Montez à bord du train « Je lis, tu dessines »

Mesdames et Messieurs, bienvenue! Montez à bord du train « Je lis, tu dessines »!

Mais de quoi s’agit-il exactement?

Ce nouveau projet a été inspiré par le blog Bavard’âge, tenu par les bibliothécaires jeunesse de la médiathèque Jacques-Baumel de la ville de Rueil-Malmaison dans le département des Hauts-de-Seine.

Chez eux, le rendez-vous se baptise « Petite pause lectures & dessins » et consiste à proposer aux enfants la lecture, thématique ou non, de plusieurs livres suivie d’un atelier créatif s’inspirant des illustrations d’un des albums présentés.

Pour 2018-2019, la bibliothèque où je travaille a choisi de mettre en place un rendez-vous rituel avec le groupe des 6-11 ans de l’un des sites des centres de loisirs tout au long de l’année. L’idée est donc de proposer une activité complémentaire avec un temps de lectures d’histoires matinal à la bibliothèque qui puisse être prolongé au centre de loisirs l’après-midi par une activité plastique et ce, une fois par période soit 5 séances (il n’y a pas eu de date en première période).

Pour inaugurer la formule, les enfants ont découvert le puzzle-train « Tous à bord » signé Marc Boutavant, le célèbre illustrateur de Mouk et Chien Pourri! Et on est drôlement fière parce qu’en demandant aux enfants ce qu’ils voyaient à chaque wagon, Alexandre pour ne pas le nommer à tout de suite repéré l’un des félins de la série Chien Pourri 😀

Ce puzzle, c’est 12 pièces géantes avec des illustrations différentes au recto et au verso qui permettent de multiples combinaisons. Des animaux du cirque, de la forêt, du grand nord, de la mer mais aussi des humains malicieux et même des personnages de contes s’invitent dans ce train unique à reconstituer soi-même ! Saurez-vous reconnaître les clins d’oeil de l’illustrateur à son oeuvre?! Le puzzle complet mesure plus de 1,80m ! Et chaque wagon appelle des histoires, traditionnelles ou contemporaines. Une riche source d’inspiration pour les heures du conte des bibliothèques…

Train-puzzle « Tous à bord », Marc Boutavant, Little urban, 2016, 11,95€

Notre sélection d’histoires en lien avec certains wagons:

  1. Locomotive « Raton-laveur » : Un train passe, Donald Crews, Ed. Il était deux fois, 2009
  2. Wagon « Sorcière » : Une soupe 100% sorcière, Quitterie Simon, Magali Le Huche, P’tit Glénat, 2007
  3. Wagon « Pastèque » : Graine de pastèque, Greg Pizzoli, Ed. du Ricochet, 2015
  4. Wagon « Animaux de la forêt » : d’après La noisette, Eric Battut, Didier Jeunesse, 2011 
  5. Wagon « Gâteau » : Je veux ce gâteau, Simon Philip, Lucia GaggiottiLittle urban, 2018 chroniqué là!
  6. Wagon « Bibliothèque » : La jaquette, Kirsten Hall, Dasha Tolstikova, Ed. de la Pastèque, 2015
  7. Wagon « Mammouth » : Comment bien laver son mammouth laineux, Michelle Robinson, Kate Hindley, Milan, 2013
  8. Wagon « Boucle d’or et les 3 ours » : Bou et les 3 zours, Elsa Valentin, Ilya Green, L’Atelier du poisson soluble, 2008

Quelques précisions sur la racontée:

-d’Un train passe: si vous avez un xylophone ou un métalo-notes mutlicolore, c’est le moment de l’exhiber fièrement! A chaque parution d’un wagon coloré, vous pourrez jouer la note correspondante sur votre instrument. Succès garanti!

-de La noisette qu’on a adaptée et déjà lue récemment ici!

Concernant la production de dessins, le groupe d’enfants a construit un train, wagon par wagon, en forme de livre-accordéon.


D’autres pistes pour créer votre propre train sur l’ingénieux blog L’atelier qui dessine et notamment là. Vous pourrez trouver sur ce blog des idées d’ateliers, d’illustrations, de bande dessinée, des jeux de dessins, mais également des références de livres appréciés par les 2 intervenantes.

