Cot, Cot, Codec !

7ème jour. Qui a dit que libraire c’est tranquillou ?? Car le jour des livraisons, c’est plutôt branle-bas de combat, tout le monde sur le pont, moussaillons on s’active ! Il faut réceptionner, pointer, vérifier, trier, ranger et valoriser. (Et parfois, la nuit je rêve de jongler avec des cartons… 😉 Pour dire.)

Les colis arrivent, les livres sont répartis selon les rayons, un court moment entassés. Ensuite, il faut les rendre « unique » et vendables. Ils deviennent Ce Livre que le client vient spécialement acheter.

Côté lectures, à l’approche de ce week-end pascal, on refait une petite « toilette » aux albums mis en avant pour l’occasion.

Les sempiternels « Petit ours brun » et « P’tit loup » sont bien présents, et surtout se vendent bien. Petits albums carrés, faciles à lire et pratiques à cacher, ils remplaceront nombre de lapins, d’oeufs et de poules en chocolat. Pas d’inquiétude, le petit panier pour ramasser le tout sera bien là.

Ouf ! Adrien le lapin, fidèle au poste, est l’heureux représentant de ses copains « Les drôles de petites bêtes » d’Antoon Krings. Ça non plus, ça ne vieillit pas. Pour célébrer cette fête religieuse, certains apprécieront « Le récit de Pâques » des éditions Usborne, alors que d’autres préféreront une version plus délirante comme celle d’Alex Sanders, avec « Les oeufs de Pâques des rois et reines » dans la collection Giboulées de Gallimard. Bref, là encore, il y en a pour tous les goûts… chocolatés.

Attention, plus que deux jours, pour vous décider !!

« Cot, cot, codec, c’est le rock and roll des gallinacés… »

Publicités

Le top des tout-p’tits…

Malgré le titre de cet article je ne causerai pas ici de chansons. Tout d’abord, précisons que ce que j’appellerai ici « tout-petits », ce sont les moins de 3 ans.

Est-ce moi qui déraille ou ce secteur n’en finit plus de se développer ? Toutefois, s’il me semble que de plus en plus de livres paraissent sur ce créneau d’âge là, je n’ai pas pour autant envie de crier au génie. Combien dans l’année allons-nous en retenir, sacraliser et faire d’eux des classiques ? Assez peu au final.

Et l’on en revient toujours aux mêmes auteurs : la douce Jeanne Ashbé :

AVT_Jeanne-Ashbe_918

qui poursuit sa route tranquillement, notamment avec la jolie série Lou et Mouf dans laquelle on trouve des volets, des flaps et une couverture « molletonnée » avec les coins arrondis comme il faut : lou

Avec ses petits personnages, elle croque le quotidien des petits, un quotidien pastel et doux comme de la guimauve.

A des lieues de cet univers, la créative et graphique Martine Perrin nous régale de ses formes et mélanges succulents et fait clignoter nos yeux :

quiouquoi

Ah là là comme je regrette de ne pas pouvoir vous montrer l’intérieur de ce livre ! Mais sachez que Martine Perrin est aussi architecte et que ça se sent vraiment dans ses ouvrages.

La loufoque Bénédicte Guettier est sans conteste l’une des plus prolifiques auteurs pour les tout-petits et l’on ne sait lequel citer. J’en choisis un, pas tout neuf, découvert il y a peu de temps lors d’une des séances de lecture organisées à la librairie. La bénévole de l’association Dire et Lire qui lit les histoires a présenté un album que j’ai beaucoup aimé : Maman est un vrai bébé.

Rien que la couverture me fait rire avec ses couleurs criardes au possible et ces premières phrases géniales : « Ma maman est un vrai bébé. Faut tout lui dire. Quand j’ai chaud, etc… »guettier

J’ai adoré cette lecture auprès des 0-18 mois venus l’écouter et qui ont rigolé en entendant cette première phrase. Je le jure ! Ils étaient trop marrants.

Connu comme le loup blanc, le rigolo Alex Sanders en a commis des histoires de loup mais en voilà UNE à ne pas rater :

Sanders-Alex-Delivrez-Moi-Livre-893745582_ML

Une chouette toute petite histoire qui fait CLAC ! quand on referme le livre, un clac bien sonore que les petits ne se lassent pas de reproduire. Parce qu’ils comprennent vite comment ça marche.

