Sur le fil

Toujours avide de renouveler les thématiques de mes racontines et autres heures du conte – que j’aime quoi qu’il en soit associer aux saisons – j’ai pris le parti du fil de laine pour cet hiver et quel succès chez mes 3-5 ans! Retour sur cette sélection tricotée avec passion.

Rosie, Gaëtan Dorémus, Rouergue, 2020

Comptine « Enrouler le fil, dérouler le fil » (à dire de + en + vite)

Enrouler le fil (les bras tournent dans un sens)
Et dérouler le fil (puis dans l’autre sens)
Et tire (les mains font mine de tirer quelque chose)
Et tire (idem)
Et tape tape tape (taper 3 fois dans les mains)
Tra La la la la la la la
La la la la la la la

Le fil rouge, Géraldine Collet, Cécile Hudrisier, Philomèle, 2011

L’écharpe, Emile Jadoul, L’école des loisirs, 2017

Chanson « Mère-grand tricote en chantant » (à présenter avec les pelotes de couleurs et des images/photos des pièces tricotées qu’on peut coller/afficher en chantant)

Mère-grand tricote en chantant X2

Avec la laine verte

Elle fait des chaussettes

Avec la laine grise

Elle fait une chemise

Avec la laine blanche

Elle fait des manches

Avec toutes les laines

Elle fait des mitaines

Mère-grand tricote en chantant X2

Avec la laine marron

Elle fait des chaussons

Avec la laine noire

Elle fait un foulard

Avec la laine violette

Elle fait une casquette

Avec toutes les laines

Elle fait des mitaines

Mère-grand tricote en chantant X2

Une écharpe pour grand-mère, Lirabelle, 2006 (lu dans la version kamishibaï)

Cocotte tricote, Christine Biegel, Christine Destours, Didier Jeunesse, 2019

Comptine « Enroulez le fil, déroulez le fil » (à dire de + en + vite)

La moufle, Florence Desnouveaux, Cécile Hudrisier, Didier Jeunesse, 2009

Le pull de Noël, Cecilia Heikkilä, Cambourakis, 2019

On peut terminer la séance avec le refrain du jour « Enroulez le fil, déroulez le fil » 😉

Dans mon potager

Voilà de longues semaines que nous n’avons rien publié sur le blog mais il faut bien avouer que nous sévissons plus volontiers sur Instagram désormais. Vous retrouverez donc ici ponctuellement les séances thématiques détaillées d’accueils de groupe et quelques articles de fond ou des formes inédites et fugaces qui nous traversent l’esprit!

La covid-19 passée par là, nos repères ont volé en éclats… A nous de remettre un peu d’ordre et de reprendre peu à peu, dans le respect des précautions sanitaires préconisées, nos activités de médiation. Aussi, j’espère que nous pourrons tout au long de l’année vous faire part de nos actions 😉 Et quelle joie de retrouver le jeune public!

La racontine du jour se déroule « dans mon petit potager », confectionné avec amour pendant ces dernières semaines au goût de confinement-déconfinement. J’ai été enthousiasmée par des travaux de collègues sur les réseaux (ce qui m’a permis de me projeter post-confinement, ça c’était le bon côté, tout en prenant le temps de réaliser certaines idées qui germaient).

Pour la première séance 2020-2021 pour des maternelles, j’ai été inspirée par le travail de la compagnie « Pataconte » et de la bricolote « Lepoul_bot » qu’elle présente ici et dont je reparlerai tout bientôt parce qu’elle m’a donné plein de pistes pour de nouveaux supports.

Intro : chanson « Le petit potager de Pépé » tirée de Chansons à croquer, Nathalie Tual, Gilles Belouin, Lucile Placin, Didier Jeunesse, 2019 à écouter telle une mise en bouche

Arroser le jardinet pendant la chanson puis placer les légumes (tantôt du commerce tantôt fait-main) dans un panier au fil de la racontée, chaque légume cueilli appelant une histoire, une chanson, un jeu de doigt.

