifique et le lecteur doit trouver les intrus, animaux, plantes ou modes de vie qui ne correspondent pas au milieu naturel représenté.

La page suivante donne les solutions, et les explications. Dans la jungle amazonienne, ou dans l’Himalaya, en aux profondes ou en Australie, il faudra trouver les 8 erreurs disséminées dans les illustrations. Savez-vous si le manchot vit en Arctique, s’il y a des cascades dans le désert et si la raie Mobula arrive à « voler » ? Attention, il y a aussi des faux pièges, dans lesquels il ne faudra pas tomber !

Jeunes et moins jeunes devront faire preuve de perspicacité, et par le biais ludique apprendront à mieux connaître la nature.

30 jours sans déchets de Sophie Rigal-Goulard. Chez Rageot, 2019.téléchargement (1)

Dans cette série humoristique , après avoir questionné notre rapport aux nouvelles technologies (portable, jeux vidéo, Internet …), ce roman fait réfléchir sur notre action au quotidien en faveur de la planète. En effet, la famille Bretin est au défi d’atteindre le zéro déchets et tous les moyens sont bons : compost bien sûr, mais aussi achats en vrac, récup’… Et les membres de la famille, diversement impliqués dans ce défi, n’ont pas les mêmes motivations…

Dans la même veine, le roman jeunesse Au secours, mes parents sont bio, zen et sans gluten de Nathalie Lombard. Un roman du point de vue d’une jeune, dont les parents ont décidé de déménager à la campagne, et dont le passage sur les toilettes sèches est assez hilarant !

téléchargement (2)Ce qu’il faut de terre à l’homme, une bande dessinée d’après Tolstoï de Martin Veyron chez Dargaud, Prix spécial du jury Angoulême 2017.

Une bande dessinée d’après une fable de Tolstoï. Je ne peux dire que quelques mots pour ce grand coup de cœur : lisez-le ! Une réflexion philosophique sur l’individualisme de la société, résonnant comme un avertissement plein de modernité. Pour les ados et adultes.

Je lis tu joues n°2

En ce mois d’août octobre, ce sont plusieurs petits ateliers construits d’après des livres sur lesquels les enfants peuvent tourner qu’on propose aux 9-11 ans du centre de loisirs (oui, ben avec les vacances, la rentrée, tout ça, cet article a vu sa publication complètement décalée). Aujourd’hui, ce sont 4 activités qu’on vous détaille; on peut imaginer un atelier par adulte présent. L’idéal par beau temps est d’être en extérieur pour cette séance imaginée pour 1h30 environ.

 

Matériel

1 ardoise + 1 feutre pour compter les points

Crayons + feuilles blanches + appareil photo

Sélections de livres

 

  • 1,2,3 soleil

Un joueur (la sentinelle) se place face à un mur. Les autres joueurs se placent en ligne à environ 20 pas de lui (distance à adapter en fonction de l’âge des enfants). La sentinelle tape 3 fois le mur et commence la narration d’une histoire, des temps de lecture très courts (une phrase, un groupe de mots, un mot) qui permettent aux autres joueurs d’avancer tout en restant attentifs à la narration de l’histoire. À chaque fois que la sentinelle interrompt sa lecture et se retourne, les joueurs doivent obligatoirement s’immobiliser. Si la sentinelle constate qu’un des joueurs avance, bouge, ou perd l’équilibre, il le renvoie à la ligne de départ. Le premier joueur à atteindre le mur gagne le droit de finir la lecture de l’histoire, d’en choisir une autre ou de prendre la place de la sentinelle.