Prochain épisode de « Je lis, tu dessines » en janvier avec une « ribambelle d’histoires » au programme!

Publicités

Tablier d’automne

Pour la trame de ma racontine de saison autour de quelques-uns des symboles de l’automne, j’ai sorti mon tablier multi-poches. Cette séance s’adressant aux tout-petits, elle mêle donc lectures, chansons, jeux de doigts et accessoires qu’ils peuvent manipuler à l’issue des histoires.

Chaque poche cache un petit élément qui appelle un livre, une chanson ou un jeu de doigt au choix.J’aime alterner les formes pour capter l’attention du public. Les différentes composantes sont modifiables au gré des envies, en fonction de l’âge des enfants et/ou de leur attention le jour J mais aussi des histoires qu’on a (ou pas) sous le coude. Voici la sélection de l’édition 2018:

  • une marionnette à doigt représentant un animal de la forêt:

-une chouette: livre Un peu perdu, Chris Haughton, Ed. Thierry Magnier

-un renard: chanson « J’ai vu le loup, le renard et la belette »

-un cerf: livre Dans sa maison, un grand cerf, Jutta Bauer, L’école des loisirs

-une souris: chanson « Les souris multicolores »

-un lapin: chanson « Mon petit lapin (s’est sauvé dans le jardin) »

-un blaireau: livre Le petit bonhomme des bois, Pierre Delye, Martine Bourre, Didier Jeunesse

-un écureuil: livre-marionnette Petit écureuil, Hélène Chetaud, Casterman

  • une figurine en tissu représentant un aliment

– un fruit ici la pomme (on peut aussi mettre en avant certains légumes d’automne): livre Pomme, pomme, pomme, Corinne Dreyfuss, Ed. Thierry Magnier

-un champignon: chanson « J’ai ramassé des champignons »

  • un vrai élément ramassé en balade comme

-une coquille d’escargot: livre Escargot rêve, Béatrice Fontanel, Céline Caneparo, Sarbacane

-une feuille morte: livre Le vent m’a pris, Rascal, Pastel

-un fruit, ici la noisette (mais il y a aussi le marron, la noix…)


Pour cette poche, j’ai revisité l’album La noisette d’Eric Battut chez Didier Jeunesse d’après l’idée soufflée par une internaute (Merci Estelle pour ne pas te nommer si tu passes par là 😉 ) qui s’était elle-même inspirée de cette vidéo:

Dans ma version, j’utilise des figurines en bois tirées du set de 9 petits animaux de la forêt de la marque Le Toy Van (qui comprend au total renard, ours, écureuil, lapin, tortue, souris, faon, hérisson et dont je vous reparlerai à l’occasion!).

J’ai choisi de représenter la noisette sur un cube en bois comme dans les propositions des copines et le petit ver de terre qui sort à la fin du récit est dissimulé grâce à du papier adhésif transparent (de la marque Filmolux, un des fournisseurs professionnels en bibliothèque) scotché sur l’une des faces. Pour la racontée, j’ai préféré ne pas faire sauter les animaux (cubes ou figurines) mais plutôt frapper sur mes cuisses avec mes mains invitant ainsi le groupe d’enfants à m’imiter; succès garanti! Les petits tapent et répètent ainsi de plus en plus fort au fil de l’histoire la phrase-refrain « ils sautent sur la noisette ».

 

Je VEUX ce(s) gâteau(x)

C’est la semaine du goût et vous cherchez de nouvelles histoires gourmandes pour vos marmots? Voilà deux suggestions à vous mettre sous la dent!

Je veux ce gâteau, Simon Philip, Lucia Gaggiotti, Little Urban, 2018, 14,50€

Comment résister à ce gâteau? Impossible! Maman a formellement interdit d’y toucher!

