Un bain d’histoires…

Avec la saison estivale, on aime instiller de petites surprises dans les racontées voilà pourquoi une racontine spéciale dédiée aux 0-6 ans a vu le jour dans ma bibliothèque. Intitulée « Un bain d’histoires », cette séance se composait d’albums, de comptines et de jeux de doigts à la nuit tombée sur le thème… de la baignade !

Pour l’occasion, tout un décor de papier a été crée, du parasol garni de guirlandes en forme de bulles de savon pour figurer la douche en passant par la fabrication d’un théâtre d’ombres à l’aide d’un simple tréteau et d’un drap.

Voilà une image tirée d’un magazine de déco qui a inspirée notre douche de papier…

 

Une petite idée aussi du contenu proposé aux enfants:

Temps d’accueil en écoutant la chanson « Ah ! c’qu’on est bien quand on est dans son bain »

Comptine d’introduction avec un poupon et les accessoires :

Que fait Benjamin
dans la salle de bain ?

Comme tous les enfants,
il se lave les dents.

Comme tous les gamins,
il se lave les mains.

Comme tous les écoliers,
il se lave les pieds.

Comme tous les marmots,
il se lave le dos.

Comme tous les p’tits loups,
il se lave le cou.

Et comme tous ses copains,
il fait son shampoing.

Théâtre d’ombres et instruments de musique : d’après Waouw, petit navire, Geert De Kockere, Noke Van den Elsacker, Rouergue

Chanson « Petit navire dans le bain » sur l’air de « Il était un petit navire » inspirée de


Parent/enfant assis en tailleur se tenaient les mains pour mimer les mouvements de la navigation…

Il était un petit navire X2
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué X2
Ohé! Ohé!

Petit navire pour s’entraîner
Va dans le bain bain naviguer x2
Ohé ohé !

Ohé! Ohé! Matelot, matelot navigue dans le bain X2

Petit navire navigue dans le bain
Petit matelot fait plein plein de bulles X2
Ohé! Ohé

Ohé! Ohé! Matelot, matelot sait faire plein de bulles X2

Petit matelot, pour te laver !
Dans le bain, à toi de bien bien te frotter X2
Ohé! Ohé

Ohé! Ohé! Matelot, matelot va se frotter le dos X2

Ohé! Ohé! Matelot, matelot est tout propre et tout beau
Ohé! Ohé! Matelot, matelot aime bien aller dans l’eau !

Livre : Le bateau de Monsieur Zouglouglou, Coline Promeyrat, Stefany Devaux, Didier Jeunesse

Livre : Jour de lessive, Frédéric Stehr, L’école des loisirs
(chanter sur l’air de « Cinq petits ours à la rivière »)

Chanson : « Cinq petits ours à la rivière », Les Ours du Scorff

Cinq petits ours à la rivière,
S’en allaient se débarbouiller.
Ils se posaient sur leur derrière
Et se frottaient le bout du nez.
Et splitch, et splotch, et frotte et lavons…
Lavez, frottons !
Qu’ils sont mignons ces p’tits oursons,
Entourés de bulles de savon.

Quatre petits ours …
Trois petits ours …
Deux petits ours …
Un petit ours …

Livre : La soupe de bébé, Lili Scratchy, Ed. Thierry Magnier
Mise en scène du récit avec le poupon et les accessoires

Livre : Le bain de Berk, Julien Béziat, Pastel

Chanson : « Sous la douche c’est la mouche », Hélène Bohy (avec une peluche mouche)

Sous la douche c’est la mouche
qui ne veut pas se mouil- ler
Sous la douche c’est la mouche
qui tient ses ai – les pli – ées
Sous la douche c’est la mouche
qui fait semblant de pleurer

On la mouche
On la couche pas lavée
Pouah! Berk !

 

Publicités

Jouons à la parade des contes

Si les enfants de maternelle ont eu tout un cycle pour se plonger dans les contes de fées, les élémentaires ont à leur tour pu découvrir cet univers merveilleux. Voici aujourd’hui la toute première séance qui leur a été proposée visant à se familiariser avec ce type de récit et permettant de (ré)entendre quelques-uns des contes les plus emblématiques du répertoire.

