Tout-petits contes

Et si on emmenait les tout-petits au pays des contes de fées? Voici 3 ouvrages qui initient en douceur au merveilleux et nous font replonger dans les histoires du temps passé…

1, 2, 3 nous irons au bois, Chloé Laborde, Maud Legrand, L’Elan vert, 2010

Ce livre croise l’apprentissage des nombres avec l’univers des contes de fées. A chaque double page, on pose le décor d’un grand classique, une question est posée et la solution se trouve derrière le volet à soulever : « Dragon, qui gardes-tu prisonnier dans ta caverne ? » Réponse : « 1 princesse ! ». Sur la page suivante : « Loup, qu’as-tu croqué pour avoir le ventre si rond ? 2 personnes à savoir le Chaperon rouge et Mère-Grand»… et ainsi de suite jusqu’à 10. Aujourd’hui épuisé, vous pourrez tout de même vous procurer ce titre dans les bibliothèques municipales!

Mes premiers airs de contes de fées, Emilie Collet, Sophie Rohrbach, Gründ, 2016

Dans ce livre sonore, on pénètre dans les contes de fées par l’entremise de la musique classique dont 6 puces nous offrent des extraits bien choisis de 15 secondes: La Belle au bois dormant de Tchaïkovski, L’apprenti sorcier de Dukas, La Belle et la Bête de Ravel, Casse-noisette de Tchaïkovski, Cendrillon de Prokofiev et Shéhérazade de Rimski-Korsakov.

Si vous souhaiter poursuivre ce voyage mélodique, voici quelques suggestions de livres-CD pour lire, regarder et écouter en même temps:

Dans la collection « Des histoires en musique » chez Gautier-Languereau:La Belle au bois dormant, Elodie Fondacci, Eric Puybaret

Cendrillon, Elodie Fondacci, Olivier Latyk

Casse-Noisette, Elodie Fondacci, Colonel Moutarde

Dans la collection « Contes et opéras » chez Didier Jeunesse:

L’apprenti sorcier, Jean-Pierre Kerloc’h, Rémi Saillard, Natalie Dessay

Casse-Noisette, Pierre Coran, Delphine Jacquot, Valérie Karsenti

Nous sommes tout ouïe si vous avez des versions de La Belle et la bête et de Shéhérazade à nous conseiller!

 

Il était une fois, mon imagier des contes, Madalena Matoso, Seuil Jeunesse, 2017

Dans ce recueil-imagier, ce sont 8 contes qui sont revisités de façon originale et qu’on peut aborder de différentes façons suivant l’âge de l’enfant.  Chaque histoire est d’abord présentée sous forme de 10 mots + images clés avant que ces illustrations soient égrenées au cours du récit intégral – mais adapté en quelques pages pour les petites oreilles. Le Petit Chaperon rouge, Le Chat botté, Hansel et Gretel, Les Trois Petits Cochons, Boucle d’Or, Raiponce, Jack et le haricot magique et Les Fées peuvent aussi être dévoilés sous forme de devinettes avec des plus grands…Une vraie pépite!

Alors, nous sommes curieuses de savoir vers quel(s) conte(s) niché(s) dans vos bibliothèques vous allez vous ruer afin de le(s) partager avec vos tout-petits?

 

 

Jouons à la parade des contes

Si les enfants de maternelle ont eu tout un cycle pour se plonger dans les contes de fées, les élémentaires ont à leur tour pu découvrir cet univers merveilleux. Voici aujourd’hui la toute première séance qui leur a été proposée visant à se familiariser avec ce type de récit et permettant de (ré)entendre quelques-uns des contes les plus emblématiques du répertoire.

