Le loup en… bip

index

J’aime ces jours de lecture d’albums qui font rire, donnent un air gai et un sourire plein de malices. Tant on reste longtemps dans l’histoire, ailleurs, en enfantillage et en insouciance. Le loup en … bip, de Lupano, Itoïz et Cauuet fait bien évidemment partie de ces albums. Et quel super moment de lecture ! Un grand merci !!

Tout d’abord, il faut vous prévenir. La venue d’un tel album dans des temps si obscurs, d’événements saisissants et d’un système médiatique panadesque (si je puis dire) n’est sûrement pas fortuite. D’où son intérêt et son intelligence.

Ainsi, c’est une histoire (comme d’autres) qui reprend la figure si légendaire du loup. Le Grand Méchant Loup, le Cruel Loup, l’Anxiogène Loup. Tout le monde en a peur. Cette peur qui interpelle, paralyse, foudroie, donne la chair de poule, donne les jetons, fout la trouille, terrorise (tiens, tiens…). Cette peur qui flatte les experts, légitime les plans de défense, assure l’économie, abrutit la presse et déconcerte les citoyens. Cette peur insidieuse et profiteuse ? Scandaleuse ??

SAUF que le Grand Méchant Loup ne l’est pas du tout, pour preuve ce « ridicule » bip dont il est attifé, tricoté par la chouette qui est vraiment chouette, et qui lui a changé la vie. Il ne faut pas grand chose parfois… Du coup, volent en éclats les préjugés, les théories, les peurs, les profits. Une révélation qui laisse un vide, d’autant plus quand le loup déclare : « Désolé, peut-être que la peur n’est pas la seule raison de vivre ? » … À méditer.

C’est un album génialissime, humoristique (certes) mais aussi dérangeant et interrogatif. Le dessin de Mayana Itoïz (une illustratrice à suivre) provoque sympathie, émotions et rires. L’association de nouveau renouvelée entre Wilfrid Lupano et Paul Cauuet (« simple » invité…) nous renvoie aux bons « vieux Fourneaux » (BD adulte). Ainsi, en fin d’album (sur la 3ème et 4ème de couverture), nous y retrouvons avec plaisir ces trois vieux lurons à la manière d’une piste cachée. Origin(e)alité de notre histoire de slip !

Un album plus que « feel good » et surtout très malin. A lire absolument, égoïstement, généreusement. À partir de 7-8 ans.

Tome 1, on attend impatiemment la suite. L’écureuil est tellement intrigant…

Le loup en … slip. Lupano, Itoïz & Cauuet. Dargaud, 2016. 10 euros

001

Idée de génie : « Réalisez sa guirlande de slips ! » grâce au tuto,

Vous l’avez rêvé ? Dargaud l’a fait : http://www.dargaud.com/Le-Mag/Actualites/Realisez-votre-guirlande-de-slips

Publicités

Attention aux doigts, sortez les mixeurs… et … soupez!

Dehors, les feuilles des arbres rougissent les joues des paysages, les cartables fleurissent sur toutes les épaules, les écharpes s’enroulent autour des cous, les plaids et autres couvertures appellent les genoux, les lèvres se mettent à rêver à la douceur orangées des potimarrons, les narines se gourmandisent du fumet chaud dans les cuisines…

Ça y est, je crois qu’est bientôt venue l’heure de passer…

-ni aux feuilles mortes, à l’automne, à l’heure d’hiver, à Halloween, aux vacances de la Toussaint- mais…  A TABLE!

Attention aux doigts, sortez les mixeurs … et … soupez!! SLURP

4d8f0b25a8b985c458556a9d617f2324

Commençons par un timange-ta-soupe-couvtre qui doit résonner dans toutes les cuisines de France et de Navarre quand les assiettes creuses bien remplies arrivent fumantes… Mange ta soupe! de Zeloot – adaptation française par Vincent Cuvellier

[Ed. Michel Lagarde/2014/16€] Dès 3 ans

Où il est question d’un garçon se léchant les babines à l’idée de manger sa soupe préférée: la soupe aux pois! Mais ils se cachent de nombreux gourmands dans sa cuisine et aucun d’entre n’a l’air décidé à laisser notre héros déguster son souper tranquille. D’abord, une simple mouche qui vient prendre son bain chaud dans son bol, puis c’est l’escalade, de plus en plus gros, velus, à plumes… Les illustrations aux couleurs originales mettent en appétit, la gradation est tordante et la chute en surprendra plus d’un! Un album pour petits et grands gourmands.