Sélection :

Devinettes en herbe, Chiara Armellini, La Joie de lire, 2016

Dans les poches d’Alice Pinocchio Cendrillon et les autres, Isabelle Simler, Editions Courtes et longues, 2015

(sur ces titres, les enfants peuvent deviner de quoi il s’agit et avancer en même temps 😉 c’est une façon de glaner des points bonus )

 

Haïkus des tout-petits, Alain Serres, Judith Gueyfier, Rue du monde, 2016

La ronde des contes, Mélusine Thiry, Hongfei, 2011

Comptines des sorcières, Françoise Bobe, Benjamin Chaud, Bayard jeunesse, 2004

Avec toi, Pauline Delabroy-Allard, Hifumiyo, Thierry Magnier, 2019

 

  • Histoires en mouvements

On choisit plusieurs histoires dans lesquelles des noms de personnages ou des mots sont cités fréquemment. On dresse une liste de mouvements correspondant à chaque terme retenu. Les joueurs ayant mémorisés ces mouvements se placent en ligne. L’adulte commence la lecture. A chaque énoncé d’un mot-clé, les joueurs doivent exécuter le mouvement déterminé au préalable. Le lecteur peut aussi exécuter les gestes en même temps que le groupe d’enfants pour dynamiser le jeu.

Sélection :

Boucle d’or, Julia Chausson, Actes Sud Junior, 2012

– Grand(e): sauter à cloche pied

– Moyen(ne) : mettre les mains sur les hanches

– Petit(e): taper dans ses mains

 

Les deux maisons, Didier Kowarsky, Samuel Ribeyron, Didier Jeunesse, 2004

– Sucre: sauter à pieds joints

– Sel: s’accroupir

– Terre: tourner sur soi-même

 

Les trois petits chats, Anne Fronsacq, Eglantine Ceulemans, Père Castor-Flammarion, 2014

– Maman : lever les mains en l’air

– Chatons : sautiller

-Chat : imiter le chat

– Souris : se coucher

 

Va t’en gros loup méchant, Anne-Marie Chapouton, Vanessa Gautier, Père Castor-Flammarion, 2018

Lapins : imiter le lapin

Loup : imiter le loup

Fraise : se gratter la tête

 

Les trois boucs, Jean-Louis Le Craver, Rémi Saillard, Didier Jeunesse, 1999

Poilu : s’asseoir

Velu : danser

Barbu : pas chassé

Troll : marcher lourdement

 

  • Le Cadavre exquis

Dans cette variation du cadavre exquis, il s’agit pour les enfants de créer individuellement des phrases poétiques/rigolotes/farfelues/dégoûtantes à l’aide des titres de livres (différentes caisses de livres sont à leur disposition). Selon le nombre d’enfants, on peut également créer sa phrase en binôme.

Sélection :

Prévoir de petits papiers blancs + des crayons pour que les enfants écrivent les mots/verbes à conjuguer manquants. Prévoir un appareil photo pour immortaliser leurs créations.

  • Le téléphone arabe conté

A partir d’un album court ou d’une histoire simple. Raconter l’histoire dans le creux de l’oreille d’un enfant puis faire circuler. Le dernier participant raconte l’histoire à voix haute. Comparer la version finale à la version initiale.

Sélection :

D’après Il était une fois …contes en haïkus, Agnès Domergue, Cécile Hudrisier, Thierry Magnier, 2013

On avait déjà proposé ce type de séance dans le cadre des TAP et c’était retracé ici.

Je lis, tu joues n°1

Pendant l’été, le centre de loisirs va venir ponctuellement à la bibliothèque où l’on proposera des séances baptisées « Je lis, tu joues ». Le principe? Un temps de lecture suivi d’un temps de jeu pardi! Au programme de ce premier rendez-vous, on va emmener les enfants de 9-11 ans à La Petite école de l’imagination de Rue du monde.

