La Cabane à Histoires

La cabane à histoires, c’est un projet télé qui s’annonce pour septembre sur Piwi +. Cette série destinée aux 4-7 ans et mêlant prises de vues réelles et animation comprendra 26 épisodes de 7 mn réalisés par Célia Rivière et produits par Dandeloo.

cabane à histoires

Quatre enfants réunis par l’amitié sont prêts à se plonger dans la littérature de jeunesse, lovés dans leur « cabane à histoires », celle de Lisette, pour découvrir à chaque fois un nouvel album.

Voici quelques-uns des titres qui devraient être mis en scène:

mon chien qui pue

Mon chien qui pue, Christine Roussey, La Martinière Jeunesse, 2015

festin de Noël

Le festin de Noël, Nathalie Dargent, Magali Le Huche, P’tit Glénat, 2008

Poucette

Poucette, Andersen, Charlotte Gastaut, Père Castor, 2011

les-concombres-du-roi

Les concombres du roi, Evelyne Brisou-Pellen, Judith Gueyfier, Belin, 2014

popotin de l'hippopotame

Le popotin de l’hippopotame, Didier Lévy, Marc Boutavant, Albin Michel Jeunesse, 2003

la-Petite-sirene-a-lhuile

La petite sirène à l’huile, Emilie Chazerand, Aurélie Guillerey, Sarbacane, 2015

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)

Panique au village des crottes de nez, Mrzyk et Moriceau, Les Fourmis Rouges, 2015

999 têtards

999 têtards, Ken Kimura, Yasunari Murakami, Autrement Jeunesse, 2005

Pour en savoir +, RDV sur la page Facebook du projet pour lever le voile sur les coulisses mais aussi sur notre article « Vu à la télé » qui évoquait quelques émissions télé jeunesse tournée vers la littérature de jeunesse!

 

Publicité

Albums & DVD

Quel illustrateur n’a pas rêvé un jour de voir bouger ses images ? Les 4 illustrateurs qui vont suivre ont eu la chance de réaliser ce type de projet en publiant leur album accompagné d’un court-métrage. 

mareauxtêtardsguillaumedelaunay

La mare aux têtards, Guillaume Delaunay, Autrement Jeunesse, 2010, 18 €

Gobi le triton vit dans sa mare avec une bande de têtards et d’autres petites bêtes aquatiques. Il aime faire sa sieste sur une feuille de nénuphar, mais tout le monde semble vouloir l’en empêcher: têtards, pluie, carpe… 

A l’origine de cet ouvrage, il y a un dessin animé créé par Guillaume Delaunay et le studio d’animation et de création La Station Animation. Une vingtaine d’épisodes ont été écrits et présentés à différentes chaînes de télévision mais…C’est le projet d’album qui a vu le jour! Pour autant, le pilote d’environ 3 mn est présenté en DVD dans l’album où sa technique d’aquarelle se prête parfaitement au microcosme de la mare.

beauvoyagesamuelribeyron

Beau voyage, Samuel Ribeyron, Editions Corridor, 2010, 18 €

Beau voyage raconte une histoire d’ amitié entre un enfant et son grand-père pépiniériste. Pour faire le tour du monde, il faut une boussole dans son coeur et un compas dans l’oeil. Il faut connaître le nord, le sud, l’est, l’ouest et les cinq continents. Ce grand-père connaît tout ça depuis longtemps…
 
L’album est accompagné d’un DVD qui prolonge l’histoire du livre dans un film d’animation d’environ 8 mn réalisé en animation volume. Il a été publié aux éditions Corridor qui offrent une belle collection intitulée  » Un petit court et puis… ». Il s’agit donc de livres illustrés accompagnés d’un film d’animation sur support DVD. « Les éditions Corridor proposent des résidences pour les auteurs, illustrateurs et réalisateurs. A disposition, un studio-atelier, tout le matériel technique et un accueil hors du commun pour réaliser son projet » dixit Samuel Ribeyron sur son blog.

Samuel Ribeyron est auteur-illustrateur. Il conçoit l’illustration en trois dimensions. Il coupe, colle, sculpte, peint et rafistole tout ce qui lui passe sous le nez. Il modèle ses personnages en terre, les prend en photo et campe les décors tout autour. Il crée ainsi un monde original et plein de tendresse, en carton-pâte et pâte à modeler. Il travaille également pour le cinéma d’animation (au studio d’animation Folimage où il est décorateur volume), la scénographie, la communication, avec la conception d’affiches, de programmes culturels ou encore de pochettes d’albums. Il a ainsi confié à Amélie-les-crayons, artiste avec laquelle Samuel a déjà collaboré pour la réalisation de plusieurs des pochettes de disques de la jeune femme, la musique du court-métrage Beau voyage.