POIS Jeu de doigts « Cinq gros pois »

Cinq gros pois (ouvrir grand une main devant soi, les 5 doigts écartés)

Serrés dans leur cosse (fermer le poing)

L’un grossit (Montrer le pouce)

Son voisin grandit (ajouter l’index)

Les 3 autres aussi (ajouter les 3 autres doigts)

Ils grossissent (montrer la main ouverte)

Grossissent (Puis l’autre main)

Ils grandissent (Monter une main en l’air)

Grandissent (Monter l’autre main en l’air)

Et puis crac ! (frapper des mains au dessus de la tête)

La cosse éclate (les 2 bras redescendent le long du corps)

RADIS Quel radis dis donc, Praline Gay-Para, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 1998

LAITUE Chanson « Le petit ver tout nu »

Qui a vu, dans la rue,

Tout menu,

Le petit ver de terre

Qui a vu, dans la rue,

Tout menu,

Le petit ver tout nu

C’est la grue, qui a vu,

Tout menu,

Le petit ver de terre
C’est la grue, qui a vu,

Tout menu,

Le petit ver tout nu

Et la grue, a voulu

Manger cru

Le petit ver de terre
Et la grue, a voulu

Manger cru

Le petit ver tout nu

Sous une laitue, bien feuillue

A disparu

Le petit ver de terre
Sous une laitue, bien feuillue

A disparu

Le petit ver tout nu

Et la grue n’a pas pu

Manger cru

Le petit ver de terre

Et la grue n’a pas pu

Manger cru

Le petit ver tout nu

CAROTTE Les bons amis, Paul François, Gerda Muller, Père Castor Flammarion

CITROUILLE Grosse légume, Jean Gourounas, Rouergue, 2007

CHOU Chanson « Savez vous planter les choux ? »

NOISETTE La noisette d’après l’album d’Eric Battut, Didier jeunesse, 2011

CORNICHON Espèces de cornichon !, Stéphane Frattini, Milan jeunesse, 2010

CHENILLE Minute papillon, Gaëtan Dorémus, Rouergue, 2017

Je suis ce que j’emi lit 2019

Est-ce que vous savez s’il y a beaucoup de bookfaces avant cette oeuvre de Norman Rockwell ?!

« Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es »…Comme l’an dernier, j’avais envie de faire un bilan poétique de mes lectures de 2019 en reprenant un questionnaire où les réponses doivent être tirées de titres d’ouvrages lus pendant l’année écoulée.

Si je n’ai pas réussi à citer que des livres chroniqués sur le blog et/ou le compte Instagram (et oui, le rythme des publications n’est pas toujours facile à tenir), j’ai pu me contraindre en ne citant quasiment que de la littérature jeunesse; et en trichant même un peu en listant plus de titres parce qu’il fallait vraiment que je mentionne certains romans…

 

Décris-toi : A ma source gardée (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2015)

Comment te sens-tu ? Dysfonctionnelle (Axl Cendres, Sarbacane, 2015)

Décris où tu vis actuellement: Ma fugue chez moi (Coline Pierré, Rouergue, 2016)

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Dans un rayon de soleil (Tillie Walden, Gallimard BD, 2019)

Ton moyen de transport préféré :

Celle qui marche la nuit (Delphine Bertholon, Albin Michel jeunesse, 2019)

Carambol’ange (Clémentine Beauvais, Sarbacane, 2015)

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est : Tous les bruits du monde (Sigrid Baffert, Milan, 2018 )

Toi et tes amis vous êtes: Diabolo fraise (Sabrina Bensalah, Sarbacane, 2019)

Comment est le temps ? Les petits orages (Marie Chartres, L’école des loisirs, 2018)

Quel est ton moment préféré de la journée ? Quand vient la vague (Manon Fargetton, Jean-Christophe Tixier, Rageot, 2018)

Qu’est la vie pour toi ? Tant que mon coeur bat (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2016)

Ta peur? Le gang des vieux schnocks (Florence Thinard, Gallimard jeunesse, 2019)

Quel est le conseil que tu as à donner ? Mentir aux étoiles (Alexandre Chardin, Casterman, 2018)

La pensée du jour : Oh boy (Marie-Aude Murail, L’école des loisirs, 2000)

Comment aimerais-tu mourir ? Direct du coeur (Florence Medina, Magnard, 2018)

Les conditions actuelles de ton âme ?

