« Oh my god! Je lis un album anglais! »

Petit article pour évoquer la littérature de  jeunesse anglophone à l’école.

Dans ma classe de Ce1, cette année, les albums anglophones m’ont permis d’aborder chaque notion et structure langagière enseignées. Je n’ai rien inventé, il s’agit d’un procédé didactique bien en place intitulé Storytelling. Je me suis aidée de nombreuses recherches en didactique des langues étrangères et de quelques sites très riches.*

L’hypothèse de départ  est simple. A= Le jeune lecteur aime le livre. B=Le jeune lecteur aime l’anglais. Donc A+B=C: le jeune lecteur aime  les livres en anglais. (un peu facile certes, mais d’autres s’occupent des problématiques plus complexes, laissons-les réfléchir.) Et puis la maitresse aime les albums de jeunesse et l’anglais….:-)

Pour cette première expérimentation, je me suis entourée de valeurs sûres me disant qu’avec l’expérience, je prendrai le temps de construire des séquences sur des albums plus récents découverts lors de mes déambulations londoniennes (zut! il va falloir que j’y retourne….;-))

Donc ici quelques albums qui permettent d’introduire l’anglais en cycle 2, à savoir comprendre un récit,  reproduire des phrases entendues oralement, produire un texte oral.

maitresse

La maitresse dit hello! de Kris di Giacomo est  un album bilingue qui reprend le vocabulaire de base. Dès le début de l’année, je l’ai utilisé comme présentation de notre progression. Les élèves le lisent régulièrement comprenant chaque jour davantage le texte. j’ai beaucoup aimé les illustrations de cet album qui sont dans des tons vert- gris-blanc cassé qui suggère la douceur.

 

Hello-Goodbye 

 Hello, Goodbye, de Sam Lloyd . Les animaux se croisent et se disent Hello, puis lorsque la pluie arrive, ils disent Goodbye.! Les élèves l’ont manipulé avec plaisir malgré le texte complexe mais il a permis de pouvoir s’exercer à répéter les formules de politesse avec différentes voix et ainsi de commencer quelques petites scénettes en anglais dès le tout début de l’année. Dire Hello (avec le H aspiré!!!) dans la voix du Gros Ours dédramatise totalement le fait de prononcer un nouveau son devant la classe. Ce gros nounours, on n’a qu’une envie: aller lui faire un bon gros câlin.

sans-titre (4)

 Today is monday d’Eric Carle, auteur reconnu et souvent utilisé à l’école maternelle. La chanson des jours de la semaine a permis l’installation de l’English corner dans la classe pour instituer des rituels anglais. »What’s the day today? »  J’aime beaucoup ses collages colorés et les grands yeux de ses personnages.

meg_and_mog

 

Meg and Mog  de Helen Nicoll et Jan Pienkowski. Le graphisme de cet album m’a beaucoup plu et l’histoire est drôlissime. Nous avons abordé un pan de la culture anglophone et Halloween.

ketchup

 Ketchup on your cornflakes de Nick Sharatt. Cet album  a permis de découvrir la structure langagière I like /I don’t like/ I prefer, de compéter le lexique de la nourriture. En fabriquant un album individuel qui permet de savoir que Lucas n’aime pas les champignons sur sa pizza ou qu’ Emeline aime le miel sur son pain, les élèves n’ont jamais autant parlé anglais!

sans-titre (5)

Mr Wolf’s week de Colin Hawkins a été riche lui aussi. Jours de la semaine, temps qu’il fait, vêtements….nous avons profité de la compagnie de ce loup goguenard de nombreuses semaines. Nos rituels se sont enrichis de « what is the weather like? » et de »what are you wearing today? »

BrownBearBrownBearWhatDoYouSee

L’incontournable Brown Bear d’Anthony Browne s’est invité en mars dans notre classe. La chanson a été mémorisée rapidement, permettant aux élèves de disposer d’éléments linguistiques pour échanger entre eux (couleurs, animaux). Cette fois-ci les productions ont été filmées comme chanson-cadeau pour notre intervenante Grace. De l’écrit mais surtout, surtout de l’oral au cycle 2. (Mise en ligne des vidéos en cours)

81aEM5zaK9L._SL1500_9780374351014

A l’approche des fêtes des mères, des pères, nous enchainons avec My Mum et My Dad d’Anthony Browne (encore lui) pour produire un portraitcadeau. Nous nous intéresserons de près au lexique de la famille, aux pronoms personnels, à la structure  avec CAN. Mais surtout les élèves dévorent les illustrations magnifiques déjà rencontrées dans Une histoire à quatre voix.

Pour la fin de l’année, j’hésite encore……le choix est difficile! Une chose est sûre, le bilan est plus que positif. Les albums sont empruntés, lus, les enfants sont dans une démarche dynamique d’apprentissage, ils parlent, écrivent, collent, fabriquent, ils ont entre les mains des documents authentiques que d’autres enfants liront aussi. Qui doute encore de l’importance de la littérature de jeunesse à l’école ?

*Sitographie

http://www.primlangues.education.fr/

http://lewebpedagogique.com/enmodecafipemf/2012/12/10/anglais-cycle-2-albums/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s