Bon, et bien qu’est-ce qu’on leur propose aux bébés dans tout ça, à ceux qui sont vraiment tout tout tout petits.

Des livres qui parlent d’eux bien sûr !

Comme le célèbre Beaucoup de beaux bébés de David Ellwand, publié par les éditions Pastel. On y voit des trombines, des petons, des menottes, des fesses et le miroir à la fin vaut son pesant de cacahuètes.

bébés

Je cite là le livre préféré de Françoise, responsable de la librairie où je travaille et qui tente depuis des mois de me convaincre que c’est le seul livre avec une vraie histoire pour les bébés qui fonctionne vraiment dès quelques mois… Suspense insoutenable, il s’agit de : bisou

Je vous dis pas ma tête la première fois que j’ai vu cet album. Et d’ailleurs je ne parviens pas à m’habituer à la couverture MAIS je suis obligée de reconnaître ici, qu’au vu du nombre de clients qui reviennent nous dire : « ça a super bien marché », je m’incline. Avez-vous noté qu’il s’agit une fois encore de Bénédicte Guettier ?

Je termine sur un chouchou parmi les chouchous : Le livre des bruits de Soledad Bravi, un gros livre qui fait pan ! boum ! atchoum ! aïe ! Un classique de chez Loulou et Compagnie qui devrait être dans toute bibliothèque de bébé.

Petit aparté… Je mets ici en avant la difficulté que j’ai en tant que libraire à « mettre » un âge sur certains ouvrages, plus encore pour ces âges là que pour les grands. Et que répondre lorsque l’on nous demande : « à quel âge peut-on donner un livre à un enfant ? », question qui me met à chaque fois mal à l’aise. Mettons que je dirais qu’avant 3 ou 4 mois et même un peu plus je ne vois pas bien ce que le bout de chou peut en faire. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître il y a des livres qui fonctionnent vraiment bien auprès des bébés comme nous l’avons vu dans un précédent article, la collection Mes P’tits imagiers sonores chez Gallimard Jeunesse. Et là, incroyable mais vrai, dès 6 mois les enfants en raffolent. Il va falloir que l’éditeur change l’âge signifié au dos, soit 1 an…

Je crois qu’il faudrait que je relise mes classiques dont le fameux essai de Marie Bonnafé Les livres c’est bon pour les bébés. Allez faire un tour sur le site de l’association A.C.C.E.S fondée par Marie Bonnafé, René Diatkine et Tony Lainé, qui convaincra les plus sceptiques de l’importance de l’accès aux livres dès la plus petite enfance.

Pas sage ?, Alex Sanders.

pas sage« Toc toc ! Qui voilà ? Monsieur le loup. En personne »

Ah non, encore une histoire de loup ! Oh la la ! Mais c’est pas possible ! (là, c’est moi qui parle.)

Passé ce petit agacement, j’ai connu un très bon moment de lecture avec ce petit loup taquin qui déteste les enfants pas sages. Et il en connaît tout plein. Des qui sont pas polis, des qui mangent rien, des qui cassent tout, des qui rangent pas. Il meurt d’envie de les croquer ces petits enfants mal élevés, tout sales et qui lui cassent les oreilles. Oh, comme ça le démange de croquer dans leurs petits corps dodus ! Miam, Croc ! Des onomatopées qui croustillent ponctuent ce dialogue amusant.

Et les enfants sages ? Tu les aimes Monsieur le loup ? Les enfants, quoi ? Non, ça il connaît pas, il en a jamais vu.

Ce livre pour les tout-petits ne restera peut-être pas un classique mais se distingue tout de même dans cette production destinée aux 0-3 ans, chaque année plus pléthorique sans pour autant être franchement inspirée 

Pensé pour être lu à haute voix et avec le ton, s’il vous plaît, ce Pas sage ? me plaît aussi par sa chute assez rigolote et inattendue qui vient renverser la situation de départ.

Un album tout carton que les tout-petits réclameront, s’ils ne se font pas croquer d’ici là!

Publié chez Loulou et Compagnie pour la modique somme de 12,20 € (nouvelle TVA à 5.5 %… soit dit en passant)