amélielescrayons

lalettreanneherbats

La lettre, Anne Herbauts, Casterman, 2005, 14,95 €

« Anne Herbauts a reçu une bourse pour un travail d’expérimentation sur la narration. Depuis longtemps elle souhaitait s’essayer au cinéma d’animation en volume. Elle a donc écrit une histoire « pour » ce support spécifique. En deux ans, elle a réalisé un film de 8 minutes et 12 secondes, Et Jean s’est perdu dans ses pensées. Elle évoque avec humour ce travail si particulier qui crée un étrange rapport au temps et impose de se questionner sur la notion de temps qui passe. Le film raconte la rencontre entre Jean, un ours, un certain Monsieur Cuillère à thé en train d’infuser ses pensées et un corbeau bavard et bruyant, percepteur de pensées.

Son éditeur, Casterman, lui a proposé de faire un livre en rapport avec ce film d’animation : La lettre. Anne Herbauts n’avait pas pensé à la complémentarité d’un support livre lors de la création du film. Elle ne voulait pas faire ce qu’elle qualifie de « livre emballage ». Le livre n’a donc rien à voir avec le DVD. C’est un ouvrage très graphique dans lequel on retrouve des photographies d’objets présents dans le film. Ces objets furent le point de départ de la création du livre ».

Extrait des soirées illustrées de La Joie par les livres, jeudi 06 octobre 2005

choseperdueshauntan

La chose perdue, Shaun Tan, Gallimard Jeunesse, 2012, 22,50 €

Enfin, l’ovni australien Shaun Tan présente La chose perdue, à la fois dans un album et dans un court-métrage. Lui aussi est un touche-à-tout puisqu’il a successivement illustré des livres, dessiné pour des magazines de science-fiction et d’horreur destinés aux adolescents, travaillé pour divers studios pour lesquels il a participé à plusieurs réalisations en tant que concepteur graphique, publié des bandes dessinées, conçu des pochettes de CD, réalisé de fresques murales etc. En 2011, il est récompensé à Bologne par le jury du prix Astrid Lindgren

L’ouvre-films #10: l’album suédois se fait une toile

L’Institut suédois à Paris proposait de mai à octobre 2013 une exposition intitulée Sens dessus dessous. Elle rassemblait les originaux de 8 illustratrices suédoises dont on commence à découvrir les albums en France telles que Camilla Engman, Emma Adbåge ou Joanna Hellgren. Plus de détails sur l’expo et les artistes ici. Certaines évoluent dans le milieu de l’illustration jeunesse et/ou adulte, du film d’animation, d’autres dans la BD. Mais elles ont en commun des thèmes, une esthétique ou un rapport similaire à la nature ou à l’enfance. En effet, la jeune génération est empreinte des « nouveaux principes d’éducation apparus dans les années 70 en Suède, en centrant notamment l’histoire sur le quotidien et le point de vue de l’enfant » (lire à ce propos l’article « Nordqvist a fait un Ponti!: l’émergence d’une nouvelle esthétique des albums suédois » de Catherine Renaud, tiré de L’album, le parti-pris des images, sous la direction de Viviane Alary et Nelly Chabrol-Gagne, Presses universitaires Blaise-Pascal, 2012). Cependant, c’est l’œuvre d’Eva Lindström qui était tout particulièrement à l’honneur…

SAMSUNG CAMERA PICTURESDans les bois, Eva Lindström, Autrement Jeunesse, 2012

J’aime pas l’eau, Eva Lindström, Editions Cambourakis, 2013

 « Née en 1952, Eva Lindström occupe une place éminente parmi les auteurs de livres jeunesse en Suède. L’originalité de son ton, mélange d’humour et de noirceur, de son univers, qui dérive du quotidien pour faire surgir magie et poésie, et de sa technique graphique, qui mêle aquarelle, gouache et crayon de couleurs, font d’elle une artiste accomplie, une référence majeure pour toute la jeune génération des illustrateurs suédois » peut-on lire en guise de présentation sur le site des éditions Cambourakis, qui s’engagent dans un projet global de publication de ses œuvres et qui proposent d’ailleurs d’autres auteurs suédois à leur catalogue; à noter que Dans les bois, le premier titre d’Eva édité en français est sorti chez Autrement Jeunesse en 2012.

les-amis-animauxEva Lindström met cette année en scène ses histoires sur grand écran dans 3 courts-métrages, en salles depuis le 5 février. Elle ose s’approcher du langage pictural des enfants… Voyez plutôt:

Autre suédoise passant du livre au film et ayant un coup de crayon à rapprocher des dessins d’enfants…Stina Wirsén. Très populaire en Suède, elle aime travailler en famille puisqu’elle a illustré plusieurs textes de sa mère Carin Wirsén, enseignante, et collabore étroitement avec sa sœur, la designer Anna Hörling pour la marque enfantine Brokiga.