La petite école de l’imagination, Alain Serres, Zaü, Eric Battut, Edmée Cannard, Laurent Corvaisier, Aurélia Fronty, Judith Gueyfier, Vanessa Hié, Delphine Jacquot, Martin Jarrie, Véronique Joffre, Nathalie Novi, Clotilde Perrin, François Place, Lucile Placin, Olivier Tallec, Rue du Monde, 2012

On commence par un temps de mise en bouche avec la racontée de plusieurs extraits de livres mis en scène dans le jeu ou dont l’illustrateur a participé au projet :

Monsieur P’tit sou, Edmée Cannard, Didier jeunesse, 2002 (lu en intégralité)

Bisha, la chèvre bleue qui parlait rrom, Alain Serres, Delphine Jacquot, Rue du Monde, 2012

Le colis rouge, Clotilde Perrin, Rue du Monde, 2007 (album sans texte présenté sur le final  du Carnaval des animaux, Camille Saint-Saëns, Pépito Matéo, Vanessa Hié, Didier Jeunesse, 2011 avec 8 secondes par double page)

Merveilles des merveilles, Jennifer Dalrymple, Nathalie Novi, Didier jeunesse, 2016

Le roi des trois Orients, François Place, Rue du Monde, 2006

Comment Pok l’oiseau inventa les couleurs, Alain Serres, Laurent Corvaisier, Rue du Monde, 2011

Poucette de Toulaba, Daniel Picouly, Olivier Tallec, Rue du Monde, 2005

On poursuit par un temps de jeu avec les enfants, répartis en petits groupes au gré des recoins qu’offre la bibliothèque pour leur permettre de s’essayer aux différentes règles du jeu possibles: bataille d’histoires, tous pour une, en solitaire, ou tout autre règle qui paraîtra pertinente aux joueurs (jouer par équipe de deux, inventer une histoire à partir de plusieurs illustrations, sans jetons, sans aucune illustration, en choisissant de nouvelles images dans des livres de la bibliothèque, en dessinant ses propres jetons etc.

Enfin, on propose un temps de lecture où les enfants sont libres de se plonger dans les ouvrages de Rue du monde, dans d’autres grands albums sélectionnés pour l’occasion, dans n’importe quel titre de leur choix ou même de faire ce que bon leur semble, c’est un temps libre après tout!

 

 

 

Dans ma tête

L’avant-dernière séance de « Je lis, tu dessines » pour cette année scolaire avait pour thème « Dans ma tête ». Voilà de quoi était composée la racontée :

Ce n’est pas très compliqué, Samuel Ribeyron, Hongfei, 2014

La couleur des émotions, Anna Llenas, Editions Quatre fleuves, 2014

Max et les maximonstres, Maurice Sendak, L’école des loisirs, 1973

A quoi penses-tu, Laurent Moreau, Hélium, 2011

C’est cet ouvrage notamment qui nous a beaucoup inspiré pour l’activité graphique en binôme avec le livre Têtes de bulles lu plus tard. L’album met en scène les pensées de plusieurs personnages qui ont été bruités:

 

Maxime : On questionne les enfants, ça vous rappelle quelque chose ? Petit clin d’œil à la lecture précédente de Max et les maximonstres bien-sûr!

Annaëlle : Mmmm !

Rosalie : Smac

Mathieu : siffler

Marie : imiter un serpent qui siffle

Hélène : tambour océan

Eric : boîte à musique

Anna : renifler

Laurent : soupir d’aise

Armel : se frotter les yeux en baillant

Laura : feuilleter un livre

Lucien : bâton de pluie

Guillaume : Raahh !

Marion : appeau

Claudine : Dire quelques phrases du type « Rappeler Hélène », « Tiens, c’est Eric », « c’est l’anniversaire d’Antoine », « donner à manger au chat »…

Antoine : bégayer

Nicolas : silence

Jean : crécelle

Chat : miauler

 

Le grand voyage de Mademoiselle Prudence, Charlotte Gastaut, Père Castor-Flammarion, 2010

