Le facteur est passé!

Nous voilà d’attaque pour une nouvelle année de « Je lis, tu dessines » dont j’avais déjà expliqué le principe . Oui, en fait non, il y a eu le reconfinement, le redéconfinement préannoncé, on finit par être complètement tourneboulés dans nos programmations nous! Alors pour aujourd’hui, ce qui est sûr c’est qu’on parle de la première séance qui a été préparée pour 2020-2021, et dont le thème tombe plutôt pas mal avec cette période de l’année, celle de l’Avent où l’on songe déjà avec envie aux fêtes de Noël et où certain(e)s préparent leur lettre au Père Noël (oui – non – peut-être – ça dépend => rayer la mention inutile). 

J’ai été une nouvelle fois inspirée par le travail de la bricolote « lepoul_bot » qu’elle présente ici et dont je reparlerai plus tard parce qu’elle m’a donné pleiiiiiin de pistes pour de nouveaux supports. Intitulée « Le facteur est passé », la séance traite du courrier, du facteur, de la lettre dans tous ses états quoi!

Equipée de ma besace de facteur contenant des miniatures d’enveloppes, carte postale, timbre, colis et autre message à l’effigie des livres choisis pour la racontée, j’ai aussi déniché une tenue proche de l’uniforme du postier à savoir une casquette et des vêtements bleu marine. Effet garanti! Il suffit ensuite de piocher l’une ou l’autre des missives et de raconter l’histoire associée.

INTRO chanson « Le facteur n’est pas passé »

PILES DE LETTRES La tournée de facteur souris, Marianne Dubuc, Casterman, 2015

CARTE POSTALE Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt, Kaléidoscope, 2014

LETTRE Sylvia L’espiègle, le correspondant, Marika Maijala, Juha Virta, Cambourakis, 2014

MESSAGE Je t’ai écrit un message, Lizi Boyd, Albin Michel Jeunesse, 2018

LETTRE A BORDURE BLEUE ET ROUGE Le gentil facteur ou lettres à des gens célèbres, Janet et Allan Ahlberg, Albin Michel Jeunesse, 1996

TIMBRE Petit pois, Davide Cali, Sébastien Mourrain, Actes sud junior, 2017

COLIS Le colis rouge, Clotilde Perrin, Rue du monde, 2007

A présenter en écoutant « Tango Romantico » tiré de Petits sauts délicats de René Aubry

ENVELOPPE SUR L’ENVERS La cachette, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 2019

Encore d’autres idées de lectures ci-dessous ou encore , ici et parce que les récits épistolaires, on adore ça à l’Ouvre-livres! Et d’ailleurs, la lettre au Père Noël pourrait faire l’objet d’une catégorie à elle seule (note pour plus tard 😉 ).

Publicité

Je suis ce que j’emi lit 2019

Est-ce que vous savez s’il y a beaucoup de bookfaces avant cette oeuvre de Norman Rockwell ?!

« Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es »…Comme l’an dernier, j’avais envie de faire un bilan poétique de mes lectures de 2019 en reprenant un questionnaire où les réponses doivent être tirées de titres d’ouvrages lus pendant l’année écoulée.

Si je n’ai pas réussi à citer que des livres chroniqués sur le blog et/ou le compte Instagram (et oui, le rythme des publications n’est pas toujours facile à tenir), j’ai pu me contraindre en ne citant quasiment que de la littérature jeunesse; et en trichant même un peu en listant plus de titres parce qu’il fallait vraiment que je mentionne certains romans…

 

Décris-toi : A ma source gardée (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2015)

Comment te sens-tu ? Dysfonctionnelle (Axl Cendres, Sarbacane, 2015)

Décris où tu vis actuellement: Ma fugue chez moi (Coline Pierré, Rouergue, 2016)

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Dans un rayon de soleil (Tillie Walden, Gallimard BD, 2019)

Ton moyen de transport préféré :

Celle qui marche la nuit (Delphine Bertholon, Albin Michel jeunesse, 2019)

Carambol’ange (Clémentine Beauvais, Sarbacane, 2015)

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est : Tous les bruits du monde (Sigrid Baffert, Milan, 2018 )

Toi et tes amis vous êtes: Diabolo fraise (Sabrina Bensalah, Sarbacane, 2019)

Comment est le temps ? Les petits orages (Marie Chartres, L’école des loisirs, 2018)

