Je lis, tu joues n°1

Pendant l’été, le centre de loisirs va venir ponctuellement à la bibliothèque où l’on proposera des séances baptisées « Je lis, tu joues ». Le principe? Un temps de lecture suivi d’un temps de jeu pardi! Au programme de ce premier rendez-vous, on va emmener les enfants de 9-11 ans à La Petite école de l’imagination de Rue du monde.

La petite école de l’imagination, Alain Serres, Zaü, Eric Battut, Edmée Cannard, Laurent Corvaisier, Aurélia Fronty, Judith Gueyfier, Vanessa Hié, Delphine Jacquot, Martin Jarrie, Véronique Joffre, Nathalie Novi, Clotilde Perrin, François Place, Lucile Placin, Olivier Tallec, Rue du Monde, 2012

On commence par un temps de mise en bouche avec la racontée de plusieurs extraits de livres mis en scène dans le jeu ou dont l’illustrateur a participé au projet :

Monsieur P’tit sou, Edmée Cannard, Didier jeunesse, 2002 (lu en intégralité)

Bisha, la chèvre bleue qui parlait rrom, Alain Serres, Delphine Jacquot, Rue du Monde, 2012

Le colis rouge, Clotilde Perrin, Rue du Monde, 2007 (album sans texte présenté sur le final  du Carnaval des animaux, Camille Saint-Saëns, Pépito Matéo, Vanessa Hié, Didier Jeunesse, 2011 avec 8 secondes par double page)

Merveilles des merveilles, Jennifer Dalrymple, Nathalie Novi, Didier jeunesse, 2016

Le roi des trois Orients, François Place, Rue du Monde, 2006

Comment Pok l’oiseau inventa les couleurs, Alain Serres, Laurent Corvaisier, Rue du Monde, 2011

Poucette de Toulaba, Daniel Picouly, Olivier Tallec, Rue du Monde, 2005

On poursuit par un temps de jeu avec les enfants, répartis en petits groupes au gré des recoins qu’offre la bibliothèque pour leur permettre de s’essayer aux différentes règles du jeu possibles: bataille d’histoires, tous pour une, en solitaire, ou tout autre règle qui paraîtra pertinente aux joueurs (jouer par équipe de deux, inventer une histoire à partir de plusieurs illustrations, sans jetons, sans aucune illustration, en choisissant de nouvelles images dans des livres de la bibliothèque, en dessinant ses propres jetons etc.

Enfin, on propose un temps de lecture où les enfants sont libres de se plonger dans les ouvrages de Rue du monde, dans d’autres grands albums sélectionnés pour l’occasion, dans n’importe quel titre de leur choix ou même de faire ce que bon leur semble, c’est un temps libre après tout!

 

 

 

Jouons à la parade des contes

Si les enfants de maternelle ont eu tout un cycle pour se plonger dans les contes de fées, les élémentaires ont à leur tour pu découvrir cet univers merveilleux. Voici aujourd’hui la toute première séance qui leur a été proposée visant à se familiariser avec ce type de récit et permettant de (ré)entendre quelques-uns des contes les plus emblématiques du répertoire.

Comme abordé avec les petits, dans un premier temps, on dialogue avec les grands sur la définition du conte, qui transmet une histoire de bouche à oreille à l’origine. Qu’a-il de spécial ? Il y a des interventions d’êtres surnaturels, d’objets magiques, de fées, d’enchanteurs ou de sorcières. La dimension magique est forte, il y a la présence de métamorphose et c’est cela qui vaut aux contes le titre de merveilleux. Comment le reconnaît-on ? Le conte est reconnaissable grâce à ses phrases d’ouverture et de clôture : « il était une fois », « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ou « tout est bien qui finit bien ». Comment est construit un conte? Le conte débute toujours par un méfait ou un manque, ensuite il y a plusieurs péripéties/aventures pour aboutir au dénouement (le mariage, la récompense, la prise de l’objet des recherches du héros, la réparation du méfait…) telles sont les points qu’on peut développer tous ensemble.