Quel enfant n’a pas une (mille) fois pensé ça? Cet album drôlissime est donc fait pour vous car la petite fille espiègle, après avoir vaillamment essayé de résister, va céder à la tentation de goûter cet appétissant gâteau (contrairement à votre chère tête blonde vous dites-vous…) et c’est un pur plaisir de découvrir comment elle va chercher à se sortir de ce pétrin…

Tu VEUX vraiment déguster ce gâteau? Et bien la recette t’est délivrée en fin d’ouvrage! Aux fourneaux…

 

Gros glouton et p’tit malin, Coline Promeyrat, Rémi Saillard, Didier Jeunesse, 2018, 12,50€

On retrouve dans ce conte-randonnée à l’ambiance automnale tiré du folklore américain les mots savoureux de Coline Promeyrat. On y découvre une petite famille à qui il manque du sody-soda pour terminer la préparation d’un gâteau. Le fils, la fille, le père, l’animal de compagnie partiront tout à tour à la recherche de cette fameuse levure. Mais c’est sans compter sur la rencontre d’un ours…glouton!

 

Un bain d’histoires…

Avec la saison estivale, on aime instiller de petites surprises dans les racontées voilà pourquoi une racontine spéciale dédiée aux 0-6 ans a vu le jour dans ma bibliothèque. Intitulée « Un bain d’histoires », cette séance se composait d’albums, de comptines et de jeux de doigts à la nuit tombée sur le thème… de la baignade !

Pour l’occasion, tout un décor de papier a été crée, du parasol garni de guirlandes en forme de bulles de savon pour figurer la douche en passant par la fabrication d’un théâtre d’ombres à l’aide d’un simple tréteau et d’un drap.

Voilà une image tirée d’un magazine de déco qui a inspirée notre douche de papier…

 

Une petite idée aussi du contenu proposé aux enfants:

Temps d’accueil en écoutant la chanson « Ah ! c’qu’on est bien quand on est dans son bain »

Comptine d’introduction avec un poupon et les accessoires :

Que fait Benjamin
dans la salle de bain ?

Comme tous les enfants,
il se lave les dents.

Comme tous les gamins,
il se lave les mains.

Comme tous les écoliers,
il se lave les pieds.

Comme tous les marmots,
il se lave le dos.

Comme tous les p’tits loups,
il se lave le cou.

Et comme tous ses copains,
il fait son shampoing.

Théâtre d’ombres et instruments de musique : d’après Waouw, petit navire, Geert De Kockere, Noke Van den Elsacker, Rouergue

Chanson « Petit navire dans le bain » sur l’air de « Il était un petit navire » inspirée de


Parent/enfant assis en tailleur se tenaient les mains pour mimer les mouvements de la navigation…

Il était un petit navire X2
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué X2
Ohé! Ohé!

Petit navire pour s’entraîner
Va dans le bain bain naviguer x2
Ohé ohé !

Ohé! Ohé! Matelot, matelot navigue dans le bain X2

Petit navire navigue dans le bain
Petit matelot fait plein plein de bulles X2
Ohé! Ohé

Ohé! Ohé! Matelot, matelot sait faire plein de bulles X2

Petit matelot, pour te laver !
Dans le bain, à toi de bien bien te frotter X2
Ohé! Ohé

Ohé! Ohé! Matelot, matelot va se frotter le dos X2

Ohé! Ohé! Matelot, matelot est tout propre et tout beau
Ohé! Ohé! Matelot, matelot aime bien aller dans l’eau !

Livre : Le bateau de Monsieur Zouglouglou, Coline Promeyrat, Stefany Devaux, Didier Jeunesse

Livre : Jour de lessive, Frédéric Stehr, L’école des loisirs
(chanter sur l’air de « Cinq petits ours à la rivière »)

Chanson : « Cinq petits ours à la rivière », Les Ours du Scorff

Cinq petits ours à la rivière,
S’en allaient se débarbouiller.
Ils se posaient sur leur derrière
Et se frottaient le bout du nez.
Et splitch, et splotch, et frotte et lavons…
Lavez, frottons !
Qu’ils sont mignons ces p’tits oursons,
Entourés de bulles de savon.

Quatre petits ours …
Trois petits ours …
Deux petits ours …
Un petit ours …

Livre : La soupe de bébé, Lili Scratchy, Ed. Thierry Magnier
Mise en scène du récit avec le poupon et les accessoires

Livre : Le bain de Berk, Julien Béziat, Pastel

Chanson : « Sous la douche c’est la mouche », Hélène Bohy (avec une peluche mouche)

Sous la douche c’est la mouche
qui ne veut pas se mouil- ler
Sous la douche c’est la mouche
qui tient ses ai – les pli – ées
Sous la douche c’est la mouche
qui fait semblant de pleurer

On la mouche
On la couche pas lavée
Pouah! Berk !