Quel est ton moment préféré de la journée ? Quand vient la vague (Manon Fargetton, Jean-Christophe Tixier, Rageot, 2018)

Qu’est la vie pour toi ? Tant que mon coeur bat (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2016)

Ta peur? Le gang des vieux schnocks (Florence Thinard, Gallimard jeunesse, 2019)

Quel est le conseil que tu as à donner ? Mentir aux étoiles (Alexandre Chardin, Casterman, 2018)

La pensée du jour : Oh boy (Marie-Aude Murail, L’école des loisirs, 2000)

Comment aimerais-tu mourir ? Direct du coeur (Florence Medina, Magnard, 2018)

Les conditions actuelles de ton âme ?

La fourmi rouge (Emilie Chazerand, Sarbacane, 2017)

Le coeur des louves (Stéphane Servant, Rouergue, 2013)

Ton rêve ? De cape et de mots (Flore Vesco, Livre de poche jeunesse, 2019)

 

Première édition avec les lectures 2018 ici

C’est dans la boîte

Les racontines sont proposées à la bibliothèque pour les 0-3 ans mais aussi pour les 3-5 ans. Aussi, il est parfois nécessaire d’adapter les histoires et chansons à la tranche d’âge (longueur, compréhension, niveau de langue etc). Voici aujourd’hui la séance 2 en 1 sur le thème « c’est dans la boîte ».

 

Comptine d’introduction:

Qui se cache dans mon dos,

Ce sont mes p’tites mains coquines

Qui se cache dans mes mains,

Ce sont mes p’tits doigts coquins

Qui se cache dans ma bouche,

C’est ma langue qui bouge

Qui se cache dans ma valise,

Ce sont mes histoires…

Les histoires « C’est dans la boîte » sélectionnées pour les 3-5 ans

Les histoires « C’est dans la boîte » sélectionnées pour les 0-3 ans

En désignant la grande valise et sur l’air de « J’ai du bon tabac »

Vous pouvez entendre le refrain tiré d’un film ressource sur l’impact du livre et la lecture dans le développement de l’enfant dans le lien à son parent, projet initié par le ministère de la Culture et réalisé par Tom Feierabend.

J’ai tout plein d’histoires dans ma p’tite valise

j’ai tout plein d’histoires, veux-tu qu’on les lise ?

J’en ai des drôles, j’en ai des chantées,

Viens près de moi, on va s’régaler

j’ai tout plein d’histoires dans ma p’tite valise

j’ai tout plein d’histoires, veux-tu qu’on les lise ?

Si t’aime les histoires, « il était une fois »,

Si t’aime les histoires, j’en ai plein pour toi

J’en ai des drôles, j’en ai des chantées,

Viens près de moi, on va s’régaler

j’ai tout plein d’histoires dans ma p’tite valise

j’ai tout plein d’histoires, veux-tu qu’on les lise ?

Attrape un livre & viens t’installer

Tourne les pages, on va l’déguster

j’ai tout plein d’histoires dans ma p’tite valise

j’ai tout plein d’histoires, veux-tu qu’on les lise ?

Pas du tout un carton, Antoinette Portis, Kaléidoscope, 2008

Alternative pour des 0-3 ans Une boîte, Wanyu Chou, Lirabelle

 

La cachette, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 2019

Grosse boîte, petite boîte, Caryl Hart, Edward Underwood, Circonflexe, 2019

31 boîtes, Cécile Boyer, Albin Michel Jeunesse, 2011

Alternative pour des 0-3 ans Dans la boîte, Liuna Virardi, L’agrume, 2019

Sélectionner quelques pages en vue d’une lecture collective; par exemple:

sac de plage

panier de pique-nique

sac à main

boîte à gâteaux

valise

coffre à jouets

boîte de peinture

 

Drôle de valise !, Claudia Bielinsky, Casterman, 2013

 

Chanson « Dans la boîte à outils » tiré de Contemimes, Corinne Albaut (à chanter avec une boîte à outils d’enfant)

Dans la boîte à outils de papa il y a
Un marteau qui fait comme ça
Boum, boum, boum

Dans la boîte à outils de papa il y a

Une scie qui fait comme ça
Zip zap zip zap zip zap
Un marteau qui fait comme ça
Boum, boum, boum

Dans la boîte à outils de papa il y a
Un tournevis qui fait comme ça
Cric, crac, cric, crac