Dans un second temps, on met en place le jeu collectif à l’aide de « La Parade des contes » de Djeco.

djeco-pzl-geants-la-parade-des-contes

Pour commencer, on propose un petit jeu qui va permettre d’entendre ou de réentendre certains contes parmi les plus connus des contes merveilleux… Il y a ici un puzzle dont plusieurs pièces manquent…Nous allons donc reconstituer ensemble « la Parade des contes ». Faire piocher une pièce de puzzle aux enfants à tour de rôle; pourquoi pas dans un sac ou un chapeau noir. A chaque pièce découverte, demander à l’enfant de nommer s’il le reconnaît le personnage puis placer la pièce sur le puzzle et lire le conte ou l’extrait concerné. Afin de constituer notre heure du conte, nous avons mis de côté une dizaine de personnages et leurs livres dont voici la liste:

61qqe4artal

Le Petit Poucet : Ti poucet, Stéphane Servant, Ilya Green, Rue du monde

51da0yfa0tl-_sx258_bo1204203200_

Peau d’âne : extrait tiré de Portraits en pied des princes, princesses et autres bergères des contes de notre enfance, Jo Hoestlandt, Nathalie Novi, Thierry Magnier

511ajuw2nsl

Jack et le haricot magique : extrait de Jack et le haricot magique, Sébastien Mourrain, Milan

5188y1h3g3l-_sx341_bo1204203200_

Le stoïque soldat de plomb : extrait des Contes d’Andersen, Gründ

baba-yaga-gautier-languereau

Baba Yaga: extrait de Babayaga, Taï-Marc Le Thanh, Rébecca Dautremer, Gautier-Languereau

pinocchio

Pinocchio : extrait de Pinocchio, Edouard Signolet d’après Carlo Collodi, Laetitia Le Saux, Didier Jeunesse

Poule :

Il existe plusieurs contes ayant la poule pour héroïne tels que La Petite poule rousse (soit la version de la poule couturière avec le renard soit le récit avec le grain de blé). On peut également lire l’épisode de la « Poule aux œufs d’or » dans Jack et le haricot magique

71gatpxmnml

Fée : extrait de La Belle au bois dormant, Princesse Camcam, Père Castor Flammarion

Demander dans quels contes il y a des fées ? Quel est leur rôle ? Comment les appelle-t-on également ? On peut lire aussi la définition de la marraine tirée de Princesses inconnues ou oubliées de Philippe Lechermeier et Rébecca Dautremer chez Gautier-Languereau

648x415_loup-jour

Loup : Loup un jour, Céline Claire, Clémence Pollet, Rouergue

416mxyrlo-l-_sy299_bo1204203200_

Ogre/Géant : Barbe-Bleue, Chiara Carrer, La Joie de lire

Demander dans quels contes il y a des ogres/des géants ? 

trois-petits-cochons-heitz

Les trois petits cochons: Les trois petits cochons, Bruno Heitz, Seuil Jeunesse

Pour faire un livre

Une autre façon de donner le goût de la lecture pourrait être d’examiner comment est fait un livre, de sa conception intellectuelle à sa réalisation matérielle. En s’attachant à cet aspect technique, on s’aperçoit qu’il existe de nombreuses formes artistiques d’objet-livre et que la plupart est simple et intéressante à reproduire avec les enfants. Voici quelques ouvrages-outils grosso modo évoqués par ordre de facilité de réalisation par les enfants, du plus petit au plus grand…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Je fabrique mes livres, Nathalie Palmaerts, Marie Paruit (ill.), Casterman, 2012, 12,50 €

Du simple cahier au livre animé, toutes les clés sont livrées ici pour fabriquer pas à pas ses propres livres. Dans un premier temps, on aborde les différentes parties d’un livre avec le vocabulaire spécifique. Dans un second temps créatif, on propose de concevoir certains types de livres tels que « le livre de ma semaine », « le livre éventail », « le livre d’une couleur », « le livre des j’aime » etc.

Pour faire un livre, Alain Serres, Solenn Larnicol (ill.), Rue du monde, 2013, 17 €

Dans ce livre accordéon astucieux (déjà chroniqué là), le recto raconte toute la chaîne de fabrication des livres: de l’auteur jusqu’au lecteur en passant par l’illustrateur, l’imprimeur, le libraire, qu’on découvre de la tête aux pieds sous forme de portrait. Au verso, on explique comment faire soi-même un livre: écrire, illustrer, fabriquer. En quelques étapes numérotées, le tour est joué!

 

Comment fait-on un livre? Anne-Sophie Baumann, coll. « Exploradoc », Tourbillon, 2009, 13,95 €

Dans cet ouvrage, c’est une véritable exploration du monde du livre. Toutes les étapes de la naissance des livres sont retracées en détail. On trouve également des interviews de créateurs – d’album, de roman, de BD, de poème, de livre animé – pour en appréhender les particularités.