Comme abordé avec les petits, dans un premier temps, on dialogue avec les grands sur la définition du conte, qui transmet une histoire de bouche à oreille à l’origine. Qu’a-il de spécial ? Il y a des interventions d’êtres surnaturels, d’objets magiques, de fées, d’enchanteurs ou de sorcières. La dimension magique est forte, il y a la présence de métamorphose et c’est cela qui vaut aux contes le titre de merveilleux. Comment le reconnaît-on ? Le conte est reconnaissable grâce à ses phrases d’ouverture et de clôture : « il était une fois », « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ou « tout est bien qui finit bien ». Comment est construit un conte? Le conte débute toujours par un méfait ou un manque, ensuite il y a plusieurs péripéties/aventures pour aboutir au dénouement (le mariage, la récompense, la prise de l’objet des recherches du héros, la réparation du méfait…) telles sont les points qu’on peut développer tous ensemble.

Dans un second temps, on met en place le jeu collectif à l’aide de « La Parade des contes » de Djeco.

djeco-pzl-geants-la-parade-des-contes

Pour commencer, on propose un petit jeu qui va permettre d’entendre ou de réentendre certains contes parmi les plus connus des contes merveilleux… Il y a ici un puzzle dont plusieurs pièces manquent…Nous allons donc reconstituer ensemble « la Parade des contes ». Faire piocher une pièce de puzzle aux enfants à tour de rôle; pourquoi pas dans un sac ou un chapeau noir. A chaque pièce découverte, demander à l’enfant de nommer s’il le reconnaît le personnage puis placer la pièce sur le puzzle et lire le conte ou l’extrait concerné. Afin de constituer notre heure du conte, nous avons mis de côté une dizaine de personnages et leurs livres dont voici la liste:

61qqe4artal

Le Petit Poucet : Ti poucet, Stéphane Servant, Ilya Green, Rue du monde

51da0yfa0tl-_sx258_bo1204203200_

Peau d’âne : extrait tiré de Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance, Jo Hoestlandt, Nathalie Novi, Thierry Magnier

511ajuw2nsl

Jack et le haricot magique : extrait de Jack et le haricot magique, Sébastien Mourrain, Milan

5188y1h3g3l-_sx341_bo1204203200_

Le stoïque soldat de plomb : extrait des Contes d’Andersen, Gründ

baba-yaga-gautier-languereau

Baba Yaga: extrait de Babayaga, Taï-Marc Le Thanh, Rébecca Dautremer, Gautier-Languereau

pinocchio

Pinocchio : extrait de Pinocchio, Edouard Signolet d’après Carlo Collodi, Laetitia Le Saux, Didier Jeunesse

Poule :

Il existe plusieurs contes ayant la poule pour héroïne tels que La Petite poule rousse (soit la version de la poule couturière avec le renard soit le récit avec le grain de blé). On peut également lire l’épisode de la « Poule aux œufs d’or » dans Jack et le haricot magique

71gatpxmnml

Fée : extrait de La Belle au bois dormant, Princesse Camcam, Père Castor Flammarion

Demander dans quels contes il y a des fées ? Quel est leur rôle ? Comment les appelle-t-on également ? On peut lire aussi la définition de la marraine tirée de Princesses inconnues ou oubliées de Philippe Lechermeier et Rébecca Dautremer chez Gautier-Languereau

648x415_loup-jour

Loup : Loup un jour, Céline Claire, Clémence Pollet, Rouergue

416mxyrlo-l-_sy299_bo1204203200_

Ogre/Géant : Barbe-Bleue, Chiara Carrer, La Joie de lire

Demander dans quels contes il y a des ogres/des géants ? 

trois-petits-cochons-heitz

Les trois petits cochons: Les trois petits cochons, Bruno Heitz, Seuil Jeunesse

Lectures d’enfance chez Loïc

Ce mois-ci, c’est au tour de Loïc de nous livrer ses lectures d’enfance, l’occasion de voir la littérature jeunesse à travers un regard masculin mais aussi d’avoir un aperçu du quotidien de l’amoureux de la dame de la bibliothèque… A quels supplices livresques peut-il bien être confronté?!