Une scie qui fait comme ça
Zip zap zip zap zip zap
Un marteau qui fait comme ça
Boum, boum, boum

Dans la boîte à outils de papa il y a

Des tenailles qui font comme ça

Couic couic couic

Un tournevis qui fait comme ça
Cric, crac, cric, crac

Une scie qui fait comme ça
Zip zap zip zap zip zap
Un marteau qui fait comme ça
Boum, boum, boum

Dans la boite à outils de papa il y a, tout ça…

Le plus beau de tous les cadeaux du monde, Pascal Teulade, Jean-Charles Sarrazin, L’école des loisirs, 1996

 

Comptine « Bisou » (mise en scène avec diverses boîtes)

J’ouvre la porte – cric, crac 

Derrière la porte

Je trouve un buffet

Et dans le buffet – cric, crac

Je trouve un paquet 

Et dans le paquet – cric, crac

Je trouve une boîte 

J’ouvre la boîte – cric, crac

Je trouve une autre boîte

Et dans cette boîte

Qu’est-ce que je trouve

Quand je l’ouvre ? – cric, crac…

Un bisou qui claque

Et qui saute à ton cou !

 

 

 

 

Sens dessus dessous

Nouvelle séance avec le groupe de 6-11 ans du centre de loisirs pour « Je lis, tu dessines » avec des histoires « sens dessus dessous ». Pour donner le ton dès l’arrivée des enfants à la bibliothèque, j’avais mis quelques vêtements à l’envers comme mes chaussettes, mon pull et mes lunettes, ce qui a fait beaucoup rire les enfants. Nous sommes rentrés à reculons jusqu’à l’espace jeunesse où je leur ai fait un petit discours d’introduction en verlan 😉

Voilà le déroulé de la racontée où l’on a essayé de proposer un maximum de titres jouant avec les sens de lecture :

L’Afrique de Zigomar, Philippe Corentin, L’école des loisirs, 2000

Dans ce grand classique, Pipioli le souriceau rêve d’aller en Afrique comme son amie l’hirondelle. Le merle Zigomar accepte de l’y emmener… mais il n’a aucun sens de l’orientation. Un voyage inattendu les attend. Toute la saveur humoristique de cet album repose sur le décalage entre le texte et les images jusqu’à la chute finale.

 

Le long d’un reflet, Shinsaku Fujita, Nobi Nobi

Une petite fille et son grand frère partent explorer leur ville qui s’étend le long d’un cours d’eau. Ils admirent les façades des maisons qui se mirent dans l’onde, et observent chaque remous à la surface de l’eau. Car leur ville est certes minuscule, mais son reflet la fait paraître gigantesque !

Jeux de miroir, constructions symétriques, effets d’optiques… Cet album se découvre en grande partie à travers l’image inversée de la petite ville, qui donne au lecteur une vision de la réalité tantôt fidèle… tantôt déformée. A lire à l’endroit…ou à l’envers!

 

Mon voisin, Marie Dorléans, Editions des Braques, 2012

Un beau jour, un nouveau voisin emménage. Les bruits qui proviennent de chez lui intriguent notre héros qui, de l’autre côté de la cloison -représentée par la pliure du livre- va s’imaginer les choses les plus folles… C’est un vrai contraste entre la réalité un peu terne page de gauche (illustrée finement en noir et blanc) et l’imagination débordante page de droite (marquée par les couleurs transparentes façon rhodoïd).

C’est l’acteur Guillaume Gallienne qui raconte l’histoire dans sa version exhaustive (elle est allégée dans le livre) et les sons prennent vie. Plus que jamais, le travail sonore illumine et complète le travail graphique et l’écriture : le son devient un personnage à part entière; c’est bien pourquoi nous avons écouté le CD!

 

Océano, Anouck Boisrobert, Louis Rigaud, Hélium, 2013

Un éblouissant pop-up pour prendre conscience de la beauté et de la fragilité des océans. La conception originale convie le lecteur émerveillé à une grande expédition à la fois sur et sous la surface de l’eau.

Du port bruissant d’activité à la banquise, en passant par une mer déchaînée par la tempête et, enfin, l’idyllique lagon aux milliers de poissons, c’est un voyage dessus-dessous qui rend hommage à la diversité et la richesse du monde marin à préserver.