Album quasi sans texte, introduit par des répliques de la Maman de Prudence puis mis en musique. J’ai choisi un morceau de Carl Orff, tiré de ses pièces pour enfants que j’ai découvert dans une émission radio portant sur l’actualité culturelle et notamment littéraire des enfants que je ne saurais trop vous conseiller à savoir Ecoute il y a un éléphant dans le jardin . Comme je ne suis pas parvenue à retrouver le titre exact, j’ai utilisé le podcast directement et c’est à 1h12. Je suis restée 10 secondes par double page pour que la durée du titre coïncide avec la lecture et ce en partant de la fin des consignes maternelles. La musique a suscité de belles réactions chez les enfants dont certains se sont mis à danser 😀

Dans mon corps, Mirjana Farkas, La Joie de lire, 2018

Têtes de bulles, Alain Serres, Martin Jarrie, Rue du monde, 2015

A l’intérieur des gentils, Clotilde Perrin, Seuil Jeunesse, 2017

 

Quant à l’activité graphique, nous avons une nouvelle fois suivi les consignes de l’Atelier qui dessine qui vous explique tout en détails ici.

Prochaine et ultime séance fin juin avec des maisons de toutes tailles, formes, couleurs, matières…

Nouveautés contées

Parce que ces trois nouveaux titres donnent des idées d’activités pour aborder sous d’autres angles encore les contes de fées…
a-linterieur-des-mechants-cltilde-perrin
A l’intérieur des méchants, Clotilde Perrin, Seuil Jeunesse, 2016
D’abord, A l’intérieur des méchants…Clotilde Perrin a choisi trois des méchants les plus effrayants des contes de fées et nous livrent leurs moindres secrets. Loup, ogre et sorcière sont ainsi décortiqués grâce aux différents volets à soulever et on retrouve également pour chaque personnage l’un des contes où il sévit.
Idée d’activité: Au tour des enfants de dresser la fiche d’identité de leur personnage de conte favori en présentant ses points forts et ses points faibles, en imaginant son plat préféré, son passe-temps ou encore son objet fétiche tout en n’oubliant pas de le dessiner sous toutes les coutures, de la tête aux pieds jusqu’aux entrailles.
int_loup-ok_opt-31
reclamez-des-contes-delphine-jacquot
Réclamez des contes, Delphine Jacquot, Les Fourmis rouges, 2016
Ensuite, Réclamez des contes…Delphine Jacquot a sélectionné seize contes bien connus qu’elle a revisité sous forme de « réclame », autrement dit de publicité à l’ancienne. Chaque personnage promeut un produit donnant une nouvelle tonalité à l’histoire…
Idée d’activité: Au tour des enfants de créer leur affiche publicitaire et le slogan associé vantant un conte, un personnage, un objet magique etc. On peut faire aussi le lien avec cet autre album où la publicité s’invite entre les pages du récit:
petit-chapubron-rouge
Le petit chaPUBron rouge, Alain Serres, Clotilde Perrin, Rue du monde, 2010
reclamez-dp6-1024x702
contes-au-carre-loi%cc%88c-gaume
Contes au carré, Loïc Gaume, Thierry Magnier, 2016
Enfin, Contes au carré… Loïc Gaume illustre au trait noir et avec quelques aplats de couleurs une quarantaine de contes sous la forme de quatre vignettes composées de pictogrammes et de courts textes.
Idée d’activité: Les éditions Thierry Magnier ont conçu un dossier pédagogique où l’on pourra découvrir les caractéristiques du pictogramme, travailler la relation entre le texte et l’illustration, la chronologie du récit.
contes-au-carrecc81-4-blog

Copains!

Copains !

wp_20161001_16_56_10_proEn voici un album bien sympathique ! 24 petites histoires de rien, de tous les jours… simples à lire, mais hurlantes de vérité et qui en disent beaucoup plus long que ce qu’il n’y parait.

Pour les petits de l’école maternelle ou ceux, déjà plus grands qui partagent la cour de récré avec d’autres qu’eux, qui ont parfois du mal à surmonter leurs peurs pas si petites que ça ….Pour les moments de partage, les parties de rigolade avec des trucs de rien du tout, pour les jeux que l’on s’invente…

A lire seul ou à plusieurs copains,  à se faire lire pour discuter des copains que l’on a ou pas encore, pour rigoler avec nostalgie des peurs que l’on avait avant mais plus maintenant parce que l’on a grandi….

