L’ombre de chacun de Mélanie Rutten, éditions MeMo.

20131016-125206.jpg

« Les éditions MeMo éditent depuis 1993 des livres d’artistes et d’écrivains pour la jeunesse.
Tous nos livres sont mis en pages et édités avec grand soin. Chaque album a sa police, son format et ses couleurs. Notre papier est un papier assez épais, proche du papier à dessin. Il participe de notre désir de créer des livres qui puissent donner à chacun la sensation de tenir quelque chose d’aussi précieux qu’un original et de rendre ces livres accessibles à tous. »

Ce n’est pas de moi ! Ce sont les éditions MeMo qui se présentent ainsi. Éditeurs hautement qualitatifs, Yves Mestrallet et Christine Morault ont à coeur de proposer de beaux albums pour la jeunesse. Il n’y a qu’à tenir un MeMo dans sa main pour sentir la différence. Papier, encre, de ce travail soigné se dégage professionnalisme et souvent beaucoup de douceur.
Aujourd’hui il me semble inévitable de vous parler du dernier album d’une des auteurs emblématiques de chez MeMo. Mélanie Rutten se trace un sillage tout en délicatesse dans l’univers des albums pour la jeunesse. On a beau savoir combien elle est douée on est surpris de voir qu’il semble que « encore mieux » c’est encore possible ! Car si vous avez lu et aimé ses précédents albums, Mitsu (2008), Öko (2010), Eliott et Nestor (2011), Nour (2012), attendez-vous à un millésime 2013 exceptionnel.
BIENVENUE DANS UN MONDE DE DOUCEUR
Avec L’ombre de chacun, on tient là un grand livre. Un livre pour affronter ses peurs, un livre pour rêver, un livre pour grandir. Dans cet album découpé en chapitres qui s’assemblent en désordre mais forment au final une histoire complète, les personnages s’interrogent sur leur avenir, bousculent les préjugés. Au début de l’histoire une ombre bienveillante dépose un petit lapin devant chez un cerf. Les deux s’adoptent puis le temps passe et le cerf commence à s’inquiéter du jour où le petit lapin partira. L’histoire se brode autour de cet émouvant duo et se conclut en leur compagnie. Entre le début et la fin, le lapin mènera sa petite vie seul de son côté, rencontrera un soldat, un chat, un livre. Tous ses personnages ont eux aussi leur mot à dire sur ce que c’est que grandir. L’un pense qu’on est grand quand on sait faire les noeuds, l’autre que c’est quand on est amoureux…
La narration se mêle habilement aux images, tantôt l’auteure nous offre des pleines pages ou des doubles pages, tantôt un médaillon vient juste sublimer la page blanche.

20131016-125347.jpg

Cet album est pour moi le gros coup de cœur de la rentrée. Je ne pense pas qu’il sera détrôné avant un moment. Mais quand cela se produira je ne manquerai pas de vous informer.

Publicités

Une réflexion sur “L’ombre de chacun de Mélanie Rutten, éditions MeMo.

  1. J’ai beaucoup aimé aussi mais ma préférence va à Mitsu, un jour parfait, énorme coup de coeur pour moi! Mélanie Rutten a vraiment un talent incroyable pour saisir les émotions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s