Plouf, Philippe Corentin, L’école des loisirs, 1991

Autre incontournable de Corentin avec cette histoire d’un loup qui a très, très faim. Au fond d’un puits, il croit voir un fromage… C’est aussi l’histoire d’un cochon trop gourmand… C’est l’histoire d’une famille de lapins trop curieuse… C’est l’histoire de… Mais chuuuuut ! Ici, c’est le format à la française doublé de la lecture verticale qui donne une nouvelle ampleur à ce drôle de récit.

Hortense au plafond, Aurore Callias, Albin Michel Jeunesse, 2009

Le soir tout en haut de la grande maison, dans sa chambre où elle a parfois du mal à s’endormir, Hortense regarde le plafond depuis son lit. Une nuit, elle y découvre Saguzar membre intrépide de la famille nocturne des chauves-souris, qui lui propose de le rejoindre au plafond. Un peu d’acrobatie et voici Hortense partie pour une aventure tête à l’envers où elle découvre comment vivent dans sa propre maison les habitants de la nuit.

Le récit à deux voix, les carnets croisés de Saguzar (en orange) et d’Hortense (en noir), se lit tout comme l’image, à l’endroit et à l’envers. Gare au torticolis!

 

Comment lire un livre ? Daniel Fehr, Maurizio A.C. Quarello, Kaleidoscope, 2019

« Hé ! Lecteur ! À quoi tu joues ? Tu tiens le livre à l’envers ! Regarde-nous ! » Les personnages de contes sont sens dessus dessous. À toi de tourner, retourner, secouer le livre pour mettre de l’ordre dans ce bazar ! Un album interactif à faire tourner la tête ! comme le résume l’éditeur.

 

Extraits de Chimères génétiques, Julie Lannes, L’atelier du poisson soluble, 2011

Attention : Herbier Génétiquement Modifié ! A partir d’expériences scientifiques réelles, Julie Lannes a imaginé une série de plantes telles qu’elles pourraient évoluer, après « greffe » de gènes d’origine animale. Ses magnifiques gravures, très poétiques, sont d’un incroyable réalisme qui les rend d’autant plus inquiétantes.

Voilà un ouvrage accessible par les plus grands. On prendra soin de lire la 4ème de couverture ainsi que les explications de la page de titre pour bien présenter et expliquer la notion d’ADN et d’OGM avant la sélection de quelques transgénèses qui bouleversent les repères des enfants (et des adultes aussi d’ailleurs).

  • Fragaria
  • Solanum tuberosum rana
  • Solanum tuberosum aequorea victoria
  • Brassica
  • Zea mays
  • Solanum lycopersicum

 

Va jouer avec le petit garçon, Clémentine Beauvais, Maisie Paradise Shearing, Sarbacane, 2016

Qui n’a pas entendu un jour son parent lui lancer l’injonction : Va jouer avec le petit garçon ! (ou la petite fille…). Notre héros, tranquillement occupé à jouer dans son monde à lui, au jardin public, se rebelle : « Et moi, je te demande d’aller jouer avec la dame qui donne à manger aux pigeons, là, sur le banc ? Et si ce petit garçon était en fait un monstre déguisé ? Et s’il m’attirait dans son royaume sous terre, où d’autres enfants esclaves sont à son service ? » C’est le début d’une aventure loufoque où l’enfant imagine un monde secret (et souterrain) et une opération de sauvetage riche en surprises !

Les animateurs ayant informés les enfants du thème du jour, certains avaient également joué le jeu en inversant leurs chaussures ou leurs vestes. Ils n’ont pas manqué d’idées pour renverser leur journée, proposant d’inverser les toilettes des filles et des garçons ou de faire un repas du dessert à l’entrée.

Quant à leur activité plastique, les enfants ont eu le choix entre la confection d’un méli-mélo de personnages présenté par exemple sur le blog (une fois n’est pas coutume) L’atelier qui dessine permettant de combiner des têtes, torses et pieds variés et une roue de personnages permettant de permuter les têtes et détaillée ici, inspirée du travail de Norman Messenger dans le livre-jeu Imagination édité au Seuil.

Maison(s)

Réfugions-nous dans quelques maisons de papier pour cette dernière racontée de l’année spéciale « Je lis, tu dessines ». L’après-midi sera consacrée à la fabrication de maisons diverses et variées à partir d’enveloppes telle que le blog de Maman Nougatine nous l’avait inspiré ici.