Alain Serres met le doigt sur ces petits instants de la vie de l’enfant, il les décrit avec toute la tendresse et la poésie qui le caractérise,  Zau met en scène des bambins heureux, qui s’amusent de l’eau, des arbres, qui hésitent parfois… mais ne sont jamais seuls ….

Bref, j’ai adoré !

Copains!  Alain Serres, Zau, Rue du Monde, 2016, 22€.

wp_20161001_16_57_38_pro-2

« La pierre modeste » des éditions Rue du Monde

C’est en écoutant une intervention d’Alain Serres lors de la fête du livre de Saint-Paul-les trois châteaux *, qu’est né cet article. Le nouvel étendard de l’Education Nationale, c’est l’Education Morale et Civique, comme si on avait attendu des nouveaux programmes pour inculquer ces valeurs à nos élèves. La littérature jeunesse propose une multitude de récits  comme supports de débats et notamment les beaux livres des éditions Rue du Monde.

Voici donc les principaux objectifs d’E.M.C associés aux ouvrages des éditions Rue du Monde, le choix n’est pas simple tant le catalogue est riche. Alors, n’hésitez pas à vous rendre sur le site ou à commander le catalogue afin de peaufiner cette programmation plutôt cycle 2.

***

« On ne peut rien cacher aux enfants, il suffit de trouver les mots » Alain Serres

***

  • La sensibilité : soi et les autres

Partager, Veronica Salina, Camilla Engman

« Canard refuse de donner un peu de son pique-nique. Mais les fourmis le convaincront de les inviter à sa table ! Et si l’on apprenait à partager, à la maison comme sur la planète ?  » Dès 4 ans.

=>  Expérience de la diversité des expressions des émotions et des sentiments.

partager

Trois petits cadeaux, Sandra Poirot Cherif.

« Des mots simples pour évoquer la vie qui change lorsque des parents se séparent… Avec trois petits cadeaux tendres glissés à la fin de l’album.  » Dès 4 ans.

=> Connaissance et reconnaissance des émotions de base 

cadeaux

J’ai oublié ma poésie, Alain Serres/Pef

« Le petit Charles a du mal à retenir L’Albatros, de Baudelaire. Et devant toute la classe, c’est la panique ! Tout va mieux lorsqu’il laisse exploser son imagination…  » Dès 8 ans.

=> Connaissance et reconnaissance des émotions de base 

oublipoesie

 

  • Le droit et la règle: des principes pour vivre ensemble

La devise de ma république, Alain Serres/Olivier Tallec

« Un accordéon de 5 m de longueur qui réunit des enfants multicolores, des gens ordinaires et des personnages-clés autour de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. » Dès 6 ans.

=>Connaître les valeurs et reconnaître les symboles de la République française.

tallecrepublique

Le premier livre de toutes nos couleurs, Alain Serres/Zau

« 7 milliards d’humains sur la Terre, et tous différents ! Voici un album pour réfléchir avec les plus jeunes à l’arc-en-ciel de l’humanité, à l’histoire des relations entre les Terriens et à la tolérance. Pour aller de soi vers les autres. » Pour les 7-10 ans.

=>Le respect des différences, interconnaissance, tolérance.

livredenoscouleurs

Les bêtes noires ont bon dos, A . Serres / A . Fronty

« Les habitants de la forêt montrent du doigt cet étrange scarabée doré venu d’ailleurs… mais quand il part, sa lumière manque à tous ! »

=>Le respect des différences, interconnaissance, tolérance.

bete noire

L’ogre, K.Ressouni-Demigneux, Thierry Dedieu

« Les enfants de la cité ont une peur bleue du voisin du rez-de-chaussée. Pourtant, ses ciseaux ne servent qu’à découper du papier. Une fable forte sur la différence.  » Dès 5 ans.

