Je suis ce que j’émi lit 2020

Salut 2020 et bienvenue 2021! On est nombreus(es) à se plier à l’exercice des voeux, des bilans et autres bonnes résolutions avec plus ou moins de plaisir et pourtant pour la troisième fois, je répond avec amusement au questionnaire « Je lis donc je suis » en piochant dans les titres lus & appréciés pendant l’année écoulée pour se dévoiler entre les pages. Un an particulier à bien des égards mais qui aura eu le mérite de permettre davantage de lectures et de les diversifier en incluant notamment plus de littérature adulte et de non fiction, c’est pourquoi tous n’auront pas été chroniqués sur le blog ou Instagram. Cette fois encore, j’ai partagé des coups de cœur pour des ouvrages ou des autrices avec mon fidèle binôme Gaëlle, peut-être que l’an prochain il y aura 2 versions côte à côte, qui sait (message subliminal pour qu’elle note ses lectuuuuures)?!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est marie-caudry.jpg

Décris-toi : Une femme en contre-jour (Gaëlle Josse, Editions Noir sur blanc, 2019, roman biographique)

Comment te sens-tu ? Coeur battant (Axl Cendres, Sarbacane, 2018, roman ado)

Décris où tu vis actuellement: Dans ma maison sous terre (Chloé Delaume, Seuil, 2009, roman adulte)

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Là où chantent les écrevisses (Delia Owens, Seuil, 2020, roman adulte)

Ton moyen de transport préféré : La dernière marée (Aylin Manço, Talents hauts, 2019, roman ado)

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est :  Les vermeilles (Camille Jourdy, Actes sud junior, 2019, BD jeunesse)

Toi et tes amis vous êtes Bergères guerrières (Jonathan Garnier, Amélie Fléchais, Glénat, 2017, 2018, 2019, BD jeunesse)

Comment est le temps ? L’éblouissante lumière des deux étoiles rouges (Davide Morosinotto, L’école des loisirs, 2019, roman ado)

Quel est ton moment préféré de la journée ? Le bal des folles (Victoria Mas, Albin Michel, 2019, roman adulte)

Qu’est la vie pour toi ? On est tous fait de molécules (Susin Nielsen, Hélium, 2015, roman ado, nos chroniques ici et )

Ta peur?  Ces jours qui disparaissent (Timothé Le Boucher, Glénat, 2017, BD adulte)

Quel est le conseil que tu as à donner ?  Apprendre à tomber (Mikael Ross, Sarbacane, 2019, BD adulte)

La pensée du jour : Il fallait que je vous le dise (Aude Mermilliod, Casterman, 2019)

Comment aimerais-tu mourir ? On regardait s’approcher les nuages (Gaëlle Drevet, EFA, 2014, témoignage)

Les conditions actuelles de ton âme ? Tenir jusqu’à l’aube (Carole Fives, Gallimard, 2018, roman adulte)

Ton rêve ? Et la lune, là-haut (Muriel Zürcher, Thierry Magnier, 2019, roman ado)

Editions 2019, 2018

Je suis ce que j’emi lit 2019

Est-ce que vous savez s’il y a beaucoup de bookfaces avant cette oeuvre de Norman Rockwell ?!

« Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es »…Comme l’an dernier, j’avais envie de faire un bilan poétique de mes lectures de 2019 en reprenant un questionnaire où les réponses doivent être tirées de titres d’ouvrages lus pendant l’année écoulée.