 SAMSUNG CAMERA PICTURESLoïc, lecteur jeunesse malgré lui?!

Mon rapport à la littérature jeunesse?

Même si je lis pas mal de romans ados, je vois surtout la littérature jeunesse à travers les yeux de ma copine, qui est bibliothécaire jeunesse. Déjà pendant ses études, j’étais un peu son cobaye à domicile en faisant de petits exercices de lectures (dans quel ordre on lit/voit/comprend les pages, le texte, les images, la première et la quatrième de couverture etc) mais le pire c’est que ça ne lui convenait pas toujours, je ne réagissais pas vraiment comme elle l’attendait; car bien-sûr je n’ai pas la vision d’un enfant! 

Aujourd’hui, elle me montre ses coups de coeur, des contes et de beaux albums très souvent, elle qui adore les images. Une fois à la maison le soir, je vois vite quand elle a fait une découverte: « Faut que j’te lise un truc! Je peux?! ». Du coup, on s’installe sur le canapé et c’est parti…Parfois, je sers encore de « testeur » quand elle prépare une heure du conte ou des accueils de classe… Je peux aussi parfois jouer le rôle de « conseiller technique » comme elle dit, lorsqu’elle a quelque chose à bricoler: trouver un système pour fixer un castelet sur un vélo (pour lire un kamishibaï comme dans la tradition japonaise), pour projeter des ombres chinoises au mur d’après un livre aux pages finement découpées etc.

Des nombreuses histoires qu’elle me raconte, on a gardé quelques répliques qu’on réutilise, comme un langage secret, connu de nous deux: « Dakodak respondit Bou », « Par les poils de ma barbichette, c’est celle-là que j’veux »*. Parfois aussi, elle ramène de drôles de livres, des livres animés, des façons originales de lire comme les kamishibaïs ou les tapis à raconter, pour s’entraîner à raconter quoi.

Souvent, elle ramène des romans qu’elle pense présenter au club ados de la médiathèque. Elle aimerait bien que j’en lise un peu pour réduire sa pile de livres mais moi, je préfère lire un livre à la fois! Et puis, il y a aussi la voiture… Quand je la lui emprunte, il faut que je fasse attention à bien mettre « pause » si elle était en train d’écouter une émission radio en podcast pour suivre l’actualité de la littérature jeunesse ou bien si elle écoutait des nouveautés en musique enfantine ou des histoires enregistrées…

Mon premier livre?

Je me rappelle de certains livres mais je ne suis pas sûr que ça soit les premiers… Mes premiers souvenirs de lecture sont liées à mon hospitalisation, à l’âge de 3 ans. Le tout premier livre qui me vient en tête parlait du corps humain. On me l’avait donné à l’hôpital. Il y avait 7 ou 8 doubles pages cartonnées, avec une spirale et des sortes d’onglets pour retrouver facilement chaque chapitre. On découvrait les différentes couches du corps d’un enfant grâce à des découpes: les organes, le squelette, la respiration…

tuesfaitcommeçaTu es fait comme ça, M. Gomboli, C.A Michelini (ill.), coll. « Je vois, je découvre », Nathan, 1988, épuisé 

Que se passe-t-il quand nous mangeons? Comment circule notre sang? A  quoi servent nos cinq sens? Voici un livre à fenêtres pour découvrir la merveilleuse machine qu’est notre corps. En page de gauche, une ou plusieurs actions de tous les jours. En page de droite, des dessins et des textes simples qui en expliquent les mécanismes.

tuesfaitcommeça'Dans la même collection existait Comment vit un arbre

Après, il y a eu cet atlas géant… Il était grand comme moi dans mon souvenir mais en réalité il mesure 60 cm de haut et 40 cm de large. J’ai pu vérifier, j’ai retrouvé les livres avec mes cahiers d’écoliers qu’avait conservés ma mère.  Il y était encore noté « URSS » sur les cartes… J’avais aussi un titre sur l’espace mais je le regardais moins…On me les avait offert à Noël! 

