Sélection de Noël : la bande dessinée.

 

Les conseils de Gaëlle

Il en sort 5000 par an (c’est trop), elles me bousillent le dos (c’est lourd)  mais je les aime d’amour (ça rime). Les BD pour enfants sont variées, divertissantes, instructives…

Je ne m’en lasse pas.

Bien consciente de l’embarras face au choix démentiel qui s’offre à vous je vous propose aujourd’hui une sélection pour tous les âges. C’est bien peu face à tout ce que j’ai lu cette année encore mais j’ai essayé de vous résumer l’essentiel des parutions indispensables de l’année. Il en manquera forcément mais j’espère que ça vous donnera des idées et que vous n’aurez pas à vous rabattre sur le dernier tome n°xxx de la série « Bidule et Machin » commencée en 1932, en désespoir de cause.

Plus d’excuses, filez chez votre libraire et faites-leur (vous) plaisir !

J’ai pris la peine, alors que je n’aime pas trop ça de mettre des âges à titre indicatif. Comme je le dis souvent aux clients, je ne connais pas vos enfants, c’est donc à prendre avec précaution !

Vous pouvez m’écrire pour des conseils plus poussés sur le mail du blog ou sur notre page Facebook.

 

Couverture Ana Ana tome 12

Ana Ana t12, je ne veux pas être une princesse, de Dominique Roques et Alexis Dormal, ed. Dargaud, 7,95€.

Ana Ana et ses cheveux en bataille sont pris en otage par les doudous déguisés en buisson qui lui sautent dessus pour la transformer en princesse.
C’est mal connaître l’animal qui n’a pas du tout envie de jouer à ce jeu stupide. Ce tome m’a vraiment beaucoup fait rire et à lire avec le ton c’est top !

Dès 3 ans et encore plus super à lire tout seul quand on est capable même si l’éditeur s’échine à écrire au dos 3-6 ans et qu’un jour ça me rendra folle.

 

Couverture Akissi tome 8

Akissi t12, Mission pas possible de Marguerite Abouet et Mathieu Sapin, ed. Gallimard, 10,50€.

Poussez-vous ! Akissi est de retour ! Méfiez-vous il parait qu’elle va bientôt déménager en France…
Si elle s’installe vers chez vous, méfiez-vous qu’elle ne vous pique pas votre bébé pour jouer avec. Ou qu’elle ne vous tue de rire avec sa mauvaise foi et son caractère bien trempé. Akissi c’est la vie !

Dès 7 ans pour les lecteurs qui sont déjà autonomes.

Crevette, de Elodie Shanta, ed. La pastèque, 16€.

Voilà la bonne et joyeuse surprise de cette année ! Faussement naïve cette BD offre du réconfort et donne envie de faire des efforts. Crevette est une jeune sorcière orpheline qui rate tous ses examens. Mais avec de la persévérance et l’aide précieuse de ses amis, la réussite est au bout. Un album vraiment mignon qui encourage l’autonomie et la persévérance pour tous ceux qui n’ont pas encore l’âge de lire « tout » Harry Potter.

Dès 7 ans pour les lecteurs qui sont déjà autonomes.

Couverture Aubépine tome 1

Aubépine t1, Le génie saligaud, de Karensac et Thom Pico, ed. Dupuis, 9,90 €.

Aubépine, petite citadine se voit contrainte à une vie de Heidi au beau milieu de la montagne. Passée la désillusion et une fois un peu de magie de ci de là, c’est parti pour les péripéties.
Aubépine rappelle Hilda par ses ambiances rocailleuses et autres monstres magiques. Que de peps là-dedans ! Et en plus, bonne nouvelle, le deuxième est paru aussi !

Dès 7 ans pour les lecteurs déjà autonomes.

 

Couverture Bergères guerrières tome 2

Bergères guerrières t2, Amélie Fléchais et Jonathan Garnier, ed. Glénat, 14,95€.

Cette série est une petite pépite au cœur de la BD pour la jeunesse. Une série intelligente, maligne et magnifiquement illustrée qui met les filles en avant de manière jubilatoire mais pas caricaturale. On ne peut qu’attendre la suite en trépignant et le dessin animé aussi ! Bonne nouvelle il y a eu un tome un avant le tome 2 (pardon la blague n’est vraiment pas au niveau de la série). Les deux volumes ne sont pas indépendants et à lire dans l’ordre.

Dès 9 ans.

Couverture Sacha et Tomcrouz tome 2

Sacha et Tomcrouz t2, La cour du roi, de Halard et Quignon, ed. Soleil, 16,95€.

Dans ce 2e volume la magie expédie Sacha  et son a-do-rable chien-chien Tomcrouz à la cour du Roi… Ce qui est aussi pour nous l’occasion de réviser un peu notre histoire ancienne. Délicatement illustré, nul doute que cette série mignonne et marrante et intelligente trouvera vite son public !

Les deux volumes peuvent se lire séparément, j’ai une grosse préférence pour le 2e.

Dès 9 ans.

 

Couverture Les souris du Louvre tome 1

Les souris du Louvre t1, Milo et le monde caché, de Joris Chamblain, Sandrine Goalec et Drac, ed. Delcourt (co-edité par Louvre éditions), 9,95€.

En toute honnêteté j’ai ouvert cette BD non pas grâce au sticker apposé « par le scénariste des Carnets de Cerise » mais clairement parce que je jette toujours un œil curieux aux co-éditions avec le Louvre. J’ai été joyeusement surprise par cet album extrêmement chouette et inattendu ! Je l’ai refermé toute guillerette car il contient plein de bonnes idées et j’ai passé un super moment de lecture. Une bien étonnante façon d’entrer dans l’intimité des collections du Louvre ! Pas ennuyeuse un instant cette BD offre une excellente opportunité de se balader dans l’un des musées les plus fameux au monde. Qu’on aime les souris ou pas d’ailleurs.