Si je n’ai pas réussi à citer que des livres chroniqués sur le blog et/ou le compte Instagram (et oui, le rythme des publications n’est pas toujours facile à tenir), j’ai pu me contraindre en ne citant quasiment que de la littérature jeunesse; et en trichant même un peu en listant plus de titres parce qu’il fallait vraiment que je mentionne certains romans…

 

Décris-toi : A ma source gardée (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2015)

Comment te sens-tu ? Dysfonctionnelle (Axl Cendres, Sarbacane, 2015)

Décris où tu vis actuellement: Ma fugue chez moi (Coline Pierré, Rouergue, 2016)

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Dans un rayon de soleil (Tillie Walden, Gallimard BD, 2019)

Ton moyen de transport préféré :

Celle qui marche la nuit (Delphine Bertholon, Albin Michel jeunesse, 2019)

Carambol’ange (Clémentine Beauvais, Sarbacane, 2015)

Ton/ta meilleur(e) ami(e) est : Tous les bruits du monde (Sigrid Baffert, Milan, 2018 )

Toi et tes amis vous êtes: Diabolo fraise (Sabrina Bensalah, Sarbacane, 2019)

Comment est le temps ? Les petits orages (Marie Chartres, L’école des loisirs, 2018)

Quel est ton moment préféré de la journée ? Quand vient la vague (Manon Fargetton, Jean-Christophe Tixier, Rageot, 2018)

Qu’est la vie pour toi ? Tant que mon coeur bat (Madeline Roth, Ed. Thierry Magnier, 2016)

Ta peur? Le gang des vieux schnocks (Florence Thinard, Gallimard jeunesse, 2019)

Quel est le conseil que tu as à donner ? Mentir aux étoiles (Alexandre Chardin, Casterman, 2018)

La pensée du jour : Oh boy (Marie-Aude Murail, L’école des loisirs, 2000)

Comment aimerais-tu mourir ? Direct du coeur (Florence Medina, Magnard, 2018)

Les conditions actuelles de ton âme ?

La fourmi rouge (Emilie Chazerand, Sarbacane, 2017)

Le coeur des louves (Stéphane Servant, Rouergue, 2013)

Ton rêve ? De cape et de mots (Flore Vesco, Livre de poche jeunesse, 2019)

 

Première édition avec les lectures 2018 ici

Je lis tu joues n°2

En ce mois d’août octobre, ce sont plusieurs petits ateliers construits d’après des livres sur lesquels les enfants peuvent tourner qu’on propose aux 9-11 ans du centre de loisirs (oui, ben avec les vacances, la rentrée, tout ça, cet article a vu sa publication complètement décalée). Aujourd’hui, ce sont 4 activités qu’on vous détaille; on peut imaginer un atelier par adulte présent. L’idéal par beau temps est d’être en extérieur pour cette séance imaginée pour 1h30 environ.

 

Matériel

1 ardoise + 1 feutre pour compter les points

Crayons + feuilles blanches + appareil photo

Sélections de livres

 

  • 1,2,3 soleil

Un joueur (la sentinelle) se place face à un mur. Les autres joueurs se placent en ligne à environ 20 pas de lui (distance à adapter en fonction de l’âge des enfants). La sentinelle tape 3 fois le mur et commence la narration d’une histoire, des temps de lecture très courts (une phrase, un groupe de mots, un mot) qui permettent aux autres joueurs d’avancer tout en restant attentifs à la narration de l’histoire. À chaque fois que la sentinelle interrompt sa lecture et se retourne, les joueurs doivent obligatoirement s’immobiliser. Si la sentinelle constate qu’un des joueurs avance, bouge, ou perd l’équilibre, il le renvoie à la ligne de départ. Le premier joueur à atteindre le mur gagne le droit de finir la lecture de l’histoire, d’en choisir une autre ou de prendre la place de la sentinelle.