Pour celles et ceux qui préfèrent préparer une soupe spéciale Halloween, je vous conseille deux grands classiques:  Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon [EDL/ 2000/11.70 €] et Une soupe 100% sorcière de Quitterie Simon et Magali LeHuche [Glénat/2007/10€].  Dans le premier, on découvre la sorcière Ratatouille feuilletant ses livres à la recherche d’une soupe pouvant la rendre aussi jolie mannequin tandis que dans le second, Kroquela la sorcière virevolte avec son balai dans les placards de ses voisins pour récupérer les ingrédients qu’il lui font défaut. Mais bien sûr, sorcières obligent… la malchance va venir trouver nos héroïnes et rien ne va se passer comme elles l’avient prévu! Tous les deux dès 4 ans, ces albums mélangent vocabulaire culinaire, humour et imaginaire magique.

ah-les-bonnes-soupes81o-lxdwjkl

soupe

Et si je mangeais ma soupe? de Coralie Saudo et Mélanie Grandgirard [Seuil Jeunesse /2013/11.50€ ] Dès 3 ans

Manger sa soupe? Manger sa soupe, mais quelle idée! Cet album au format immensément rectangulaire et allongé raconte l’histoire d’un petit garçon qui imagine les CONSEQUENCES d’un tel repas. Car oui, si il mange sa soupe, il va grandir. Et s’il grandit, il sera obligé d’être au dernier rang lors de la photo de classe, il devra nager dans l’océan pour ne pas se cogner, il devra même attendre les jours de grosse pluie pour se laver!! Résultat, notre astucieux héros décide donc de ne pas toucher sa soupe. Avec son texte simple, percutant et ses illustrations efficacement drôles, cet album est idéal pour dédramatiser la soupe et parler de la peur de grandir de nos plus petits!

img1c1000-9782355043765

Ah quelle soupe les amis! de Judith Gueyfier et Alain Serres  [Rues du Monde/2015/16.50€] Dès 5 ans

Ce jour-là, Lydie veut cuisiner une soupe de potiron au sirop d’érable. Comme il lui manque quelques ingrédients nécessaires, celle-ci s’aventure dans la forêt et commence une surprenante chaîne de troc…panier de myrtilles, saumon, 2 carottes, collier de crottes de lapin (!),  bouton rouge…

L’illustratrice Judith Gueyfier a troqué elle aussi pour une fois sa gouache habituelle pour des crayons de couleurs légers : dans chaque scène, seul s’éclaire à la peinture le troc en cours, tel un spot braqué sur tous ces gestes de convivialité.  La recette prendra-t-elle? Qui sera là pour la déguster?

Humeur joyeuse, rencontres, solidarité et partage sont mis à l’honneur dans ce très beau conte!

9782352891321fsLa soupe de maman baleine de Yana Lee [MeMo/201/15€]

est un album dont la poésie des illustrations impressionnistes à l’aquarelle et celle du texte m’ont beaucoup émue à la lecture!

Ce qu’on sait de la soupe de maman baleine c’est qu’elle contient des poireaux, un ingrédient secret et que c’est la meilleure du monde… Tous les baleineaux grandissent, deviennent adultes, ont des enfants à leur tour et reproduisent cette mystérieuse recette.

Paysages sous-marin délicieusement colorés, poireaux, et festival d’amour dans cet ouvrage tout doux.

51tpbksztxl-_sy300_

La soupe au potiron de Helen Cooper [Kaleidoscope/1999]

Je suis presque certaine que vous tou(te)s par ici, connaissez ce vieux classique de l’Ecole des Loisirs… La soupe au potiron, avez-vous dit ? Il n’y a rien de meilleur qu’une soupe au potiron, surtout lorsqu’elle est préparée de manière très ordonnée par trois amis: le chat, l’oiseau et l’écureuil.  Et si nous l’appelions la soupe de l’amitié ? Mais qu’arrive-t-il à cette merveilleuse soupe quand un jour les amis se brouillent ?

soupe-aux-miettes3

La soupe aux miettes
de Ludovic Flamant et Emile Jadoul
[EDL/2007/ cartonné]

Voici la petite recette tout en rime de la soupe aux miettes idéale pour les tout-tout-petits! Une casserole, une fourchette, une pincée de terre, un peu de croquettes pour chats…

Heureusement maman a des idées pour que cela se termine bien!

Une soupe au caillou d’Anaïs Vaugelade [EDL/2000] Dès 4ans.de-pinterest-com

Quand au milieu de l’hiver, un vieux loup famélique arrive un sac sur le dos. Il entre chez la poule, pour faire une « soupe au caillou » avec de l’eau chaude et un gros caillou. Le cochon, le canard, le cheval… tous les animaux sont curieux de savoir ce que veut ce loup et ils apportent chacun un légume pour agrémenter la soupe… Après dégustation, le loup reprend la route, son sac rempli du caillou toujours à l’épaule. Il existe de nombreuses versions de cette vieille fable française où l’acceptation de tous, la solidarité, la ruse et le partage sont à l’honneur.