 

Jouons à la parade des contes

Si les enfants de maternelle ont eu tout un cycle pour se plonger dans les contes de fées, les élémentaires ont à leur tour pu découvrir cet univers merveilleux. Voici aujourd’hui la toute première séance qui leur a été proposée visant à se familiariser avec ce type de récit et permettant de (ré)entendre quelques-uns des contes les plus emblématiques du répertoire.

Comme abordé avec les petits, dans un premier temps, on dialogue avec les grands sur la définition du conte, qui transmet une histoire de bouche à oreille à l’origine. Qu’a-il de spécial ? Il y a des interventions d’êtres surnaturels, d’objets magiques, de fées, d’enchanteurs ou de sorcières. La dimension magique est forte, il y a la présence de métamorphose et c’est cela qui vaut aux contes le titre de merveilleux. Comment le reconnaît-on ? Le conte est reconnaissable grâce à ses phrases d’ouverture et de clôture : « il était une fois », « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ou « tout est bien qui finit bien ». Comment est construit un conte? Le conte débute toujours par un méfait ou un manque, ensuite il y a plusieurs péripéties/aventures pour aboutir au dénouement (le mariage, la récompense, la prise de l’objet des recherches du héros, la réparation du méfait…) telles sont les points qu’on peut développer tous ensemble.

Dans un second temps, on met en place le jeu collectif à l’aide de « La Parade des contes » de Djeco.

djeco-pzl-geants-la-parade-des-contes

Pour commencer, on propose un petit jeu qui va permettre d’entendre ou de réentendre certains contes parmi les plus connus des contes merveilleux… Il y a ici un puzzle dont plusieurs pièces manquent…Nous allons donc reconstituer ensemble « la Parade des contes ». Faire piocher une pièce de puzzle aux enfants à tour de rôle; pourquoi pas dans un sac ou un chapeau noir. A chaque pièce découverte, demander à l’enfant de nommer s’il le reconnaît le personnage puis placer la pièce sur le puzzle et lire le conte ou l’extrait concerné. Afin de constituer notre heure du conte, nous avons mis de côté une dizaine de personnages et leurs livres dont voici la liste:

61qqe4artal

Le Petit Poucet : Ti poucet, Stéphane Servant, Ilya Green, Rue du monde

51da0yfa0tl-_sx258_bo1204203200_

Peau d’âne : extrait tiré de Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance, Jo Hoestlandt, Nathalie Novi, Thierry Magnier

511ajuw2nsl

Jack et le haricot magique : extrait de Jack et le haricot magique, Sébastien Mourrain, Milan

5188y1h3g3l-_sx341_bo1204203200_

Le stoïque soldat de plomb : extrait des Contes d’Andersen, Gründ

baba-yaga-gautier-languereau

Baba Yaga: extrait de Babayaga, Taï-Marc Le Thanh, Rébecca Dautremer, Gautier-Languereau

pinocchio

Pinocchio : extrait de Pinocchio, Edouard Signolet d’après Carlo Collodi, Laetitia Le Saux, Didier Jeunesse

Poule :

Il existe plusieurs contes ayant la poule pour héroïne tels que La Petite poule rousse (soit la version de la poule couturière avec le renard soit le récit avec le grain de blé). On peut également lire l’épisode de la « Poule aux œufs d’or » dans Jack et le haricot magique

71gatpxmnml

Fée : extrait de La Belle au bois dormant, Princesse Camcam, Père Castor Flammarion

Demander dans quels contes il y a des fées ? Quel est leur rôle ? Comment les appelle-t-on également ? On peut lire aussi la définition de la marraine tirée de Princesses inconnues ou oubliées de Philippe Lechermeier et Rébecca Dautremer chez Gautier-Languereau

648x415_loup-jour

Loup : Loup un jour, Céline Claire, Clémence Pollet, Rouergue

416mxyrlo-l-_sy299_bo1204203200_

Ogre/Géant : Barbe-Bleue, Chiara Carrer, La Joie de lire

Demander dans quels contes il y a des ogres/des géants ? 