Sélection :

Devinettes en herbe, Chiara Armellini, La Joie de lire, 2016

Dans les poches d’Alice Pinocchio Cendrillon et les autres, Isabelle Simler, Editions Courtes et longues, 2015

(sur ces titres, les enfants peuvent deviner de quoi il s’agit et avancer en même temps 😉 c’est une façon de glaner des points bonus )

 

Haïkus des tout-petits, Alain Serres, Judith Gueyfier, Rue du monde, 2016

La ronde des contes, Mélusine Thiry, Hongfei, 2011

Comptines des sorcières, Françoise Bobe, Benjamin Chaud, Bayard jeunesse, 2004

Avec toi, Pauline Delabroy-Allard, Hifumiyo, Thierry Magnier, 2019

 

  • Histoires en mouvements

On choisit plusieurs histoires dans lesquelles des noms de personnages ou des mots sont cités fréquemment. On dresse une liste de mouvements correspondant à chaque terme retenu. Les joueurs ayant mémorisés ces mouvements se placent en ligne. L’adulte commence la lecture. A chaque énoncé d’un mot-clé, les joueurs doivent exécuter le mouvement déterminé au préalable. Le lecteur peut aussi exécuter les gestes en même temps que le groupe d’enfants pour dynamiser le jeu.

Sélection :

Boucle d’or, Julia Chausson, Actes Sud Junior, 2012

– Grand(e): sauter à cloche pied

– Moyen(ne) : mettre les mains sur les hanches

– Petit(e): taper dans ses mains

 

Les deux maisons, Didier Kowarsky, Samuel Ribeyron, Didier Jeunesse, 2004

– Sucre: sauter à pieds joints

– Sel: s’accroupir

– Terre: tourner sur soi-même

 

Les trois petits chats, Anne Fronsacq, Eglantine Ceulemans, Père Castor-Flammarion, 2014

– Maman : lever les mains en l’air

– Chatons : sautiller

-Chat : imiter le chat

– Souris : se coucher

 

Va t’en gros loup méchant, Anne-Marie Chapouton, Vanessa Gautier, Père Castor-Flammarion, 2018

Lapins : imiter le lapin

Loup : imiter le loup

Fraise : se gratter la tête

 

Les trois boucs, Jean-Louis Le Craver, Rémi Saillard, Didier Jeunesse, 1999

Poilu : s’asseoir

Velu : danser

Barbu : pas chassé

Troll : marcher lourdement

 

  • Le Cadavre exquis

Dans cette variation du cadavre exquis, il s’agit pour les enfants de créer individuellement des phrases poétiques/rigolotes/farfelues/dégoûtantes à l’aide des titres de livres (différentes caisses de livres sont à leur disposition). Selon le nombre d’enfants, on peut également créer sa phrase en binôme.

Sélection :

Prévoir de petits papiers blancs + des crayons pour que les enfants écrivent les mots/verbes à conjuguer manquants. Prévoir un appareil photo pour immortaliser leurs créations.

  • Le téléphone arabe conté

A partir d’un album court ou d’une histoire simple. Raconter l’histoire dans le creux de l’oreille d’un enfant puis faire circuler. Le dernier participant raconte l’histoire à voix haute. Comparer la version finale à la version initiale.

Sélection :

D’après Il était une fois …contes en haïkus, Agnès Domergue, Cécile Hudrisier, Thierry Magnier, 2013

On avait déjà proposé ce type de séance dans le cadre des TAP et c’était retracé ici.

Avec toi

Aujourd’hui, c’est le temps d’une lecture, avec toi, Pauline Delabroy-Allard, l’autrice d’un premier album pour la jeunesse et quelques mois avant d’un premier roman pour adultes, ça raconte Sarah, dont le titre à la façon d’une paronomase ne m’avait pas frappé mais qui me poursuit depuis ma lecture comme un bruit familier et rassurant. Parce qu’ici on met en avant la littérature de jeunesse et parce que tant de lecteurs ont déjà écrit sur ce livre, je n’en dirai pas davantage si ce n’est que je vous invite à mon tour à le lire 😀

Avec toi, Pauline Delabroy-Allard, Hifumiyo, Thierry Magnier, 2019

ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard, Editions de minuit, 2018

Avec toi, ça commence par deux pages aux couleurs parentes, un bleu céladon et un bleu canard, nuances qu’on retrouvera pour colorer les onomatopées qui ouvrent chaque page et ce tout au long des deux récits entremêlés. Des tons moelleudoux qui enveloppent autant que les mots.