Suivant la même recette et les mêmes ingrédients, je vous conseille la délicieuse Soupe à rien Darabuc & Rashin Kheiriyeh (Editions OQO/ 14€/ 2011) . On retrouve Marie Renarde et Jean Chat bien résolus à duper Jean Rat l’avare avec leur soupe à l’ingrédient si spécial qui donne tant de goût… L’histoire est très bien rythmée, avec des personnages tout en symbolique et les dialogues enlevés en font une fable culinaire à l’humour tordant !

9788498712605

En allant fouiller dans le placard des originaux, j’ai trouvé un livre-CD tout en finesse musicale et narrative:

Arthur et la soupe d’étoiles d’Audrey Collomb, Josy et Freddy Zucchet [Ed. Lugdivine/ 2012/16€]

Je n’ai pas eu l’occasion de l’avoir en main, mais les extraits sonores que j’ai trouvé sur internet- Site des éditions Lugdivine ou Youtube – m’ont vraiment mis l’eau à la bouche, à l’œil et à l’oreille! Je vous laisse voir pas vous-mêmes et n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires 🙂

illustration-album-jeunesse-arthur-et-la-soupe-d-etoiles

img1c1000-9782355041792Du côté des documentaires, on peut cuisiner façon quatre coins du monde avec le bel ouvrage ci-dessus,

Une cuisine qui sent bon les soupes du monde d’Alain Serres [Rues du Monde/ 2011/23.50€] Dès 8 ans

22 étapes autour du monde et 75 recettes

Du gaspacho andalou au bobo crevettes-coco brésilien, de l’étonnante soupe glacée à l’hibiscus au solide pistou des bords de la méditerranée en passant par le Bortsh russe ou la soupe des pâturages turcs. Quel bonheur de découvrir le monde par le biais d’une spécialité culinaire si populaire… Un festival de couleurs, d’épices, d’odeurs et de de créativité pour booster nos recettes et réveiller les sens durant les longs mois froids qui s’amènent!

Bel automne, bonnes lectures et bon appétit bien sûr!

SLURP

mangetasoupe_extrait1

Mange ta soupe! Zeloot

Copains!

Copains !

wp_20161001_16_56_10_proEn voici un album bien sympathique ! 24 petites histoires de rien, de tous les jours… simples à lire, mais hurlantes de vérité et qui en disent beaucoup plus long que ce qu’il n’y parait.

Pour les petits de l’école maternelle ou ceux, déjà plus grands qui partagent la cour de récré avec d’autres qu’eux, qui ont parfois du mal à surmonter leurs peurs pas si petites que ça ….Pour les moments de partage, les parties de rigolade avec des trucs de rien du tout, pour les jeux que l’on s’invente…

A lire seul ou à plusieurs copains,  à se faire lire pour discuter des copains que l’on a ou pas encore, pour rigoler avec nostalgie des peurs que l’on avait avant mais plus maintenant parce que l’on a grandi….

Alain Serres met le doigt sur ces petits instants de la vie de l’enfant, il les décrit avec toute la tendresse et la poésie qui le caractérise,  Zau met en scène des bambins heureux, qui s’amusent de l’eau, des arbres, qui hésitent parfois… mais ne sont jamais seuls ….

Bref, j’ai adoré !

Copains!  Alain Serres, Zau, Rue du Monde, 2016, 22€.

wp_20161001_16_57_38_pro-2

Lettres de mon hélicoptêtre

Petit rafraichissement découvert cet été.

UnCouv-lettres-de-mon-helicoptetre-copie-620x752 soir d’ennui, une petite fille malicieuse, un peu mécanicienne et aventurière quitte la capitale sur un drôle d’engin volant. Elle va faire le tour du monde et découvrir différents pays sans oublier d’écrire consciencieusement à ses parents pour leur raconter.

Clémentine Beauvais peint le portrait d’une adorable fillette très attachante dans un récit drôle. Le chat qui l’accompagne malgré lui, les personnages rencontrés ici et là sont joliment croqués aux crayons de couleur par Anne Rouquette.

Les Post Scriptum sont  savoureux (ceux sur l’école m’ont bien fait rire, déformation professionnelle oblige!), la naïveté de « l’adorable fillette » est cocasse (elle ne regarde jamais derrière elle), l’écriture ponctuée  de rimes désordonnées est délicieuse, le dénouement de ce voyage est surprenant et les illustrations invitent à se laisser porter par cette histoire.

A (s’)offrir sans hésitation.

Lettres de mon hélicoptêtre, Clémentine Beauvais, Anne Rouquette, Sarbacane, 2016.

Lecture autonome dès 8 ans. Lecture partagée dès 5 ans !