La racontée en détails:

Rien du tout, Julien Billaudeau, Grains de sel, 2016

Au début, il n’y avait rien. Rien du tout. Bien sûr, ici ou là, il y avait quelques arbres. Mais ce n’était presque rien… Jusqu’à l’arrivée de Monsieur C. …

 

La clé sous la porte, Julia Chausson, A pas de loups, 2018

C’est armée de mon trousseau de clés merveilleux que nous ouvrons ce livre-jeu pour une enquête au royaume des contes de fées. L’idée de Julia Chausson a été de mêler de mystérieuses petites annonces à ses gravures enchanteresses. Mais à qui peuvent bien appartenir ces étranges clés d’un temps passé?

 

Voici notre maison, Fiep Westendorp, Albin Michel Jeunesse, 2016

Pour cet album aux phrases minimalistes, nous vous proposons une lecture bruitée dont les sons ont été piochés sur le site de la sonothèque. L’héroïne chemine de page en pièce et un son particulier l’accompagne en complétant le récit textuel lors de la visite de sa maison. Voici les liens vers notre sélection sonore:

Porte d’entrée qui grince

Cuisine

Cheminée du salon

Verre cassé

Oiseaux

Chasse d’eau

Ronflements

Miaulements

Train électrique

Horloge

RDV sur notre compte Instagram pour découvrir une vidéo de cette lecture bruitée 😉

 

Les voisins, Einat Tsarfati, Cambourakis, 2017

L’artiste dévoile les vies inventées des familles de voisins de l’immeuble habité par une petite fille à l’imagination débordante. Chaque page ouvre ainsi la porte d’un appartement différent, dévoilant les vies cachées des divers étages de l’immeuble. Titillant la curiosité de chacun, cette histoire cultive l’imaginaire tout en rappelant joyeusement la nécessité d’une bienveillance et d’une tolérance face aux mœurs des uns et des autres.

 

La maison des bisous, Claudia Bielinsky, Casterman, 2017

Voici un petit ours en quête de bisous. Tu veux l’aider à chercher qui voudra bien l’embrasser ? Pour cela ouvre la porte, soulève les couettes et les tapis, écarte les rideaux, regarde dans les placards… et fais plein de rencontres surprenantes et rigolotes. Bienvenue dans la maison des bisous ! Des flaps à soulever pour entamer une chouette collection de bisous : bisou prout de mammouth, bisou de crapaud vilain pas beau, bisous de fourmis guilis guilis…

Qui fonctionne aussi bien avec les tout-petits qu’avec des plus grands 😛

 

Belle maison, Anaïs Brunet, Sarbacane, 2017

L’été est là. La narratrice, somnolante, est soudain réveillée par le bruit d’une clé fourrageant dans sa serrure : ses chers enfants sont revenus ! Comme on le découvre aussitôt, cet être sensible, impatient des jeux qui s’annoncent, est une maison de famille au charme suranné, édifiée au bord de la mer. Douée de raison et de la force d’aimer, elle vibre et s’émerveille…

 

Une maison pour quatre, Gilles Bizouerne, Elodie Balandras, Syros, 2015

Tigre, Eléphant, Serpent et Hibou se rencontrent un jour et ont une drôle d’idée : « Et si on construisait une maison ? » En utilisant les capacités de chacun, les quatre animaux construisent une pièce avec les moyens du bord. Mais la nuit leur réserve bien des surprises…

 

On déménage, Alice Brière-Haquet, Barroux, Little Urban, 2016

À vendre petite maison qui renferme les heureux moments partagés avec Papa, Maman, mon grand frère et moi… Un texte génial d’Alice Brière-Haquet conçu comme une petite annonce immobilière mêlé au graphisme tendre et coloré de Barroux pour appréhender un déménagement en douceur.

 

Grandimage « Chez Mémé », Cécile Gambini, La maison est en carton, 2011

Carnaval des animaux, Camille Saint-Saëns, Pépito Matéo, Vanessa Hié, Didier Jeunesse, 2011

Lire le texte de Cécile Gambini sur le paravent puis écouter le « Final » tiré du Carnaval des animaux pour illustrer en musique la recherche des détails de la Grandimage préalablement distribués aux enfants.

Nous avons clos le projet 2018-2019 par un goûter où les parents furent conviés à la bibliothèque afin de découvrir l’exposition de toutes les productions ainsi que les sélections de livres thématiques.