Avec toi, c’est trouver les mots justes pour décrire de petits moments quotidiens que les parents traversent tous en suivant la journée ordinaire d’une mère et de sa fille qui s’égrène à travers leurs cinq sens. C’est une liste de sensations tantôt maternelles tantôt enfantines: bruits, goûts, odeurs, images et touchers.

Avec toi, c’est un peu comme un album photo universel avec ces illustrations à la fois rétros et modernes et ce texte placé en bas de page dont la typographie manuscrite suggère un carnet intime, le leur, un peu le nôtre aussi en fait. On aime l’alternance des cadrages, subtile, entre le point de vue extérieur du parent, censé avoir du recul, et l’autre, à hauteur d’enfant, complètement happé par la situation. Quelle découverte que celle des travaux d’Hifumiyo dont vous pouvez voir + d’illustrations ici.

Un superbe exemple de récit en alternance qu’on imagine déjà présenter à une classe pour évoquer différents schémas narratifs!

L’arbre à histoires de la montagne

Retour sur une animation conçue en collaboration avec une structure muséographique locale à savoir l’Espace Glacialis. La responsable du centre d’interprétation met en place une programmation saisonnière variée mêlant visites guidées, expositions, projections, balade sonore, jeux de pistes mais aussi des activités ludiques et manuelles à destination des enfants. Aussi, une animation abordant la montagne par le prisme des histoires lui a paru intéressant. Elle met en scène plusieurs animaux clés du milieu montagnard voire forestier à l’aide de marionnettes à doigts et autres peluches cachées dans un arbre en tissu. L’apparition de chaque animal appelle un récit ou une chanson. Cette séance qui s’adressait aux enfants de 3 ans et plus s’est donc déroulée hors les murs, au musée, et à la bibliothèque, permettant de toucher les publics des deux établissements.

Intro 

Il a neigé ce matin, Steffie Brocoli, Mango Jeunesse, 2012

 

Chanson-refrain (sur l’air de « Il court, il court le furet »)

Il court, il court le bouquetin

Le bouquetin dans la montagne,

Il court, il court le bouquetin,

Le bouquetin dans la montagne

 

Ours

Je veux mon chapeau, Jon Klassen, Milan Jeunesse, 2012

 

Chanson-refrain

Il court, il court le bouquetin,

Le bouquetin dans la montagne,

Il court, il court le bouquetin,

Le bouquetin dans la montagne

 

Il est passé par ici,

Il repassera par là…

 

Renard 

Maman renard, Amandine Momenceau, L’Agrume, 2015

 

Chanson-refrain

Il court, il court le bouquetin,

Le bouquetin dans la montagne,

Il court, il court le bouquetin,

Le bouquetin dans la montagne

 

Devinez s’il est ici,

Le bouquetin dans la montagne

 

Hibou 

Un peu perdu, Chris Haughton, Thierry Magnier, 2011

 

Loup 

Pleine lune, Antoine Guilloppé, Gautier-Languereau, 2010

 

Cerf 

Dans sa maison un grand cerf, Jutta Bauer, L’école des loisirs, 2012

 

Souris 

D’après La noisette, Eric Battut, Didier Jeunesse, 2011 dont on a déjà parlé ici et !

 

Lapin 

Kamishibaï d’après Les bons amis, Paul François, Gerda Muller, Père Castor-Flammarion

 

Blaireau

Le petit bonhomme des bois, Pierre Delye, Cécile Hudrisier, Didier Jeunesse, 2003

 

Chanson-refrain

Le bouquetin est bien caché

Le bouquetin dans la montagne

Pourrez-vous le retrouver ?

Le bouquetin dans la montagne ?

 

Avec cette trame, vous constaterez qu’avec une sélection restreinte d’albums coups de cœur, on peut offrir aux petits lecteurs des lectures variées en changeant simplement les accessoires de racontée 😉 Plus de détails ici.