trois-petits-cochons-heitz

Les trois petits cochons: Les trois petits cochons, Bruno Heitz, Seuil Jeunesse

Regardons les contes

Les vacances de Noël touchent à leur fin mais nous vous vous proposons encore aujourd’hui une sélection de documents gravitant dans l’univers des contes merveilleux et plus précisément de contes associés à une adaptation cinématographique. En effet, si aborder le conte avec les enfants, c’est avant tout « faire entendre » une version de ce conte, le lire à voix haute donc, c’est aussi montrer de belles illustrations et faire parler ces images et c’est enfin une belle opportunité de les initier à la notion d’adaptation. Voici quelques exemples permettant de se plonger dans l’univers de 3 conteurs parmi les plus célèbres:

Perrault et Peau d’âne

Nombreux sont les contes de fées a avoir inspiré des cinéastes en tête desquels Disney et ses films d’animation dont on ne dressera pas la liste ici. Ainsi, les contes de Charles Perrault sont régulièrement revisités par les réalisateurs, à l’image de Jacques Demy qui offre avec sa lecture de Peau d’âne un film en costumes enchanteur où la magie du conte est retranscrite grâce aux effets spéciaux et aux chansons.

peau-da%cc%82ne-didier-jeunesse

Peau d’âne, Jean-Pierre Kerloc’h, Eric Battut, Didier Jeunesse, 2000

peau-da%cc%82ne-jacques-demy

Grimm et Raiponce

Les textes des frères Grimm, eux aussi, ont suscité moult traitements à l’écran. On vous renvoie vers la Raiponce signée de la firme Disney surtout pour lire cette proposition de l’auteur et illustrateur Iratxe López de Munáin chez OQO éditions qui valorise la fleur bleue de la raiponce, à peine présente dans la plupart des versions.

raiponce-oqo

Raiponce, Iratxe López de Munáin, OQO éditions, 2013

raiponce

Andersen et La Bergère et le ramoneur

Quelques-uns des contes d’Hans Christian Andersen ont été porté à l’écran parmi lesquels La Reine des neiges récemment mais également quelques variations autour de La Petite sirène. En l’occurrence, on vous invite à redécouvrir La bergère et le ramoneur en visionnant Le Roi et l’oiseau de Paul Grimault.

labergereetleramoneur

La Bergère et le ramoneur, Hans Christian Andersen, Charlotte Cottereau, Balivernes éditions, 2014

le-roi-et-l-oiseau

Et chez vous, quelles adaptations de contes ont retenu toute votre attention?

Jouons avec la Baba Yaga

C’est aujourd’hui à la sorcière Baba Yaga de faire son apparition… On pourra à cet effet écouter la chanson «La Baba Yaga » de Pakita, tirée de l’album La lune a besoin de toi puis lire un ouvrage mettant en scène ce terrible personnage:

helena-ivan-et-les-oies

Helena, Ivan et les oies, Muriel Bloch, Régis Lejonc, Didier Jeunesse, 2002

Le jeu du jour, sans surprise, est le « jeu de la sorcière » :

C’est le meneur de jeu qui commence avec la baguette et dit « J’ai rencontré dans une forêt une sorcière qui m’a donné une baguette magique en me disant qu’elle pouvait transformer les êtres humains comme vous et moi en tout ce que je voulais. Je vais donc essayer avec une formule magique que je l’ai entendue murmurer…D’ailleurs, vous en connaissez des formules magiques vous ?

Abracadabra, je veux que les enfants se transforment en…

Les enfants doivent se prendre au jeu et imiter avec leurs corps, ils peuvent également ajouter les bruits. Faire quelques essais puis laisser la baguette à l’un des enfants.

Exemple : voiture, Fée, loup, cochon, ours, prince ou princesse, fleur, vent, étoile de mer, arbre, serpent, oiseau, grenouille etc

Pour finir, une suggestion de lecture où la sorcière est l’héroïne: 

sorciere-canimo

La sorcière Canimo, Monica Companys, Angelika Lopvet, Ed. Monica Companys, 2002

Cet album offre la possibilité de faire la lecture doublée en langue des signes. De quoi capter les plus petits dans ce récit où la sorcière montre l’étendue de ses pouvoirs…