Comment c’est quand on est morts ?

Comment aborder le sujet si délicat de la mort avec les enfants ? Une sélection de titres qui nous a paru pertinente à différents âges.

Certains albums vont servir de support aux questions, pourront inciter aux échanges entres adultes et enfants. Quelques titres à lire lorsque l’enfant est concerné par un deuil, ou lorsqu’il pose des questions sur la mort.

Moi et rien Kitty Crowther Moi_et_rien

L’histoire de Lilas qui s’invente un ami imaginaire qui l’aide à surmonter le deuil de sa mère, et à se confier. Un ami peut-être pas si imaginaire, et qui va en tout cas aider père et fille à se retrouver.

citronCitron, fraise et chocolat de Kochka

Lorsque le papa de Lucas meurt, se mettent en place des petits rituels qui vont aider à apprivoiser la douleur, parmi lesquels les bonbons-baisers avec des goûts différents, ainsi que la goutte d’espoir à distiller dans le café. Une belle manière d’aborder les émotions liés au deuil, et d’admettre que la vie doit continuer malgré tout.

Journal de Mac Lir Jean-François Chabas

Lorsque la mère et la sœur de Mac Lir meurent, son père et lui s’isolent dans une cabane de pêcheurs. Et cet adolescent va devoir gérer le quotidien, porter son père qui s’écroule de désespoir. Il nous livre ses sentiments dans son journal, les ponctuant des rencontres avec un requin et une tortue.

Citons aussi des collections-phare pour aborder des sujets de société, comme les Goûtes philo, avec le titre La vie et la mort, et puis les Max et Lili chez Calligramm avec Grand-père est mort.

Et même s’il ne s’agit pas de littérature jeunesse, un titre qui fait du bien. Car oui, il ne faut pas voir la vie en rose, ni broyer du noir, mais accepter les épreuves de la vie qui font des bleus, et voir la vie en bleu, ce « bleu de travail qu’on doit enfiler chaque matin pour faire du jour qui se lève l’occasion de belles choses ».
La vie en bleu : pourquoi la vie est belle même dans l’épreuve, Martin Steffens, Marabout

Quelques titres à lire en toutes circonstances, pour leur beauté artistique et pour les réflexions qu’ils déclenchent sur le thème de la mort.

albertusAlbertus l’ours au grand large de Laurence Gillot et Thibaut Rassat

Un ours est retrouvé sur l’Albertus, un navire de marchandises, et il appartient forcément à un marin. S’en suit une enquête pour savoir à qui il peut bien appartenir. Attention spoiler : Un point de vue peu traité puisqu’il s’agit ici de la mort d’un enfant, et d’un parent qui se raccroche au doudou de ce dernier. Plein d’émotion, l’album s’ouvre aussi sur une note d’espoir.

5minutes

 

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant et Irène Bonacina.

Lorsque l’ennui et la routine s’installent chez la petite Vieille, celle-ci décide d’attendre la mort. Mais sa venue crée une animation inhabituelle chez la petite Vieille, qui attire un défilé de personnes curieux, et donnerait envie de continuer à vivre…

Cet album est l’un des rares à aborder la mort de façon sereine, voire humoristique. La petite ritournelle redondante « Cinq minutes de plus ou cinq minutes de moins, quelle importance ? » ainsi que la structure en randonnée en font un bel album qui laissera des traces.

La caresse du papillon de Christian Voltz

Que répondre à un enfant qui demande où est l’être disparu, question épineuse s’il en est ? Papapa trouve une réponse personnelle, où d’après lui le « fantôme » de Mamama veille sur ses proches. A noter sur le thème du même auteur, le titre Vous voulez rire ?.

La-caree-du-papillon

Publicités

Jouons avec Boucle d’or et les trois ours

Aujourd’hui, place à Boucle d’or et aux trois ours. On lit en début de séance une autre version du conte telle que:

boucle-dor-jean-louis-le-craver

Boucle d’or et les trois ours, Jean-Louis Le Craver, Irène Bonacina, Didier Jeunesse, 2010

Pour l’activité ludique du jour, on propose de mettre le conte en mouvement. On aura ainsi choisi au préalable une version de Boucle d’or dans laquelle les noms des personnages sont fréquemment cités. On dresse une liste de mouvements correspondant à chaque héros de l’histoire.

boucle-dor-gigi-bigot

Boucle d’or, Gigi Bigot, Peggy Nille, Bayard, 2014

– Boucle d’or : sauter à pieds joints

– Papa : s’accroupir

– Maman : tourner sur soi-même

– Petit ourson : lever les mains en l’air

soupe-des-trois-ours

La soupe des trois ours, Cecil Kim, Mique Moriuchi, L’âne bâté, 2012

Pour prolonger le plaisir du jeu, on peut lire un autre récit mettant en scène une famille ours. On propose cette fois des mouvements inédits à exécuter en entendant les adjectifs suivants:

– Grand : sauter à cloche pied

– Moyen : mettre les mains sur les hanches

– Petit : taper dans ses mains

Suivant l’âge des enfants, il vaut mieux ne pas instaurer plus de quatre mouvements distincts. Les joueurs ayant mémorisés ces mouvements se placent en ligne; les plus grands peuvent éventuellement se bander les yeux ou les fermer. La bibliothécaire commence lentement la lecture du récit choisi en ayant en amont présenter tous les personnages et les mouvements associés. A chaque énoncé d’un personnage clé, les joueurs doivent exécuter le mouvement; l’intervenant(e) peut lui aussi joindre le geste à la parole pour donner l’impulsion aux plus petits.

D’autres idées de jeux collectifs tels que le jeu chanté : « Monsieur l’ours »

Un ours est au centre, endormi, les danseurs font la ronde autour en chantant :

« Monsieur l’ours, réveille-toi,

Tu as bien trop dormi comme ça,

Au bout de trois, réveille-toi :

1, 2, 3 !

Ours, tu dors ou tu sors ?

Ron ron, je dors/Brr, je sors ! »

A 3, l’ours se réveille et tente d’attraper les enfants qui s’enfuient (jusqu’à l’endroit choisi comme refuge). Les enfants touchés deviennent « ours » et le jeu reprend.

« Messieurs les ours, réveillez-vous,

Vous avez bien trop dormi comme ça,

Au bout de 3, réveillez-vous,

1, 2, 3 !

Vous dormez ou vous sortez ?

Ron ron, on dort/Brr, on sort ! »

A 3, les ours s’éveillent et tentent d’attraper les enfants qui s’enfuient. On change d’ours à ce tour-là.

 « Les ours endormis »

Les ours reposent, allongés, mais l’œil ouvert : un « mystérieux personnage » rôde, c’est Boucle d’or. Elle essaie par tous les moyens de réveiller les ours, donc de les faire rire. Mimiques, grimaces, bruitages, danses sont de rigueur. Tout est possible, sauf de toucher les ours. Le dernier ours endormi deviendra Boucle d’or à son tour. Les ours qui ont ri, patientent quelques instants, le temps pour les autres de se réveiller.

On termine la séance par la lecture d’un ou deux albums détournant le conte de Boucle d’or:

bou-et-les-3-zours-elsa-valentin

Bou et les trois zours, Elsa Valentin, Ilya Green, L’atelier du poisson soluble, 2008

la-revanche-des-3-ours

La revanche des trois ours, Alan Mac Donald, Gwyneth Williamson, Mijade, 1998