SAMSUNG CAMERA PICTURESMon premier atlas géant, de grandes cartes faciles à lire au mur ou sur le sol, coll. « Livres géants », Gründ, 1987, épuisé

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le plus grand atlas du monde peut se consulter sur le sol ou comme une carte murale. Les cartes, égayées de symboles amusants, permettront aux géographes en herbe de tout savoir, ou presque, sur les cinq continents, les hommes qui y vivent et les productions du sol et de l’industrie » lit-on sur la quatrième de couverture.

L’histoire du soir ?

Petit, avec ma mère, on lisait des Monsieur Madame. On achetait un livre de temps en temps  au bureau de tabac. Au début, je n’avais que des Monsieur puis après sont apparues les Madame. Au dos, je me souviens qu’il n’y avait que quelques personnages. Je surveillais l’avancée de ma collection comme ça, en vérifiant la quatrième de couverture… Je repense à Monsieur Curieux, Monsieur Chatouille, Monsieur Maladroit ou encore Monsieur Malpoli. Mais celui-là je ne l’aimais pas trop, il avait une sale tête avec son monocle, il avait l’air snob! C’était de bons moments passés avec ma mère, même si on ne lisait pas forcément le soir! Par contre, quand on a changé de maison, j’avais peur dans ma nouvelle chambre et là, je me rappelle qu’on lisait le soir avant de m’endormir…

SAMSUNG CAMERA PICTURESMonsieur, Madame, Roger Hargreaves, Hachette Jeunesse

Roger Hargreaves était un auteur illustrateur britannique qui dessinait dans un style très simple et vivement coloré. Publiée à partir de 1971 en Angleterre, la série des Monsieur Madame était destinée à un très jeune lectorat. Chaque livre met en scène sur quelques pages les aventures humoristiques d’un personnage à chaque fois différent, identifié par une caractéristique physique ou morale particulière. La collection comporte 93 histoires: 49 Monsieur, 44 Madame. La série fut aussi un succès commercial par le nombre de produits dérivés qui en furent issus (dessin-animés, livres, figurines, jouets, vêtements…).

Une fois que j’ai su lire…

Une fois que j’ai su lire, j’ai dévoré énormément de BD. Ma mère avait déjà pas mal de Léonard et mon père tous les Lucky Luke ainsi qu’une bonne partie des Astérix et des Tintin; vous savez les premiers avec la couverture souple… Jusqu’à la fin du collège, je me faisais offrir des BD pour certaines occasions, comme les anniversaires par exemple. Quand j’ai eu le droit de regarder la télé le soir, je dois bien avouer que j’ai beaucoup, beaucoup moins lu… Ah si, ce que j’ai toujours lu et lis encore, ce sont des magazines! Celui auquel je suis abonné depuis longtemps c’est Sciences et vie.  Ma mère m’achetait de temps en temps un Sciences et vie junior car elle pensait m’inciter – à juste titre – à lire grâce à des sujets qui m’intéressaient.

Bon, par contre, je m’aperçois que je ne sais pas vraiment choisir un livre… En fait, je trouve que c’est compliqué d’aller chercher une histoire en dehors des têtes de gondoles. En librairie, c’est bien souvent rangé comme dans une bibliothèque, on ne voit rien! Je m’attache donc beaucoup aux mises en avant des libraires et à leurs avis notés sur des post-it, et pareil à la bibliothèque. Je me laisse porter par les conseils des gens et du coup j’ai des lectures hétéroclites!

* Bou et les trois zours, Elsa Valentin, Ilya Green (ill.), L’atelier du poisson soluble, 2008, 15,50 €

Bou_et_les_3_zours

La culotte du loup, Stéphane Servant, Laetitia Le Saux (ill.), Didier Jeunesse, 2011, 12,50 €

51w5afdKgpL._SX385_