Sélection CE1 Les Incos 2016-2017.

Ldmh

 

 

 

Partir en livre Jour 7 : La bulle à histoires de la cour de récré

Un mardi de juin. 17h. Couloir des CE2-CM1-CM2. Mme D. et Mme C. papotent.

blablabla….j’ai lu un bel album…..bla bla….ah oui moi aussi! …….bla bla…. faudrait partager ces lectures  ….hum ….le petit présentoir à l’entrée du couloir ne suffit pas….pas assez grand…..pas assez accessible…. Blabla….Noémie affalée contre la porte  …. blabla….. pas confortable….hum….

Blanc. Soupirs.

Idée.

UNE BULLE A HISTOIRES DANS LA COUR DE RECRE !

Qui?

=> Lecture plaisir = aucune évaluation, aucune obligation. Donc qui veut.tissus-coupon-tissus-africain-wax-1er-cho-470319-img-8964-270b2_big

=> Les élèves lisent aux autres des histoires préparées seul ou à plusieurs. On peut organiser un tableau d’inscriptions  dans le couloir avec la date, le nom des élèves et le titre des histoires lues. Ce tableau doit être géré par les élèves (cycle 3). Ou pas.

=> Les élèves écoutent une histoire pendant la récréation. L’idée est d’écouter une seule histoire pour avoir le temps de jouer avec les copains et avoir le temps de ne rien faire aussi.

Quand?

=> A chaque récréation de l’après-midi. Cela laisse le temps aux « raconteurs » de préparer leur lecture lors de leur temps libre.

Quoi?

=> Des albums accessibles aux 6-10 ans. La lecture ne doit pas être trop longue pour ne pas mobiliser tout le temps de récréation.

=> Des albums validés par les enseignants pour éviter les dérivés commerciaux souvent pauvres et inadaptés. Les albums pourront être issus de la liste référence proposée par le Ministère (http://eduscol.education.fr/cid50485/litterature.html ) ou de découvertes personnelles afin que l’élève  puisse « se constituer une première culture littéraire partagée ».

=> Mais aussi des poèmes lors du Printemps des Poètes.

Où?

=> Un lieu où les enseignants puissent exercer leur surveillance.

=> Un lieu qui permette d’entendre une histoire (loin du terrain de foot et des kaplas qui s’écroulent)

=> Un endroit agréable, déplaçable, partiellement clos….comme une tente !

De quoi ça aurait l’air?

slide2=> quelque chose de coloré, d’aérien, de léger..

=> quelque chose de démontable, déplaçable selon les rayons de soleil, le chant des oiseaux, les humeurs des uns et des autres.

 

tipis_2520lyon_25202010_2520nuit_2520027

 

Mélange de tente bédouine et de tipi lumière……il va falloir y réfléchir….

Des idées?

 

 

 

 

De l’autre côté des Alpes..l’Italie

Week-end à Rome…

Tous les deux sans personne…..

si avec mon livre!cecf1a05021905ac19209f619d2824e7

L’ouvre-livres part à la découverte de la littérature italienne qui nous a livré, entre autres,  le très connu Pinocchio….Pour nous aider, Cristina.

Cristina est membre de l’association Natiperleggere, une association qui encourage la lecture d’histoires dès la naissance. Elle forme des bénévoles qui lisent ici et là des histoires aux enfants car ce temps de lecture est reconnu essentiel dans le développement relationnel et cognitif de l’enfant.

“Ogni bambino ha diritto ad essere protetto non solo dalla malattia e dalla violenza ma anche dalla mancanza di adeguate occasioni di sviluppo affettivo e cognitivo. Questo è il cuore di Nati per Leggere. Dal 1999, il programma ha l’obiettivo di promuovere la lettura in famiglia sin dalla nascita.”

***

Cristina, quelle place occupe la littérature jeunesse dans le panorama actuel de la littérature italienne?

ill 1

 

“Quelques éléments de l’association des éditeurs italiens diffusés au salon de Bologne en mars 2015.”

* Population italienne :      Enfants 0-14 ans: 8.448.133            Enfants 6-14 ans : 5.147.252

* Lecteurs de “au moins un livre non scolaire durant les 12 derniers mois”[1]

2-5 ans: 63,3% (“lit, colorie, feuillette des livres ou des albums illustrés tous les jours hors du temps scolaire”; 2011)

6-10 ans: 44,6%                11-14 ans: 53,5%              15-17 ans: 51,1%              18-19 ans: 51,7%

Moyenne nationale (Italie): 41,4%

* Maisons d’éditions actives dans le secteur Jeunesse [2] : 204 (195 en 2012)

*Librairie jeunesse et généraliste, indépendantes ou de grandes chaines[3] : 610 (+0,8%)