Dès 8 ans.

 

Couverture Le détective du bizarre tome 1

Le détective du bizarre,  Billy Brouillard et la chasse aux fantômes, de Guillaume Bianco, ed. Soleil, 16,95€.

C’était mon premier Billy Brouillard parce que je suis trouillarde et que je fuis les monstres comme la peste ! Mais en bonne compagnie j’ai pu appréhender mes peurs et affronter les pires bizarreries aidée de ma lampe magique.
Je ne sais pas si je suis guérie mais je suis sur la bonne voie ! Mais nul doute que la plupart des enfants seront bien plus courageux que moi !

 

Dès 9 ans.

 

Couverture Biguden - intégrale

Biguden (intégrale), de Stan Silas, ed. Paquet, 29€.

Poussez-vous ça va déménager ! Quand une petite Japonaise échoue sur une plage bretonne il se passe des choses bien étranges qui amènent toutes les vieilles bigoudènes à se remettre au boulot. Une série à l’humour ravageur, au final qui vous coupe le souffle. Je n’ai pas fini d’aimer Biguden et d’en parler encore et encore. Une vraie bouffée d’air frais (vent d’ouest oblige).

Dès 9 ans.

 

Couverture Wonder pony

Wonder Pony, de Marie Spénale, ed. Jungle, 12,95€.

En grande fan de Tezuka, je n’ai pu résister à cette super héroïne aux jambes d’Astro. Une BD fun aux personnages attachants, aux couleurs pimpantes comme tout. Voilà bien le genre de BD qui redore le blason de la BD jeunesse. Sous un air faussement cucul la praline, les héroïnes ne sont pas toutes des quiches. Revigorant !

Dès 8-9 ans.

Couverture Calpurnia tome 1

Calpurnia, de Daphné Collignon, ed. Rue de Sèvres, 14€.

Calpurnia, jeune héroïne américaine du temps jadis se prend des envies de d’observer scrupuleusement la nature. Daphné Collignon a parfaitement trouvé comment rendre l’atmosphère de cet ébouriffant et épais roman d’apprentissage en y intégrant des planches à la manière des naturalistes. Au final un livre merveilleux et pour tous les publics dans lequel virevolte comme un papillon une jeune fille curieuse et prometteuse. N’oubliez pas de lire le roman aussi, hein !

A partir de 10 ans.

 

LES INCLASSABLES ENFANTS-ADOS-ADULTES/TOUT-PUBLIC etc…

 

 

Couverture Rat et les animaux moches

Rat et les animaux moches, Sibylline, d’Aviau, Capucine, ed. Delcourt, 19,99€.

Que de raisons de s’extasier sur ce livre merveilleux ! Des animaux moches, certes, mais sublimés par Jérôme d’Aviau choisissent de se regrouper pour vivre tranquillement dans leur « village pour animaux moches qui fait un peu peur » . La scénariste Sibylline, dont la langue faussement enfantine tintinnabule, nous rappelle que c’est en se mélangeant que la vie est belle.
Un album brillant de toutes parts, qui éclaire le monde comme une baudroie. On a tous notre place sur cette terre nous hurle ce livre ! Lisez-le bon sang. Gros coup de cœur. Probablement même pour moi l’album tout-public de l’année.

https://www.lajoiedelire.ch/wp-content/uploads/2018/09/mulysse_RVB.jpg

Mulysse, Tête de mule prend la mer, de Oyvind Torseter, ed. La Joie de lire, 24,90€.

Source éditeur (car c’était si bien dit !) Un livre incroyable, délirant, intelligent, magnifique !

Tête de Mule travaille dans un salon de coiffure mais n’est vraiment pas doué. Il est bien vite remercié. En rentrant chez lui il a la surprise de trouver sur sa porte un cordon de sécurité et une lettre du propriétaire expliquant que l’immeuble va être détruit et que toutes ses affaires sont dans un container dans un entrepôt. Le propriétaire est désolé pour le dérangement. Si Tête de Mule veut récupérer ses biens, il lui faudra payer 70 000 couronnes. Tête de Mule est déprimé. Il rentre alors dans un pub pour noyer son chagrin et rencontre une jeune serveuse très sympathique. Il croise également un aventurier excentrique prêt à payer 70 000 couronnes la personne courageuse qui voudra bien partir avec lui pour une expédition hasardeuse en mer à la recherche du plus grand œil du monde, le seul trésor qu’il lui manque. Tête de Mule voit là la chance de sa vie…

J’ai adoré cet album !

Couverture Aspirine tome 1

Aspirine, de Joann Sfar, ed. Rue de Sèvres, 16€.

Aspirine à la rage et comme on la comprend. Elle enrage d’avoir 17 ans depuis 300 ans. Bloquée à un âge dont on se serait tous bien passé on ne peut que lui pardonner ses coups de sang. Une héroïne vampire dont le quotidien résonne avec celui de nos ados.
Un livre parfait pour eux mais aussi pour nous et qui nous régale de mauvais souvenirs !

 

 

23 décembre

Ah! chère Cerise! Voici la quatrième aventure de cette jeune fille vivant seule avec sa mère, rêvant de devenir romancière et remplissant déjà de nombreux carnets d’où cette série BD savamment associée au journal intime. Accompagnée de ses deux fidèles copines, elle adore observer les gens dans le but de deviner leurs secrets! Après les mystères entourant un zoo, une bibliothèque et un atelier de reliure, c’est la visite d’un étrange manoir qui annonce la nouvelle enquête de Cerise…

déesse sans visage carnets de cerise

« La déesse sans visage », tome 4 des Carnets de Cerise, Joris Chamblain, Aurélie Neyret, Soleil, 2016