Maison(s)

Réfugions-nous dans quelques maisons de papier pour cette dernière racontée de l’année spéciale « Je lis, tu dessines ». L’après-midi sera consacrée à la fabrication de maisons diverses et variées à partir d’enveloppes telle que le blog de Maman Nougatine nous l’avait inspiré ici.

La racontée en détails:

Rien du tout, Julien Billaudeau, Grains de sel, 2016

Au début, il n’y avait rien. Rien du tout. Bien sûr, ici ou là, il y avait quelques arbres. Mais ce n’était presque rien… Jusqu’à l’arrivée de Monsieur C. …

 

La clé sous la porte, Julia Chausson, A pas de loups, 2018

C’est armée de mon trousseau de clés merveilleux que nous ouvrons ce livre-jeu pour une enquête au royaume des contes de fées. L’idée de Julia Chausson a été de mêler de mystérieuses petites annonces à ses gravures enchanteresses. Mais à qui peuvent bien appartenir ces étranges clés d’un temps passé?

 

Voici notre maison, Fiep Westendorp, Albin Michel Jeunesse, 2016

Pour cet album aux phrases minimalistes, nous vous proposons une lecture bruitée dont les sons ont été piochés sur le site de la sonothèque. L’héroïne chemine de page en pièce et un son particulier l’accompagne en complétant le récit textuel lors de la visite de sa maison. Voici les liens vers notre sélection sonore:

Porte d’entrée qui grince

Cuisine

Cheminée du salon

Verre cassé

Oiseaux

Chasse d’eau

Ronflements

Miaulements

Train électrique

Horloge

RDV sur notre compte Instagram pour découvrir une vidéo de cette lecture bruitée 😉

 

Les voisins, Einat Tsarfati, Cambourakis, 2017

L’artiste dévoile les vies inventées des familles de voisins de l’immeuble habité par une petite fille à l’imagination débordante. Chaque page ouvre ainsi la porte d’un appartement différent, dévoilant les vies cachées des divers étages de l’immeuble. Titillant la curiosité de chacun, cette histoire cultive l’imaginaire tout en rappelant joyeusement la nécessité d’une bienveillance et d’une tolérance face aux mœurs des uns et des autres.

 

La maison des bisous, Claudia Bielinsky, Casterman, 2017

Voici un petit ours en quête de bisous. Tu veux l’aider à chercher qui voudra bien l’embrasser ? Pour cela ouvre la porte, soulève les couettes et les tapis, écarte les rideaux, regarde dans les placards… et fais plein de rencontres surprenantes et rigolotes. Bienvenue dans la maison des bisous ! Des flaps à soulever pour entamer une chouette collection de bisous : bisou prout de mammouth, bisou de crapaud vilain pas beau, bisous de fourmis guilis guilis…

Qui fonctionne aussi bien avec les tout-petits qu’avec des plus grands 😛

 

Belle maison, Anaïs Brunet, Sarbacane, 2017

L’été est là. La narratrice, somnolante, est soudain réveillée par le bruit d’une clé fourrageant dans sa serrure : ses chers enfants sont revenus ! Comme on le découvre aussitôt, cet être sensible, impatient des jeux qui s’annoncent, est une maison de famille au charme suranné, édifiée au bord de la mer. Douée de raison et de la force d’aimer, elle vibre et s’émerveille…

 

Une maison pour quatre, Gilles Bizouerne, Elodie Balandras, Syros, 2015

Tigre, Eléphant, Serpent et Hibou se rencontrent un jour et ont une drôle d’idée : « Et si on construisait une maison ? » En utilisant les capacités de chacun, les quatre animaux construisent une pièce avec les moyens du bord. Mais la nuit leur réserve bien des surprises…

 

On déménage, Alice Brière-Haquet, Barroux, Little Urban, 2016

À vendre petite maison qui renferme les heureux moments partagés avec Papa, Maman, mon grand frère et moi… Un texte génial d’Alice Brière-Haquet conçu comme une petite annonce immobilière mêlé au graphisme tendre et coloré de Barroux pour appréhender un déménagement en douceur.