=>Le respect des différences, interconnaissance, tolérance.

dedieuogre

Le premier livre de mes droits de l’enfant, Alain Serres/Pef

« Des données-clés et des formules imagées font vivre l’esprit de la Convention internationale des droits de l’enfant. Les principaux droits sont formulés »

=> Les droits et les devoirs : de la personne, de l’élève, du citoyen

droits enfants

Malala, pour le droit des filles à l’éducation, Raphaële Frier/Aurelia Fronty

« Malala, cette Pakistanaise de 17 ans qui a reçu en 2014 le prix Nobel de la Paix, s’est distinguée dès 11 ans par ses prises de position face aux talibans, tandis qu’ils cherchaient à fermer les écoles accueillant des filles. Elle s’est trouvée propulsée sous les feux de l’actualité internationale en 2012, après avoir été gravement blessée à la tête lors d’une tentative d’assassinat par des talibans. Depuis, Malala a amplifié son action en faveur de l’éducation et est devenue une figure de la lutte contre l’oppression des filles par les fondamentalistes musulmans.  » Dès 8 ans.

=>L’égalité de droit entre les femmes et les hommes.

malala

  • Le jugement: penser par soi-même et avec les autres

Le loup et la petite fille, Yves Jaffrennou / Evelyne Mary

« Ce n’est pas banal, quand on est une petite fille, de devenir l’amie d’un loup. C’est pourtant si amusant de jouer à tous ces jeux ! Un jour, la fillette veut emmener son ami au village. Mais les chasseurs veillent… Il y a parfois des petites filles imprudentes et des amitiés qui dérangent…   »

=>Les préjugés et les stéréotypes.

le loup petite fille

T’es fleur ou t’es chou? , Gwendoline Raisson/Clotilde Perrin

« Une fable amusée sur les stéréotypes, où un garçon carrément chou-fleur réconcilie filles et garçons en inventant des jeux qui plaisent à tout le monde ! » Dès 4 ans

perrinchou

  • L’engagement: agir individuellement et collectivement

La guerre qui a changé Rondo, Romana Romanyshyn / Andriy Lesiv

« Dans la ville de Rondo, tout est lumière et harmonie, à l’image de sa fameuse serre où les fleurs chantent… Un jour, pourtant, la guerre éclate, semant le désastre. Mais trois amis vont défendre leur ville de façon créative, mettant en œuvre une brillante solution… Un album aux illustrations espiègles et innovantes. » Dès 6 ans.

=> Coopérer en vue d’un objectif commun

rondo

 

Le voyage de Nyéba, Yves Pinguilly/Nathalie Novi

« La maman de Nyéba est très malade. Le grand féticheur est formel : seules des branches de jujubier arriveraient à la sauver. La fillette part donc à la recherche de cet arbre. Il lui faudra être courageuse et bien maligne… Un texte fort sur l’engagement d’une petite fille pour sa maman. » Dès 4 ans.

nyéba

***

Cette bibliographie (non exhaustive!) permettra sans aucun doute à chaque élève  de « se fabriquer un réseau de lucioles pour éclairer son chemin »(A.Serres).

Ces ouvrages peuvent conduire à de multiples exploitations: lecture suivie sur une période, lecture offerte avant ou après la classe, lecture libre quand l’album est laissé en libre accès, exposés pour les premières présentations des CE2, débats citoyens  sur les thèmes de l’actualité etc….. Chaque texte peut être lu dans sa version intégrale, ou être présenté en extraits pour les lecteurs débutants. Les illustrations colorées des grands albums illumineront vos salles de classe et plaisent vraiment aux élèves. Les ouvrages de cuisine, les anthologies de poèmes, les abécédaires permettront de travailler les différents types de texte.

Allez, zou, rapprochez-vous de votre libraire et enchantez vos classes!

 

 

vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=9l-lm3mZDtY