Comme abordé avec les petits, dans un premier temps, on dialogue avec les grands sur la définition du conte, qui transmet une histoire de bouche à oreille à l’origine. Qu’a-il de spécial ? Il y a des interventions d’êtres surnaturels, d’objets magiques, de fées, d’enchanteurs ou de sorcières. La dimension magique est forte, il y a la présence de métamorphose et c’est cela qui vaut aux contes le titre de merveilleux. Comment le reconnaît-on ? Le conte est reconnaissable grâce à ses phrases d’ouverture et de clôture : « il était une fois », « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ou « tout est bien qui finit bien ». Comment est construit un conte? Le conte débute toujours par un méfait ou un manque, ensuite il y a plusieurs péripéties/aventures pour aboutir au dénouement (le mariage, la récompense, la prise de l’objet des recherches du héros, la réparation du méfait…) telles sont les points qu’on peut développer tous ensemble.

Dans un second temps, on met en place le jeu collectif à l’aide de « La Parade des contes » de Djeco.

djeco-pzl-geants-la-parade-des-contes

Pour commencer, on propose un petit jeu qui va permettre d’entendre ou de réentendre certains contes parmi les plus connus des contes merveilleux… Il y a ici un puzzle dont plusieurs pièces manquent…Nous allons donc reconstituer ensemble « la Parade des contes ». Faire piocher une pièce de puzzle aux enfants à tour de rôle; pourquoi pas dans un sac ou un chapeau noir. A chaque pièce découverte, demander à l’enfant de nommer s’il le reconnaît le personnage puis placer la pièce sur le puzzle et lire le conte ou l’extrait concerné. Afin de constituer notre heure du conte, nous avons mis de côté une dizaine de personnages et leurs livres dont voici la liste:

61qqe4artal

Le Petit Poucet : Ti poucet, Stéphane Servant, Ilya Green, Rue du monde

51da0yfa0tl-_sx258_bo1204203200_

Peau d’âne : extrait tiré de Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance, Jo Hoestlandt, Nathalie Novi, Thierry Magnier

511ajuw2nsl

Jack et le haricot magique : extrait de Jack et le haricot magique, Sébastien Mourrain, Milan

5188y1h3g3l-_sx341_bo1204203200_

Le stoïque soldat de plomb : extrait des Contes d’Andersen, Gründ

baba-yaga-gautier-languereau

Baba Yaga: extrait de Babayaga, Taï-Marc Le Thanh, Rébecca Dautremer, Gautier-Languereau

pinocchio

Pinocchio : extrait de Pinocchio, Edouard Signolet d’après Carlo Collodi, Laetitia Le Saux, Didier Jeunesse

Poule :

Il existe plusieurs contes ayant la poule pour héroïne tels que La Petite poule rousse (soit la version de la poule couturière avec le renard soit le récit avec le grain de blé). On peut également lire l’épisode de la « Poule aux œufs d’or » dans Jack et le haricot magique

71gatpxmnml

Fée : extrait de La Belle au bois dormant, Princesse Camcam, Père Castor Flammarion

Demander dans quels contes il y a des fées ? Quel est leur rôle ? Comment les appelle-t-on également ? On peut lire aussi la définition de la marraine tirée de Princesses inconnues ou oubliées de Philippe Lechermeier et Rébecca Dautremer chez Gautier-Languereau

648x415_loup-jour

Loup : Loup un jour, Céline Claire, Clémence Pollet, Rouergue

416mxyrlo-l-_sy299_bo1204203200_

Ogre/Géant : Barbe-Bleue, Chiara Carrer, La Joie de lire

Demander dans quels contes il y a des ogres/des géants ? 

trois-petits-cochons-heitz

Les trois petits cochons: Les trois petits cochons, Bruno Heitz, Seuil Jeunesse

Regardons les contes

Les vacances de Noël touchent à leur fin mais nous vous vous proposons encore aujourd’hui une sélection de documents gravitant dans l’univers des contes merveilleux et plus précisément de contes associés à une adaptation cinématographique. En effet, si aborder le conte avec les enfants, c’est avant tout « faire entendre » une version de ce conte, le lire à voix haute donc, c’est aussi montrer de belles illustrations et faire parler ces images et c’est enfin une belle opportunité de les initier à la notion d’adaptation. Voici quelques exemples permettant de se plonger dans l’univers de 3 conteurs parmi les plus célèbres:

Perrault et Peau d’âne

Nombreux sont les contes de fées a avoir inspiré des cinéastes en tête desquels Disney et ses films d’animation dont on ne dressera pas la liste ici. Ainsi, les contes de Charles Perrault sont régulièrement revisités par les réalisateurs, à l’image de Jacques Demy qui offre avec sa lecture de Peau d’âne un film en costumes enchanteur où la magie du conte est retranscrite grâce aux effets spéciaux et aux chansons.

peau-da%cc%82ne-didier-jeunesse

Peau d’âne, Jean-Pierre Kerloc’h, Eric Battut, Didier Jeunesse, 2000

peau-da%cc%82ne-jacques-demy

Grimm et Raiponce

Les textes des frères Grimm, eux aussi, ont suscité moult traitements à l’écran. On vous renvoie vers la Raiponce signée de la firme Disney surtout pour lire cette proposition de l’auteur et illustrateur Iratxe López de Munáin chez OQO éditions qui valorise la fleur bleue de la raiponce, à peine présente dans la plupart des versions.

raiponce-oqo

Raiponce, Iratxe López de Munáin, OQO éditions, 2013

raiponce

Andersen et La Bergère et le ramoneur

Quelques-uns des contes d’Hans Christian Andersen ont été porté à l’écran parmi lesquels La Reine des neiges récemment mais également quelques variations autour de La Petite sirène. En l’occurrence, on vous invite à redécouvrir La bergère et le ramoneur en visionnant Le Roi et l’oiseau de Paul Grimault.

labergereetleramoneur

La Bergère et le ramoneur, Hans Christian Andersen, Charlotte Cottereau, Balivernes éditions, 2014

le-roi-et-l-oiseau

Et chez vous, quelles adaptations de contes ont retenu toute votre attention?

Jouons avec la Baba Yaga

C’est aujourd’hui à la sorcière Baba Yaga de faire son apparition… On pourra à cet effet écouter la chanson «La Baba Yaga » de Pakita, tirée de l’album La lune a besoin de toi puis lire un ouvrage mettant en scène ce terrible personnage:

helena-ivan-et-les-oies

Helena, Ivan et les oies, Muriel Bloch, Régis Lejonc, Didier Jeunesse, 2002

Le jeu du jour, sans surprise, est le « jeu de la sorcière » :

C’est le meneur de jeu qui commence avec la baguette et dit « J’ai rencontré dans une forêt une sorcière qui m’a donné une baguette magique en me disant qu’elle pouvait transformer les êtres humains comme vous et moi en tout ce que je voulais. Je vais donc essayer avec une formule magique que je l’ai entendue murmurer…D’ailleurs, vous en connaissez des formules magiques vous ?

Abracadabra, je veux que les enfants se transforment en…

Les enfants doivent se prendre au jeu et imiter avec leurs corps, ils peuvent également ajouter les bruits. Faire quelques essais puis laisser la baguette à l’un des enfants.

Exemple : voiture, Fée, loup, cochon, ours, prince ou princesse, fleur, vent, étoile de mer, arbre, serpent, oiseau, grenouille etc

Pour finir, une suggestion de lecture où la sorcière est l’héroïne: 

sorciere-canimo

La sorcière Canimo, Monica Companys, Angelika Lopvet, Ed. Monica Companys, 2002

Cet album offre la possibilité de faire la lecture doublée en langue des signes. De quoi capter les plus petits dans ce récit où la sorcière montre l’étendue de ses pouvoirs…

Jouons avec les trois petits cochons

C’est au tour du conte des trois petits cochons d’être à l’honneur. Comme les séances précédentes, on débute par un temps de lecture du conte traditionnel. Nous, on a choisi cette version délicieusement scato:

trois-petits-pourceaux

Les trois petits pourceaux, Coline Promeyrat, Joëlle Jolivet, Didier jeunesse, 2000

Puis, on peut entonner avec les enfants la chanson « Qui craint le grand méchant loup »composée pour le court métrage d’animation de Disney.