SAMSUNG CAMERA PICTURESDVD Qui voilà?, Jessica Laurén

Extrait p. 46-47 de Little big books, illustrations for children’s books, Gestalten, 2013, 45 € 

(portraits de 100 illustrateurs contemporains des quatre coins du monde dont Stina) 
littlebigbooksSes petits personnages colorés, mi-animaux mi-démons, c’est selon, prennent ainsi vie en plus des livres, dans une large gamme d’objets allant des luminaires au linge de maison en passant par la papeterie. Ils connaissent aujourd’hui l’espace de l’écran…

personnagesQui voilà? Petits films et grands sentiments a été adapté par Jessica Laurén d’après la série d’une quinzaine d’albums intitulée Vem är? en VO lancée en 2005 par Stina Wirsén (déjà traduite dans 8 langues et qu’on espère donc bientôt publiée en français!!). Déjà sorti en DVD, le programme destiné aux tout-petits se compose de 8 histoires de 4 minutes chacune ! Chaque épisode reprend le contenu d’un livre grâce à la voix d’Hippolyte Girardot qui narre les aventures de Lapinou, Nounourse et cie et dresse le portrait de questions quotidiennes auxquelles sont confrontés les plus jeunes enfants: la première nuit chez un copain, le sentiment de solitude, l’amitié et la jalousie, la question de l’adoption, le rangement, la maladie, l’orgueil…

Pour prolonger la réflexion autour de la littérature suédoise, quelques références:
– La Revue des livres pour enfants n°234, article « La traduction des livres suédois en français »
– La Revue des livres pour enfants n°238, Astrid Lindgren
– La Revue des livres pour enfants n°257, Les pays nordiques
– La revue Nordiques

L’album sans texte, je suis pour !

Lorsque j’ai présenté un album sans texte à mes élèves de cycle 3, leur réaction a été unanime: « mais Maîtresse, c’est pour les petits! ».

Pas de texte = pas pour les lecteurs?? Que nenni!

L’essor de la littérature graphique (Bande dessinée, romans graphiques) traduit son succès auprès des (jeunes) lecteurs. Le plaisir de l’image associé à la place prépondérante du visuel dans la société actuelle font de l’album sans texte un atout dans notre volonté de donner le goût de lire.

Enfin présente dans les programmes de l’Éducation Nationale, la lecture d’image valide ce choix tout comme les travaux sur l’album, les recherches sur la lecture et l’analyse de l’image et les trouvailles artistiques de nombreux auteurs.

N’hésitez plus!

Loup Noir d’Antoine Guilloppé, Duculot, 2003 : Un jeune homme traverse une forêt suivi de très près par un loup……..

-histoire à rebondissements qui tord le cou aux stéréotypes des histoires de loups

-des pistes de travail en production d’écrits car l’image suggère de nombreuses émotions (utilisation du vocabulaire lié au cinq sens dans le récit…).

-des pistes de travail en arts plastiques grâce à l’utilisation du noir et blanc.

Du même auteur : Prédateurs

Du temps de Sara, Editions Thierry Magnier, 2004 : un homme fait le deuil de son chien et accepte petit à petit l’idée de vivre sans lui grâce à une balle jaune qui va l’amener jusqu’à un autre compagnon…

-un album sur l’espoir, le deuil

-des pistes de travail en lecture d’image (illustration épurée, symbolisation des couleurs…)

-des pistes de travail en arts plastiques notamment sur la technique du papier déchiré, sur la symbolisation….

Du même auteur : La laisse rouge, A quai…

La course au gâteau de Thé Tjong-Khing, Autrement Jeunesse, 2006 : Un gâteau volé et une course poursuite qui permet de croiser plusieurs personnages qui ont leur propres aventures…

-un album très coloré, dans lequel foisonnent des personnages attachants.

-des lectures multiples, des pistes de travail en productions d’écrits sur la chronologie du récit, la description….

Pour sa beauté plastique, pour l’enthousiasme qu’ils provoquent chez les jeunes lecteurs, pour son côté parfois mystérieux, l’album sans texte nous prouve qu’il a tout à fait sa place dans une sélection de qualité.

Pour une bibliographie et des articles qui finiront de vous convaincre:

http://www.poissonsoluble.com/main.html

revue n°3 L’album sans texte, février 2009

côté didactique:

http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/rhone/stfons/IMG/pdf/album_sans_texte.pdf

http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/spip.php?article1970