La fourmi rouge (Emilie Chazerand, Sarbacane, 2017)

Le coeur des louves (Stéphane Servant, Rouergue, 2013)

Ton rêve ? De cape et de mots (Flore Vesco, Livre de poche jeunesse, 2019)

 

Première édition avec les lectures 2018 ici

Feuilles d’automne

On reprend cet automne une année de « Je lis, tu dessines » avec une thématique de saison puisqu’on s’est arrêté sur les feuilles d’arbres. On suit toujours le même principe avec le groupe d’enfants âgés de 6-11 ans du centre de loisirs local, à savoir un rendez-vous matinal pour écouter une sélection d’histoires à la bibliothèque et un après-midi consacré à une activité plastique qui s’inspire du thème du jour ou d’un des livres en particulier sous la houlette de leur animateur. Aujourd’hui, après avoir fait la cueillette de feuilles diverses et variées, les enfants vont se lancer dans la confection de feuilles en papier multicolores à l’image de cette maman russe dont le compte Instagram regorge d’autres belles propositions automnales:

Quant à notre racontée, la voici détaillée:

Intro : extrait du livre-lu Bulle et Bob dans la forêt, chanson « Les feuilles craquent », Nathalie Tual, Gilles Belouin, Ilya Green, Didier Jeunesse, 2018

Danse avec les feuilles, Isabelle Simon, Editions du jasmin, 2018

Une journée de bûcheron, Arnaud Nebbache, Kilowatt, 2018

Cet album documentaire découvert l’an dernier et chroniqué ici est à bruiter avec différents sons tirés d’une sonothèque par exemple.

  1. Réveil
  2. Exercices du matin
  3. Croix sur les arbres
  4. Toc toc toc
  5. Ecureuil
  6. Forêt
  7. Pas dans la neige
  8. Vent glacial
  9. Hâche
  10. Arbre qui tombe n°2
  11. Feu de bois
  12. Menuiserie
  13. Baillements

 

Le doudou des bois, Angélique Villeneuve, Amélie Videlo, Sarbacane, 2016

Anton et la feuille, Ole Könnecke, L’école des loisirs, 2007

Du balai, Louise Greig, Julia Sarda, Little Urban, 2018

Parler avec les arbres, Sara Donati, Rouergue, 2018

A lire en écoutant Gymnopédie n°1 d’Eric Satie

Rikimini, Marie-Sabine Roger, Alexandra Huard, Casterman, 2012

Ours qui lit, Eric Pintus, Martine Bourre, Didier Jeunesse, 2006

J’ai découvert ce conte randonnée sur le blog de Blisscocotte qui l’utilise avec sa version tapis à raconter et qui a conçu un prolongement ludique et pédagogique; tout est expliqué ici.

Rouge-feuille, Eric Wantiez, Juliette Parachini-Deny, Cépages, 2016

Dix

Avec l’engouement général sur la pla-net Lije autour de Dix, j’ai voulu me replonger dans les Dix petits nègres avant et ai passé un temps délectable à trouver un exemplaire à me mettre sous la dent. Si avoir lu l’original est un plus, il n’est en rien obligatoire pour prendre un plaisir coupable à la lecture de cette revisite horrifique, rien que ça!

Dix petits nègres, Agatha Christie, 1940

Dix, Marine Carteron, Rouergue, 2019

Dix de Marine Carteron, c’est un peu la version 2.0 des Dix petits nègres d’Agatha Christie. C’est un clin d’œil, que dis-je, un hommage, à la reine du roman policier mais aussi à d’autres grands classiques de la littérature patrimoniale (contes et autres mythes) qui parsèment précisément ce récit à l’humour noir. On parle de 10 personnes réunies pour une émission de télé-réalité à la façon d’un escape game littéraire sur une île au sein d’un manoir macabre, puisqu’il sera le théâtre de leurs meurtres, tous plus sanglants les uns que les autres.

Si de prime abord on a affaire à des personnages stéréotypés, c’est pour mieux servir une critique de sujets sociétaux qui touchent les ados – harcèlement scolaire, usage des réseaux sociaux, drogues etc – sans trop rentrer dans les détails pour ne rien dévoiler du cœur de l’intrigue… Les petites figurines d’Agatha prennent de la hauteur chez Marine qui ajoute une dimension gore et cruelle à ce huis-clos mystérieux qu’on ne peut pas lâcher avant le dénouement. Mais quel(s) crime(s) les pensionnaires de ce collège ont-ils bien pu commettre pour être puni ainsi?