 

Grandimage « Chez Mémé », Cécile Gambini, La maison est en carton, 2011

Carnaval des animaux, Camille Saint-Saëns, Pépito Matéo, Vanessa Hié, Didier Jeunesse, 2011

Lire le texte de Cécile Gambini sur le paravent puis écouter le « Final » tiré du Carnaval des animaux pour illustrer en musique la recherche des détails de la Grandimage préalablement distribués aux enfants.

Nous avons clos le projet 2018-2019 par un goûter où les parents furent conviés à la bibliothèque afin de découvrir l’exposition de toutes les productions ainsi que les sélections de livres thématiques.

Publicité

Charlotte et les autres

Pour beaucoup d’entre vous la ville de Sevrier n’évoquera pas grand-chose. Si je précise : au bord du lac d’Annecy ; vous devez déjà mieux situer. Au cas ou vraiment ça ne vous dirait rien du tout voilà de quoi vous faire une petite idée :

 
C’est donc au bord de ce lac idyllique que se tiendra les 23 et 24 avril 2016 la 4e édition du festival Sevrier BD. Cette année le festival s’ouvre davantage aux auteurs pour la jeunesse et nous sommes très fiers de vous annoncer la venue de …

 


Images de Charlotte Gastaut

Et oui, vous ne rêvez pas ! Charlotte Gastaut sera bien parmi les invités du festival et sera entourée d’autres auteurs pour la jeunesse.

Parmi eux la scénariste Flora Grimaldi qui écrit pour les enfants et les ados :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On comptera aussi parmi les invités Nauriel, illustratrice de la série Nanami 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yrgane Ramon, sera là aussi en présence de la fameuse Cath (et son chat)…

CATH-ET-SON-CHAT-T5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La journée du vendredi, réservée aux enfants des environs sera animée par Elodie Balandras illustratrice pour la jeunesse mais aussi  coloriste notamment de la série des Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh.

Illustration de Cati Baur mise en couleur par Elodie Balandras.

Pour les plus jeunes Camille Dubois dédicacera ses célèbres Zoé la princesse parfaite !

 

En parlant de Zoé, il y en aura une autre en compagnie de son scénariste Laurent Dufreney :

zoé

Pas d’inquiétude si vous n’avez pas d’enfants parfaits vous pourrez toujours leur offrir un Mortelle Adèle signé par Miss Prickly

mortelle-adele-jaime-lamour-tome-4-mr-tan-mis-L-JXR5k2

 

 

Pour la première fois cette année le festival proposera des animations pour les bébés et les enfants.

Le matin vous pourrez emmener vos bébés assister à la lecture du conte en tissu tiré de l’histoire de Stephane Servant Le Machin. 

 

Le conte présenté est celui qui sera utilisé lors du festival. Vous pouvez le louer sur le chouette site de l’association Passerel. Spectacle dès 1 an.

Pour les plus grands, des séances de kamishibai rythmeront les après-midis, notamment avec l’histoire d’Anuki le petit indien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce superbe Kamishibai Anuki est en vente sur le non moins super site La bulle que je conseille à tous les professionnels du livre.
Cet article ne vous raconte pas tout mais uniquement le programme jeunesse, tous les renseignements sur les auteurs invités sont sur le site de Sevrier bd !

Le festival se tiendra au complexe d’animation de Sevrier au 2000 route d’Albertville. Ouvert le samedi de 10 à19h et le dimanche de 10 à 18h.

Tarifs d’entrée : gratuit pour les moins de 12 ans, 1€ pour les 12/18 ans, 3 € pour les adultes.

affichesevrierbd2016facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration de Rubén Pellejero, illustrateur du nouveau Corto Maltese et invité d’honneur du festival SEVRIER BD 2016 (rien que ça!)