D’autres comptines porcines peuvent être abordées avec le groupe; vous pouvez piocher des pistes du côté de Materalbum par exemple.

Et pour mettre en actes le conte, on propose le jeu collectif « Les cochons et le loup », qui consiste à aller porter un objet (ici, le transport de briques est matérialisé par des cubes en bois, des legos ou des kaplas) dans la cible sans se faire attraper par le(s) loup(s). Si les cochons réussissent, ils repartent chercher d’autres objets (retour sur le côté) et s’ils se font attraper, le loup prend leur objet et le met dans sa boite, le cochon repartant directement dans son camp. Quand il n’y a plus de « briques », on compare les 2 tas pour attribuer le gain de la partie aux loups ou aux cochons.

On clôt la séance par quelques lectures telles que:

ou-est-le-loup

Où est le loup ? Bourgeau, Ramadier, Loulou & Cie, 2012

1-2-3-qui-est-la

1, 2, 3 Qui est là ? Sabine de Greef, Pastel, 2003

manger-un-loup

Manger un loup, Bourgeau, Ramadier, Loulou & Cie, 2014

On peut explorer d’autres pistes de travail  par rapport aux trois petits cochons:

  • Lire une version magnétique
  • Lire une version sans texte comme Par un beau jour, Dominique Descamps, Les Grandes Personnes, 2012
  • Travailler autour du conte bruité, par exemple sur Par un beau jour
  • Jouer à un jeu de société (Cass’ baraque, Dujardin; Les trois petits cochons et le grand méchant loup, Tactic France; Woolfy, Djeco; Pigolino, Piatnik; Les trois petits cochons, Purple Brain etc)

Jouons avec Boucle d’or et les trois ours

Aujourd’hui, place à Boucle d’or et aux trois ours. On lit en début de séance une autre version du conte telle que:

boucle-dor-jean-louis-le-craver

Boucle d’or et les trois ours, Jean-Louis Le Craver, Irène Bonacina, Didier Jeunesse, 2010

Pour l’activité ludique du jour, on propose de mettre le conte en mouvement. On aura ainsi choisi au préalable une version de Boucle d’or dans laquelle les noms des personnages sont fréquemment cités. On dresse une liste de mouvements correspondant à chaque héros de l’histoire.

boucle-dor-gigi-bigot

Boucle d’or, Gigi Bigot, Peggy Nille, Bayard, 2014

– Boucle d’or : sauter à pieds joints

– Papa : s’accroupir

– Maman : tourner sur soi-même

– Petit ourson : lever les mains en l’air

soupe-des-trois-ours

La soupe des trois ours, Cecil Kim, Mique Moriuchi, L’âne bâté, 2012

Pour prolonger le plaisir du jeu, on peut lire un autre récit mettant en scène une famille ours. On propose cette fois des mouvements inédits à exécuter en entendant les adjectifs suivants:

– Grand : sauter à cloche pied

– Moyen : mettre les mains sur les hanches

– Petit : taper dans ses mains

Suivant l’âge des enfants, il vaut mieux ne pas instaurer plus de quatre mouvements distincts. Les joueurs ayant mémorisés ces mouvements se placent en ligne; les plus grands peuvent éventuellement se bander les yeux ou les fermer. La bibliothécaire commence lentement la lecture du récit choisi en ayant en amont présenter tous les personnages et les mouvements associés. A chaque énoncé d’un personnage clé, les joueurs doivent exécuter le mouvement; l’intervenant(e) peut lui aussi joindre le geste à la parole pour donner l’impulsion aux plus petits.

D’autres idées de jeux collectifs tels que le jeu chanté : « Monsieur l’ours »

Un ours est au centre, endormi, les danseurs font la ronde autour en chantant :

« Monsieur l’ours, réveille-toi,

Tu as bien trop dormi comme ça,

Au bout de trois, réveille-toi :

1, 2, 3 !