*Titres publiés[4] : 5.219 (+0,4%)

*Titres e-book publiés [5] : 2012: 822                           2013: 1.105                         2014: 1.949

*Répartition de la production en fonction de l’âge [6]:

0 a 2 ans: 6,2%                  3-4 ans: 34,8%                  5-6 ans: 20,9%                  7-8 ans: 17,1%

9-10 ans: 8,3%                  11-13 ans: 5,5%                Autres âges: 7,2%

* Auteurs italiens qui écrivent des livres jeunesse [7] : 320     Illustrateurs: 305

 

Cristina, quels sont les auteurs jeunesse lus en Italie? Et les illustrateurs?

ill 2

On lit beaucoup Gianni Rodari.

ill3

Piccoli vagabondi, Gianni Rodari, Einaudi Ragazzi , 2010 (1981).

ill4

C’era due volte il barone Lamberto ovvero I misteri dell’isola di San Giulio,

Il était deux fois le baron Lambert ou les mystères de l’ile de Saint-Jules, Gianni Rodari, La Joie de Lire, 2007.

ill5

Histoires au téléphone, Gianni Rodari, La joie de Lire, 2007

Et voici quelques auteurs contemporains :

ill6     Stefano Bordiglioni

    ill7 Gek Tessaro

   ill9                                                                                       Roberto Piumini

       ill10                                                                                    Annalisa Strada

ill12

Bruno Tognolini

ill11

Leo Lionni

ill13                                                                                     Antonella Abbatiello

ill15

Giusi Quarenghi

ill17

Bianca Pitzorno

ill16

 Giulia Orecchia

Quelques illustrateurs:

ill18                                                                                       Gek Tessaro

             ill19

                                                                                        Emanuele Luzzati

ill20                                                                                         Bruno Munariill21

Vittoria Facchini

 

Cristina, quels sont les grands éditeurs jeunesse italiens?

Mondadori, Franco Cosimo Panini, Piemme, Babalibri, Orecchio Acerbo, Topi Pittori, Artebambini, Carthusia, Corraini

ill22

Cristina, et la censure? Y a-t-il eu, comme en France, des polémiques avec des livres qui dérangent?

Dernièrement, il y a eu quelques exemples de protestations sur les livres qui ont pour thème la diversité de la sexualité.

 

 

Cristina, parle-moi du célèbre Salon du livre de Bologne…

arton67931

Le salon du livre de Bologne est le rendez-vous incontournable d’Italie pour tous les acteurs du livre, pour connaitre le monde de l’édition, les auteurs, les illustrateurs, les tendances, les nouveautés et les grandes réflexions sur la littérature jeunesse.

L’an prochain l’Allemagne sera le pays à l’honneur. Cette année, parmi les lauréats français :

chambre%20du%20lion_0001            Capture%20decran%202013-08-14%20a%2020.06.36     mention_cabinet_de_curiosites_cover_ok

 Cristina, parle-nous de ton expérience, de tes coups de cœur….

 La littérature pour la jeunesse est un univers magique…où l’imagination n’a pas de limites..; c’est le refuge des rêves. Le livre dont je me souviens en particulierpendant mon adolescence est  « Rasmus  e il vagabondo » d’Astrid Lindgren . C’est l’histoire d’un enfant orphelin qui n’est jamais adopté et qui réussit, après de multiples aventures à réaliser son rêve de famille.

 Dès l’âge de quelques mois, mes filles ont écouté des histoires, les lectures ont toujours occupé une place importante dans nos relations: une façon de créer une relation, une façon de manifester ses émotions. Exemples ….Le petit chaperon rouge, Cendrillon, Blanche-Neige, Pinocchio, Il GGG, Pllyanna, Peter Pan , Heidi … ( Lire avec la voix du loup, de la marâtre, des soeurs de Cendrillon….!!!!!)

ill25

Aujourd’hui, même si elles sont à l’école élémentaire et qu’elles lisent seules, je leur lis encore des histoires et elles aiment encore ce moment de calme. Je viens de finir de lire un recueil de fables traditionnalles russes de l’Editeur  » Jarkij Gorod » offert par une amie russe et j’ai commencé à lire « Il giardino segreto » de Burnett.ill26

Pendant longtemps, j’ai relu plusieurs fois  » Il meraviglioso mago di oz » de Frank Baum. Le livre que je lisais à mes deux filles quand elles étaient petites était un recueil de fables pour s’endormir avec de nombreuses comptines, issu de l’Enciclopedia della favola de Gianni Rodari. (Pour les enfants qui ne veulent pas aller dormir, la mouche à l’école, le voyageur de Tombouctou…)

Depuis toute petite, j’ai toujours préféré la lecture des classiques…les versions adaptées ou les originales.