Comment un livre vient au monde, Alain Serres, Zaü, Rue du monde, 2005, 15 €

Ici, sous la forme d’un carnet de voyage c’est tout le cheminement d’un livre en particulier qu’on suit, celui de Sous le grand banian de Jean-Claude Mourlevat et Nathalie Novi. A lire absolument avec l’album à ses côtés pour en savourer toutes les subtilités!

souslegrandbanianmourlevatnoviSous le grand banian, Jean-Claude Mourlevat, Nathalie Novi (ill.), Rue du Monde, 2005, 15 €

Il y avait, dans un village de l’Inde, deux sœurs. La plus jeune était aveugle mais quand elle passaient ensemble sous les grand banian, pour elles, la vie ouvrait grand les yeux.

Une fois arpentées les coulisses de fabrication, on peut alors se lancer dans la phase créative du livre…

Je crée des livres, Véronique Guillaume, Casterman, 2006, 14,50 €

Véronique Guillaume commence elle aussi par présenter l’objet à travers le vocabulaire (les composants, son format, le lettrage, la mise en page). Ensuite place aux réalisations originales. Tout commence par les reliures et les couvertures. Ensuite, voici une ribambelle de livres de toutes sortes à réaliser facilement: les livres tactiles ou odorants, animés ou à rabats, des livres de toutes les formes, miniatures ou à cachettes, et même de faux livres ! Pour chaque activité, on découvrira le principe du livre, le matériel nécessaire et les étapes de fabrication pas à pas. Pour les scénarios et les histoires, il faudra les imaginer ou se référer aux autres ouvrages de la collection (« Grands livres »  chez Casterman) proposant des activités d’écriture.

Pour faire un livre avec des images, Bellagamba, Grandir, 2007, épuisé

Les explications d’un auteur pour savoir comment faire un livre sont l’occasion de jouer avec les mots et l’image. Apporte un regard empreint de poésie à l’acte de création…

Ma petite fabrique de livres, Sophie Benini Pietromarchi, Milan Jeunesse, 2008, 25,90 €

Inspirée par des ateliers qu’elle a mené auprès d’enfants, l’artiste Sophie Benini Pietromarchi invite à oser! D’abord, à travers une chasse aux trésors, il faut glaner sa matière première: fouiller sa trousse d’écolier, inspecter la cuisine puis sonder la maison toute entière sans oublier le potentiel de la cueillette dans la nature. Ensuite, elle nous conduit à laisser aller notre imagination pour construire son histoire. On passe après à la préparation proprement dite du livre: storyboard, texte, couverture, illustrations… Enfin, différentes formes de livres sont présentées: livre de feuilles, livre rouleau, livre télé, livre plumeau etc. A chacun de s’approprier SON livre!

Et voici le tout dernier paru sur le sujet dont on ne pouvait s’empêcher de dire le plus grand bien…

Atelier pour enfants, dix ateliers pour fabriquer dix livres, Junko Nakamura et Odile Chambaut, MeMo, 2014, 14 €

Ce manuel présente dix ateliers pour concevoir et réaliser des livres plastiques et graphiques avec divers thèmes et formes : carnets, livres jeux, livres narratifs etc. Des exemples de travaux d’enfants réalisés lors des ateliers organisés par les auteures sont présentés dans l’ouvrage. Ceux-ci ont été inspirés par des auteurs, des artistes, des graphistes, des cuisiniers et des poètes ; mais aussi par l’art populaire indien, sud-américain ou japonais. Une superbe mise en pages qui donne l’envie de s’y mettre sur le champ!

Enfin, un ouvrage clairement destiné aux médiateurs dans une collection qu’on vous invite à découvrir dans son intégralité sur des sujets aussi divers que les marionnettes, contes & légendes, portraits, jeux d’écriture etc.

La collection « Arts visuels & » propose d’explorer, pour les enseignants, les formateurs, les intervenants et les artistes, de multiples opportunités pédagogiques en arts visuels, transférables dans les cycles 1, 2 et 3 de l’école primaire et le collège .

Chaque «ouvrage témoignage» présente des activités qui s’appuient sur diverses approches thématiques et disciplinaires, valorisant ainsi l’interdisciplinarité  : récits d’ateliers, réalisations d’élèves, propositions didactiques autour du dessin, des productions plastiques, de la connaissance des arts, en lien avec des notions étudiées en histoire, géographie, littérature et sciences.

arts visuels & albumsArts visuels & albums, Cathy Chamagne et Christa Delahaye, Canopé et CRDP de Franche-Comté, coll. « Arts visuels & », 2014, 16 €

Cette petite fabrique à livres-objets invite donc les élèves à explorer des univers d’artistes, pour jouer à leur tour avec les formats, les textes, les images et les matériaux, repousser les codes génériques de l’album de jeunesse et engager une véritable expérience esthétique.