Ours, tu dors ou tu sors ?

Ron ron, je dors/Brr, je sors ! »

A 3, l’ours se réveille et tente d’attraper les enfants qui s’enfuient (jusqu’à l’endroit choisi comme refuge). Les enfants touchés deviennent « ours » et le jeu reprend.

« Messieurs les ours, réveillez-vous,

Vous avez bien trop dormi comme ça,

Au bout de 3, réveillez-vous,

1, 2, 3 !

Vous dormez ou vous sortez ?

Ron ron, on dort/Brr, on sort ! »

A 3, les ours s’éveillent et tentent d’attraper les enfants qui s’enfuient. On change d’ours à ce tour-là.

 « Les ours endormis »

Les ours reposent, allongés, mais l’œil ouvert : un « mystérieux personnage » rôde, c’est Boucle d’or. Elle essaie par tous les moyens de réveiller les ours, donc de les faire rire. Mimiques, grimaces, bruitages, danses sont de rigueur. Tout est possible, sauf de toucher les ours. Le dernier ours endormi deviendra Boucle d’or à son tour. Les ours qui ont ri, patientent quelques instants, le temps pour les autres de se réveiller.

On termine la séance par la lecture d’un ou deux albums détournant le conte de Boucle d’or:

bou-et-les-3-zours-elsa-valentin

Bou et les trois zours, Elsa Valentin, Ilya Green, L’atelier du poisson soluble, 2008

la-revanche-des-3-ours

La revanche des trois ours, Alan Mac Donald, Gwyneth Williamson, Mijade, 1998

Jouons avec le Petit Chaperon rouge

Pour cette seconde séance de TAP autour des contes avec les maternelles, on a décidé d’entrer dans l’univers du Petit chaperon rouge, découvert la semaine dernière. On discute avec le groupe de ce conte et on lit une nouvelle version de ce récit. Par exemple, j’ai choisi ce récit drolatique et entêtant que je chéris particulièrement:

loup-que-fais-tu-yveline-mehatLoup, que fais-tu? Yveline Méhat, Laure Du Faÿ, Milan, 2012

SAMSUNG CAMERA PICTURESOn poursuit par la découverte de la comptine « Promenons-nous dans les bois ». L’écoute de l’extrait sonore est accompagnée d’une petite mise en scène grâce à une peluche de loup qu’on habille au fil de la chanson (ici, la peluche du Loup qui… d’Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier chez Auzou).

promenons-nous-dans-les-bois-benedicte-guettierPromenons-nous dans les bois, Bénédicte Guettier, Eveil et découvertes, 2012

On propose ensuite un jeu collectif basé sur la chanson « Promenons-nous dans les bois ». Le principe? L’intervenant(e) se promène avec les enfants sur un terrain clairement délimité au départ comprenant des zones refuges aux quatre coins et ce en chantant:

« Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas, si le loup y était, il nous mangerait mais comme il n’y est pas, il n’nous mangera pas, Loup y es-tu? que fais-tu? m’entends-tu? Je mets… ma culotte, mes chaussettes, mes bottes, ma chemise, ma veste etc ».

Plus on énumère de vêtements, plus la tension monte et lorsque le loup annonce prendre son fusil et arriver, les enfants courent se réfugier dans les maisons matérialisées aux quatre coins de l’aire de jeu sans se faire attraper par le loup joué par l’adulte. Variantes selon l’âge des enfants: le loup est un élève; l’élève attrapé devient loup ou se joint au loup; des obstacles à contourner sont disposés sur l’aire de jeu.

On termine la séance par une ou deux lectures dont le loup est le héros en privilégiant des titres détournés où l’image du canidé cruel et affamé évolue:

loup-douzouLoup, Olivier Douzou, Rouergue, 1995

promenons-nous-dans-les-bois-benedicte-rivierePromenons-nous dans les bois, Bénédicte Rivière, Mélanie Allag, L’élan vert, 2015

pendant-que-le-loup-ny-est-pas-eric-battutPendant que le loup n’y est pas, Eric Battut, Didier Jeunesse, 2007