Aujourd’hui je leur lis un peu de tout, des classiques à Géronimo Stilton.

En ce moment, nous nous constituons une bibliothèque de tous les Prix Andersen, avec les tous les auteurs qui ont remporté ce prix, depuis Angela Nanetti, Bernard Friot, Bianca Pitzorno etc…une collection jeunesse proposée par le journal économique “Il sole24ore”.

ill24 ill23

Mon expérience comme lectrice bénévole pour enfants en bibliothèque.

Un jour, j’ai découvert l’existance de l’association “Nati per leggere”, une association qui existe depuis quinze ans sur tout le territoire national dont l’objectif est de pomouvoir la lecture à voix haute aux enfants de 6 mois à 6 ans.

J’ai bénéficié d’un stage de formation par l’association et ainsi a débuté mon expérience de lectrice de bibliothèque.

Très belle expérience!!!!

ill27

 

 Quelques liens pour les curieux…..

http://www.andersen.it/

http://www.affafa.altervista.org/

http://www.liberweb.it/

http://www.giannirodari.it/

 

Et voici la Version Originale!

Oggi che posto occupa in Italia nel panorama generale la letteratura per Bambini/ragazzi ?

Alcuni dati dell’Associazione Italiana Editori diffusi in occasione della Children’s Book Fair di Bologna, marzo 2015

Popolazione residente (Fonte Istat):

Bambini 0-14 anni: 8.448.133 Bambini 6-14 anni: 5.147.252

Lettori di «almeno un libro non scolastico nei 12 mesi precedenti» (2014; Fonte Ufficio studi Aie su

dati Istat):

2-5 anni: 63,3% («Legge, colora, sfoglia libri o albi illustrati tutti giorni al di fuori dell’orario

scolastico»; 2011)

6-10 anni: 44,6%             11-14 anni: 53,5%                            15-17 anni: 51,1%                            18-19 anni: 51,7%

Media Italia: 41,4%

Case editrici (marchi) attive nel settore ragazzi (2013; Fonte Liber): 204 (195 nel 2012)

Librerie per ragazzi e librerie generaliste, indipendenti e di catena, con assortimenti significativi

(2014; Fonte: Annuario Andersen, 31): 610 (+0,8%)

Titoli pubblicati (2014; Fonte Ufficio studi Aie su dati IE – Informazioni editoriali): 5.219 (+0,4%)

Titoli e-book pubblicati (Fonte Ufficio studi Aie su dati studi Aie su dati IE – Informazioni editoriali):

2012: 822                            2013: 1.105                         2014: 1.949

Distribuzione della produzione di libri per fasce d’età (2014; Fonte Ufficio studi Aie su dati IE –

Informazioni editoriali):

0 -2 anni: 6,2%     3-4 anni: 34,8%   5-6 anni: 20,9%   7-8 anni: 17,1%   9-10anni: 8,3%     11-13 anni: 5,5%

Altro ragazzi: 7,2%

Autori italiani che scrivono abitualmente libri per ragazzi (2014; Fonte: stima Annuario Andersen,31): 320

Illustratori: 305

 

Quali sono gli autori più conosciuti in italia? E gli illustratori?

Si legge molto Gianni Rodari. Dei moderni, alcuni dei più noti italiani: Stefano Bordiglioni, Gek Tessaro, Roberto Piumini, Annalisa Strada, Leo Lionni, Bruno Tognolini, Antonella Abbatiello, Emanuela Bussolati, Giusy Quarenghi, Giulia Orecchia, Bianca Pitzorno.

Illustratori: Gek Tessaro, Emanuele Luzzati, Bruno Munari, Vittoria Facchini

 

Quali sono i grandi editori?

Mondadori, Franco Cosimo Panini, Piemme, Babalibri, Orecchio Acerbo, Topi Pittori, Artebambini, Carthusia, Corraini

Esiste la censura? Ci sono delle controversie come in Francia con dei libri che «disturbano» ?

Ultimamente si sono verificati alcuni casi di protesta per libri su temi Lgbt (Lesbiche, Gay, Bisessuali e Transgender).

L’importanza del Salone del libro di Bologna ?

La Fiera del libro di Bologna è l’appuntamento più importante ed imprescindibile per tutti gli operatori, per conoscere il mondo dell’editoria, autori, illustratori, tendenze, novità e riflessioni significative sulla letteratura per bambini e ragazzi.

  

Cristina et ses coups de cœur

La letteratura per l’infanzia è tutto un mondo magico…dove la fantasia non ha limiti …il rifugio dei sogni …

Sin da quando le mie bambine avevano pochi mesi le fiabe, i racconti hanno sempre avuto uno spazio importante nel rapporto tra me e loro: un modo di creare relazione , un modo per sfoggiare le emozioni .

 Tutt’ora nonostante sono alle elementari e leggono da sole, qualche volta leggo loro…le piace e le rilassa.

Sin da piccole ho preferito sempre la lettura dei classici…dalle versioni adattate a quelle originali.

 

Oggi loro leggono un po’ di tutto dai classici a Geronimo stilton….

Ora stiamo acquistando e leggendo insieme tutti i “Premi Andersen” con autori che hanno vinto il premio da Angela Nanetti, Bernard Friot, Bianca Pitzorno etc…una collana per ragazzi ideata dal giornale economico “Il sole24ore”.

 

La mia esperienza come lettrice volontaria per bambini in biblioteca.

 Un giorno ho saputo dell’esistenza della associazione “Nati per leggere” , un’associazione che opera da quindici anni su tutto il territorio nazionale e che ha l’obiettivo di promuovere la lettura a voce alta ai bambini dai 6 mesi ai 6 anni.

Ho fatto un corso di formazione realizzato dall’associazione ed è iniziata la mia avventura come lettrice in biblioteca.

Bellissima esperienza!!!!

 

Link utili.

 www.natiperleggere.it

 

 

[1] 2014; Source Ufficio studi Aie sudati Istat

[2] 2013; Source Liber

[3] 2014; Source: Annuario Andersen, 31

[4] 2014; Source Ufficio studi Aie su dati IE – Informations sur l’édition

[5] 2014; Source Ufficio studi Aie su dati studi Aie su dati IE – Informations sur l’édition

[6] 2014; Source Ufficio studi Aie su dati IE –Informations sur l’édition

[7] 2014; Source: stima Annuario Andersen,31

Vive les vacances…

Vive les vacances!

Enfin du temps pour lire…..

Le rituel du soir peut-être perturbé pour cause de barbecue avec les voisins, de soirée dansante au cœur du camping ou toute autre raison valable…. Mais trouver un petit moment de douceur dans la journée n’est pas du tout incompatible avec l’esprit vacances et cela pourra peut-être vous sauver la mise si vous n’êtes pas au point côté alimentation du crabe 🙂

***

Un petit album cartonné pour devenir un artiste avec ce que l’on trouve à la plage, à la campagne, à la montagne…. Le land art est à l’honneur dans la collection « P’tit land art ». Et pourquoi ne pas fabriquer son propre recueil de land art durant ce été 2015 ?

98383650_o

Eté, Marc Pouyet, Plume de Carottes, 2013. 9, 90€. Dès 3 ans.

***

Un excellent pied de nez au cahier de vacances ? Pourquoi ne pas opter pour cet album drôle (et aussi pédagogique) qui permet de revoir quelques mécanismes de  lecture avec le professeur (déjanté ) Tagada? Et de rire aussi…..

9782278075003_1_75

La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada, C.Nicolas, G.Long, Didier Jeunesse, 2013.11, 10€. Dès 6 ans.

***

Les Quiquoi, c’est une bande de copains  qui vit une aventure étrange (des miroirs en retard, des petits monstres monstrueux, des gommages de décors…) tout au long de cet album ….Comment ne pas se reconnaître dans ces personnages drôles et attachants? Alors, plutôt Pétole ou Raoul??

9782330047832

Les Quiquoi et l’étrange maison qui n’en finit pas de grandir, L.Rivelaygue, O.Tallec, Acte Sud Junior, 2015. Dès 6 ans.

***

Envie d’un gros câlin pendant les vacances ? Pas de souci, Nicholas Oldland nous livre un album tout doux, tout moelleux. Un gros ours qui passe son temps à câliner chaque animal qu’il croise en le prenant dans ses grosses pattes velues. Aucun danger…sauf quand un bucheron se présente à l’orée de sa forêt, armé d’une tronçonneuse…..

9782747052696FS

Gros câlin, , Nicolas Oldland, Bayard Jeunesse, 2015. 10, 90€. Dès 3 ans.

***

Le prix sorcières tout-petit 2015 récompense un album surprenant, argenté, à la couverture évidée. Quel été formidable, cet été 2015 empli de découvertes, d’observations, de recherches, de curiosité! Essayez avec vos enfants!

9782745966261-couverture

Le petit curieux, E. Manceau, Milan Jeunesse, 2015. 16, 50 €. Dès 3 ans.

***

Les vacances sont propices aux échanges, aux confidences….On prend le temps …..Petit album au graphisme très naïf, il se présente comme une bulle de douceur , à lire et relire jusqu’à l’user.

9782226315243g

Mon amour, A.Desbordes, P.Martin, Albin Michel Jeunesse, 2015. 9,90€. Dès 6 ans.

***

Les vacances, c’est aussi le temps des questions. On fait des rencontres, on se cherche et parfois on triche. La thématique du genre a fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois, notamment en littérature pour la jeunesse. Voici ce « petit » roman dont l’équivalent filmique pourrait être « Tomboy ». Un court récit qui se dévore, dans la collection Petite poche de Thierry Magnier, qui montre que rien n’est si simple, le binaire n’existe pas et le masculin-féminin pas si différent, tout compte fait !

1507-2

Charly, Sarah Turoche-Dromery, Thierry Magnier, 2015. 6,10€. Dès 6 ans.

***

Pour les plus grands, on pourra laisser place au mystère en suivant les aventures de Lucas, qui va profiter de ses vacances pour comprendre pourquoi son grand-oncle, un personnage obscur, a disparu pendant la Seconde guerre mondiale. Un récit qui rend les vacances excitantes, invitant le lecteur à mêler lecture et jeu de piste.

lucas

Lucas et les machines extraordinaires, Lissa Evans, Bayard, 2015. 13,90€. À partir de 9/10 ans.

***

Et si vous aimez vraiment les mystères, les récits à suspense qui vous font frissonner sous la tente, alors que dehors les bruits de la nature et de la nuit vous narguent, pas de souci. Mathieu Robin s’occupe de tout ! Ce réalisateur-auteur nous avait déjà séduit avec son « Pensée assise » (court-métrage et roman) juste et poignant. Ici encore, le héros, Marcus, ne nous laissera pas insensible.

1507-1

Ses griffes et ses crocs, Mathieu Robin, Actes sud junior, 2015. 13€. À partir de 13 ans.

***

Pour les plus grands, les ados, « les vrais de vrai », chez E. Lockhart c’est aussi une intrigue d’été, où là encore secret-secret… C’est peut-être de saison ??? Le moment des vacances, celui des confidences, de la détente, des vérités. Tout est possible comme dévoiler et partager un mensonge qui lie étroitement quatre adolescents. On a hâte de le finir, ce roman…

1507-3

Nous les menteurs, E. Lockhart, Gallimard jeunesse, 2015. 14,50€. À partir de 13/14 ans.

***

Pour les ados, si vous n’aviez pas encore lu ces quelques romans, BD… dont le décor est également les vacances, l’été… c’est l’occasion d’en profiter !

Romans

Comment (bien) rater ses vacances, Anne Percin, Du Rouergue, 2010. (les débuts hilarants de Maxime qui va rester chez sa mamie pendant les vacances, pensant être peinard alors que la vie n’est pas un fleuve si tranquille…)

Rendez-vous en septembre, Anne Vantal, Gallimard, 2013. (comment les vacances font que onze lycéens se retrouvent, en septembre, plus tout à fait les mêmes, un peu différents…)

Mon été mortel, Jack Gantos, Les Grandes personnes, 2013. (succulent, déjà présenté dans l’OL)

Tes seins tombent, Susie Morgenstern, Actes sud junior, 2010. (un récit tendre et drôle d’un auteur phare de la Lije. Une grand-mère et sa petite-fille sont amenées à partager leurs vacances et à se découvrir…)

Azami, le coeur en deux, Marc et Isabel Cantin, Nathan, 2012. (une découverte culturelle un peu inversée puisque l’héroïne est japonaise et va découvrir Paris et les français)

Un papillon sauvage, Joëlle Ecormier, Océan éditions, 2011. (et si une seule lecture, celle d’un livre, pouvait changer notre vie ? C’est ce qui arrive au héros de ce roman à qui on oblige de fréquenter la bibliothèque pendant les vacances. L’horreur … et pourtant !)

BD

520 km, Max de Radiguès, Sarbacane 2012.

Frangins, Max de Radiguès, Sarbacane, 2011. (oui on aime bien cet auteur…)

Gauguin : deux voyages à Tahiti, Li-An et Laurence Croix, Vents d’Ouest, 2010. (pour découvrir la vie et les paysages d’inspiration du peintre)

Silver spoon, la cuillère d’argent T3, Hiromu Arakawa, Kurokawa, 2013. (si vous ne connaissez pas encore les histoires hilarantes de Yugo, élève en lycée agricole, qui découvre le monde de la campagne et des animaux)

Des road-movies sympas

Voyage à trois, Deborah Gambetta, Gallimard, 2004. (pas tout récent, récent, mais une belle histoire d’amitié, de rencontres, de quête de soi)

Au bout du voyage, Meg Rosoff, Albin Michel, 2014. (un peu moins « vieux » et une jolie relation entre un père et sa fille qui pensent bien se connaître, à part quelques petits secrets cachés)

Plage, transat, lunettes de soleil, crème solaire, doigts de pieds en éventail, bras à l’équerre et mains déjà bien occupés.

Vous êtes prêts !

1, 2, 3 lisez !